iot malveillants

Les fraudes sur les réseaux sociaux augmentent de 200%

Chaque jour, les chercheurs analysent plus de 5 milliards de messages électroniques, des centaines de millions de messages sur les réseaux sociaux, et plus de 250 millions d’échantillons de logiciels malveillants pour protéger les entreprises du monde entier contre ces menaces.

Le Proofpoint Quarterly Threat Report met en lumière l’évolution des systèmes sophistiqués de menaces, que ce soit à travers les emails, les réseaux sociaux ou plus largement sur internet. Conçu pour mieux combattre les menaces d’aujourd’hui et anticiper les attaques émergentes, il permet de découvrir les tendances du premier trimestre de 2018 en termes de cyberattaques :

Attaques sur les réseaux sociaux et les moteurs de recherche en forte augmentation avec une hausse de phishing

La fraude par les réseaux sociaux, et le  » phishing « , ont explosé au T1 2018, avec une augmentation de 200% par rapport au trimestre précédent. 30 % des enregistrements de domaines liés au Bitcoin étaient suspects, mais les nouveaux enregistrements ont fortement diminué alors que la valeur du Bitcoin a continué à baisser au cours du premier trimestre. 84% des PDG du Fortune 500 ont été victimes de menaces et de discours haineux sur Twitter et sur le dark web en février 2018.

Tendances des menaces par email : les chevaux de Troie bancaires reprennent la première place tandis que le phishing explose

Au premier trimestre, 59% des messages malveillants étaient des chevaux de Troie bancaires.

Pour la première fois depuis le deuxième trimestre 2016, les chevaux de Troie bancaires ont remplacé les ransomwares en tant que principaux logiciels malveillants dans le domaine de la messagerie électronique.

Les voleurs d’informations confidentielles et les adeptes du téléchargement représentaient le reste des menaces malveillantes avec respectivement 19 % et 18 % des courriels malveillants. L’accalmie des ransomwares et les volumes généralement plus faibles d’emails malveillants au premier trimestre semblent être associés à une perturbation du botnet Necurs, mais ont été accompagnés de charges utiles plus diverses, y compris des RAT et des backdoors. Emotet était le cheval de Troie bancaire le plus largement distribué, représentant 57% de l’ensemble des chevaux de Troie identifiés. 40 % des organisations ciblées ont été attaquées entre 10 et 50 fois au T1 2018, et le nombre d’entreprises recevant plus de 50 attaques a augmenté de 20% par rapport au dernier trimestre de 2017.

Menaces sur le Web : Les kits d’exploitation continuent de décliner à mesure que de nouvelles menaces émergent. Le trafic des kits d’exploitation (EK) a continué à baisser de 71 % par rapport au trimestre précédent. Environ 95% des attaques basées sur le Web sont maintenant redirigées vers des schémas d’ingénierie sociale au lieu de kits d’exploitation. Les chercheurs de Proofpoint ont joué un rôle clé dans le naufrage de l’EITest, la plus ancienne chaîne d’infection du web, empêchant jusqu’à deux millions de redirections malveillantes par jour.

Pour plus de détails.

2 commentaires sur “Les fraudes sur les réseaux sociaux augmentent de 200%”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *