Site icon Data Security Breach

Trend Micro partage son expertise sur la cyber-sécurité dans le nucléaire

MacRansom

Trend Micro, leader mondial des solutions et logiciels de sécurité, participe en ce moment à l’International Conference on Computer Security in a Nuclear World: Expert Discussion and Exchange, la conférence Internationale sur la Sécurité Informatique dans le Monde Nucléaire.

L’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), organise cette semaine à Vienne (jusqu’au 5 juin) un rendez-vous dédié à la sécurité des infrastructures nucléaires dans le monde. L’éditeur de solutions de sécurité informatique Trend Micro présente les bénéfices offerts par ses solutions (notamment Portable Security et SafeLock), ainsi que les avancées de ses dernières recherches dans le domaine des attaques ciblant les environnements industriels SCADA/ICS.

« Nous sommes particulièrement honorés d’avoir été conviés à cette conférence », commente Loïc Guézo, Security Evangelist, Director chez Trend Micro, référent AIEA au sein de société. « Trend Micro souhaite contribuer à la mission de l’AIEA et s’engager à ses côtés pour une utilisation sûre, sécurisée et pacifique de l’énergie nucléaire. Les conséquences d’une cyber-attaque contre une infrastructure nucléaire, par exemple, seraient potentiellement dévastatrices. Cet événement joue ainsi un rôle essentiel dans la protection de milliards d’êtres humains à travers le monde. »

Dans ce contexte, l’AIEA organise cette conférence en coopération avec Interpol, l’Union internationale des télécommunications (UIT), l’Institut interrégional de recherche des Nations unies sur la criminalité et la justice (UNICRI) et la Commission électrotechnique internationale (CEI). L’agence a ainsi souhaité rassembler les spécialistes du monde entier qui, à l’image de Trend Micro, apportent une expertise et des solutions concrètes aux questions très spécifiques des constructeurs et opérateurs du nucléaire. L’anticipation de problématiques à venir et la recherche de pistes pour intensifier la coopération internationale dans ce domaine seront également à l’ordre du jour.

Créée en 1957 par l’Assemblée générale des Nations Unies, l’AIEA a pour objectif d’encourager et de faciliter le développement de l’énergie atomique à des fins pacifiques, ainsi que la recherche dans ce domaine à l’échelle mondiale, notamment les problématiques de cyber-sécurité. L’organisation a pour objectif de fournir aux Etats des conseils et des ressources pour les aider à détecter et répondre aux cyber-attaques, criminelles ou intentionnelles, ciblant ou impliquant un matériau nucléaire, tout autre matériau radioactif, une infrastructure ou une activité afférente.

Quitter la version mobile