Cybersécurité Entreprise Fuite de données Mise à jour Propriété Industrielle Social engineering

Et si cette panne de courant cachait un piratage informatique ?

Panne de courant, porte d’entrée récalcitrante, prise téléphonique dévissée ? Et si ces problèmes physiques cachaient les prémices d’une attaque informatique ?

En Avril 2013, une intrusion dans une station électrique de PG&E basée dans la Silicon Valley, par des voyous locaux, avait mis en panne les bureaux accueillant les appels de secours au 911 et un opérateur régional des services dédiés aux téléphones portables. Derrière cette panne, des coups de feu tirés par les malfaiteurs lors d’une course poursuite avec la police. Bref, un fait divers qui ne  concerne pas, à première vue, le piratage informatique. Du moins, directement. Les tirs avaient occasionné la destruction de 17 transformateurs électriques. Depuis cette affaire, les renseignements américains ont alertés les entreprises d’être plus « suspicieuses » face à des problèmes physiques. Ils cachent peut-être une attaque informatique en cours. Un programme de surveillance, baptisé « suspicious activity reporting » [SAR] a été mis en place. Il a pour mission de lutter contre le terrorisme et enregistre l’ensemble des rapports liés aux comportements suspects découverts dans des espaces particuliers (transformateurs électrique…) et qui pourraient se conclure par une attaque/un problème informatique.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets

Privacy Preference Center