Cybersécurité Virus

500 millions d’ordinateurs seraient infectés à cause du streaming pirate

L’AISP, l’Association of Internet Security Professionals, indique dans son nouveau rapport qu’une machine est infectée toutes les 18 secondes à cause des sites de streaming illicites.

Comment faire peur aux internautes qui consomment du film piraté ? D’abord leur expliquer que le téléchargement via le P2P peut ramener dans le pc familial des codes malveillants, des virus, des trucs pas sympas qui vont effacer leurs disques durs, … Sauf que la diffusion de films pirates n’a pas cessée, elle a même évolué vers le streaming, la diffusion directe, dans télécharger le moindre fichier. Bilan, les ayants droits et Hollywood en tête cherchent de nouvelles ficelles pour faire peur. Bilan, une étude proposée par une association américaine d’experts en sécurité informatique, l’Association of Internet Security Professionals, tente d’expliquer que les sites de streaming sont de vrais nids de vipères (ils n’ont pas totalement tord, ndlr).

Selon l’OCDE, les vidéos en ligne représentent aujourd’hui jusqu’à 91% du trafic mondial Internet. Ces vidéos sont majoritairement partagées par des internautes ou des médias mais un véritable marché noir s’est développé parallèlement, rendant accessible gratuitement des vidéos payantes. Au-delà des habituelles questions liées au respect des droits d’auteur, l’AISP s’est interrogée sur les risques réels encourus par les internautes qui consomment ces flux vidéo. Son rapport intitulé ‘Illegal Streaming and Cyber Security Risks : a dangerous status quo ?’, démontre que la mise à disposition de contenus via des plateformes de live streaming correspond à un vrai business model où les pirates infectent jusqu’à 97 % des sites qu’ils éditent.

En l’occurrence, ces plateformes de live-streaming permettent notamment aux pirates, en ciblant des internautes empressés de consommer les vidéos recherchées puis passifs pendant de longues minutes, d’accéder à leurs données personnelles (photos, données bancaires, historique de navigation, etc.), de les exposer à des contenus pornographiques ou encore de récupérer leurs emails pour adresser des contenus spam. Le rapport dévoile plusieurs chiffres qui vont glacer d’effroi madame Michu. Par exemple, selon l’AISP, 500 millions d’ordinateurs auraient été infectés dans le monde par les sites de streaming illicites. Il y aurait une nouvelle infection toutes les 18 secondes. Ce rapport se conclut par une série de recommandations mille fois lues, vues : renforcement de la coopération internationale, lancement de grandes campagnes de sensibilisation et paramétrage d’une approche juridique plus protectrice des internautes.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets