Site icon Data Security Breach

Black Basta aurait des liens avec les pirates de FIN7

Des recherches sur le ransomware Black Basta démontreraient des preuves reliant le groupe de rançongiciels aux pirates informatiques FIN7, un groupe de hackers malveillants connu sous le nom de Carbanak.

Le ransomware Black Basta, apparu en avril 2022, a attaqué plus de 90 entreprises et organisations en septembre 2022. La rapidité et le volume des attaques prouvent que les acteurs à l’origine de Black Basta sont bien organisés et disposent de ressources importantes.

Pourtant, rien n’indique que ce ransomware ait tenté de recruter des affiliés ou de faire sa promotion en tant que RaaS sur les forums habituels du darknet. Cette posture a donné lieu à de nombreuses spéculations sur son origine, son identité et son fonctionnement.

Les chercheurs de la société SentinelLabs auraient remarqué des chevauchements entre des cas apparemment différents – estime qu’il est très probable que ce ransomware ait des liens avec FIN7. Plus précisément il semblerait que le développeur de ces outils d’évasion EDR est, ou ait été, un développeur de FIN7.

Les personnes à l’origine de Black Basta développent et maintiennent leur propre boîte à outils et excluent les affiliés ou ne collaborent qu’avec un ensemble limité d’affiliés de confiance, de la même manière que d’autres groupes de ransomware « privés » tels qu’avaient pu le faire Conti ou encore Evilcorp.

Ce qui n’a pas empêché ces deux entités malveillantes de disparaitre. Pour rappel, des membres du groupe CONTI feront cession aprés l’invasion Russe en Ukraine.

Parmi les outils « maison », WindefCheck.exe. Ecrit avec Visual Basic, la fonctionnalité principale repérée est d’afficher une fausse interface graphique de sécurité Windows et une icône de barre d’état système avec un état système « sain », même si Windows Defender et d’autres fonctionnalités du système sont désactivés.

Bilan, l’image permet de leurrer les utilisateurs de la machine infiltrée. Ces derniers ne voyant aucune alerte de sécurité concernant leur ordinateur.

Quitter la version mobile