Site icon Data Security Breach

Les satellites Viasat attaqués par un essuie-glace

Le 24 février 2022, l’armée Russe envahissait l’Ukraine. Une attaque terrestre, aérienne, maritime et numérique. Parmi les dommages collatéraux, une cyberattaque à l’encontre des communications gérées par les satellites Viasat.

Souvenez-vous, le 24 février 2022, alors que l’armée Russe envahissait l’Ukraine, des milliers de clients et utilisateurs de communication passant par les satellites ViaSat se retrouvaient sourds et muets. Un essuie-glace russe était passé par là. Un Wiper, baptisé AcidRain par la société américaine SentinelOne, aurait fait le grand ménage dans l’informatique satellitaire.

Ce code malveillant aurait de grande similitude avec un cousin du nom de VPNFilter. Ce « virus » aurait infecté plus de 500 000 modems sur le sol de l’Oncle Sam. Lors de la cyber attaque de « pluie acide », des milliers de modems Viasat sont tombés en panne en Ukraine, mais aussi dans toute l’Europe, dont la France.

Viasat explique que les pirates, qui seraient Russes, sont passé par un outil VPN mal configuré. AcidRain n’avait plus qu’à être lancé. Il a écrasé les informations de chaque modem, les rendant inutilisables. Le merdier n’a pas été corrigé rapidement. En France, NordNet, l’une des victimes collatérales, expliquait ne pas pouvoir agir dans un temps raisonnable. Le manque de pièce ne permettant pas de remplacer les modems. Il faut dire aussi qu’aucune mise à jour en ligne n’était possible. Il faut remplacer physiquement le matériel.

AcidRain est le septième wiper découvert depuis la guerre en Ukraine.

Quitter la version mobile