Cybersécurité Entreprise Hacking Logiciels Piratage Virus

La NSA recrute ses tueurs numériques

La NSA recrute ses tueurs numériques La NSA recrute son armée numérique. Pendant ce temps, un hacktivistes passe par son espace privée dédié à l’emploi. « Notre pays est entré dans une ère nouvelle qui apporte de profonds changements » explique l’espace emploi de la NSA. Un espace publique qui annonce que la National Security Agency lance une série de recrutements de personnel qui sera intégré aux opérations de réseau informatique (CNO). « Cette mission très importante est composé de trois grandes parties: le réseau de défense, d’attaque de réseau, et de l’exploitation des réseaux informatiques. Afin de s’acquitter de ses missions, la NSA est à la recherche de personnes qui sont hautement qualifiées et passionnées pour gagner la guerre dans le cyberespace. »

Bon, ne courez pas proposer votre CV. La NSA ne recrute que de l’américain pur souche. Toujours est-il que les emplois sont « variés » demandant « une bonne connaissance des techniques de pénétration du réseau » (…) « Si vous avez l’habitude visiter les sites Web de sécurité de réseau, assister à des conférences, ou de maintenir votre propre réseau, nous aimerions vous parler ! » Comme le montre la capture écran de cet article, des postes partout aux USA, des employés pour le « computer Network Operation » ; des chercheurs informatiques ; descodeurs/programmeurs … et des pirates informatiques. Comme nous vous l’avons entouré, le poste « Intrusion Analyst Skill Developpement program ». du Ethical Hacking à la sauce « Homme en noir ».

A noter, d’ailleurs, que lors du Defcon 20 de Las vegas, un concours renvoyait les vainqueurs du « Capture the flag » sur un espace numérique du site NSA.GOV dédié : www.nsa.gov/careers/dc20/. A première vue, un poste qui n’a pas encore trouvé preneur. L’hacktiviste Sl1nk (En interview dans l’émission de janvier de zatazweb.tv) a réussi à s’inviter dans l’espace emploi du site officiel de la NSA. Une visite qui lui a permis de se créer un compte « utilisateur ». Nous vous laissons imaginer la suite !

Pendant ce temps, les grandes banques américaines se sont tournés vers la National Security Agency pour demander de l’aide à la suite de plusieurs attaques informatiques lancées durant les fêtes de fin d’année. Les banques ont demandé à la NSA de protéger leurs systèmes informatiques. Autant dire que l’idée est intéressante. Demander au plus gros espion de la planète de sécuriser des banques. vous commencez à sentir le souffle chaud de big brother dans sa belle chemise de « protection » contre les DDoS. Les attaques sur les sites bancaires, qui ont commencé il y a un an, et qui se sont intensifiées en Septembre, auraient connu une nouvelle sophistication inquiétante. La NSA, la plus grande agence mondiale d’espionnage électronique, a été priée de fournir une assistance technique pour aider les pauvres banquiers. En gros, entre les connexions pirates, mais aussi les légitimes, et les banques, il y aurait donc dorénavant les grandes oreilles de l’Oncle Sam. La NSA a refusé de commenter, sauf une déclaration lapidaire, une aide « en pleine conformité avec toutes les lois et réglementations applicables. ». Fermé le ban !

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets