Site icon Data Security Breach

J.O. de Sotchi, les jeux olympiques de l’espionnage ?

Les prochains Jeux olympiques d’hiver, qui se dérouleront à Sotchi en février 2014, verront le déploiement de « l’un des systèmes d’espionnage les plus intrusifs et systématiques de l’histoire des Jeux », a révélé début octobre The Guardian. D’après des documents recueillis par une équipe de journalistes russes, le Service fédéral de sécurité, le FSB, « prévoit de faire en sorte qu’aucune communication, de la part des concurrents comme des spectateurs, n’échappe à la surveillance ».

La surveillance de masse n’est donc pas une discipline réservée à la NSA. Qu’ils soient militants des droits de l’Homme, professionnels des médias, sportifs ou spectateurs, tous ceux qui se rendront à Sotchi communiqueront à ciel ouvert, au risque de mettre en danger leurs données et leurs contacts et, plus grave encore, leurs sources s’ils viennent pour enquêter.

En Russie, comme aux États-Unis ou en France, Reporters sans frontières se bat contre la surveillance et forme journalistes et blogueurs aux moyens de s’en prémunir. Les équipes de Reporters sans frontières savent comment contourner la surveillance. Nous avons, par exemple, mis en place une série de formations dédiée à l’apprentissage technique de différentes méthodes de protection. Votre don protège l’information et les journalistes qui la transmettent. Vous aussi, engagez-vous contre la surveillance. Faites un don à Reporters sans frontières.

Pendant ce temps, le magazine 01net (en ce moment en kiosque, ndr) revient sur des fuites de données visant des demandeurs de Visa pour la Russie. Les Ambassades touchées n’ont toujours pas répondu/corrigé.

Quitter la version mobile