Site icon Data Security Breach

Que faire pour éviter « l’après-ransomware » ?

Retenez une chose, pendant l’attaque, pendant qu’ils sont en train de chiffrer tous vos fichiers, les pirates continuent  leur travail. Dans de plus en plus de cas aujourd’hui, l’activité principale d’une attaque de ransomware se passe avant et après l’attaque.

Les pirates ne se contentent pas de juste infiltrer votre machine, ils analysent ensuite tous vos documents volés. Lorsqu’on parle de ransomware aujourd’hui, il ne s’agit plus du simple chiffrement des informations, il s’agit d’un accès pour ensuite tout autoriser. Les opérateurs de ransomwares  sont devenus maître de votre machine et ils comptent bien vous faire chanter.

Comme le rappelle IS Decisions, il y a un état d’esprit marketing flagrant face à la malveillance mise en place. La première étape consiste à prendre en otages les machines et les fichiers par chiffrement puis à vous demander de payer le déchiffrement de ces fichiers.

La deuxième étape consiste à menacer de divulguer les informations volées pour alerter les autorités. Avec les réglementations de type RGPD et la possibilité de lourdes amendes pour non-divulgation d’attaques, cette deuxième étape est de plus en plus courante.

La troisième étape consiste à vendre aux enchères les données volées pour les entreprises qui n’ont pas payé aux deux premières tentatives de chantage.

Comment se protéger ? La sécurité informatique à 100% n’existe malheureusement pas. C’est pourquoi il faut être organisé à l’avance afin d’être prêt pour le jour où ce genre de catastrophe se produit. Que faut-il faire ? Que ne faut-il surtout pas faire ? Il faut mettre en place des mesures préventives et proactives clés afin de fournir des couches supplémentaires de défense contre les attaques de ransomwares.

A découvrir ici.

Quitter la version mobile