Cybersécurité Entreprise Social engineering

Le nombre de vos contacts augmente le piratage

imprimantes

Disposer d’un réseau de contacts professionnels est essentiel pour réussir dans le monde de l’entreprise, mais ces contacts peuvent être utilisés à mauvais escient par des attaquants

Les voies d’accès inattendues que des cybercriminels exploitent en s’attaquant au réseau de contacts d’une entreprise sont multiples. Voici la nature de ces risques et sur les mesures que les organisations peuvent prendre pour s’en prémunir.

Les criminels s’intéressent aux contacts de tous types : L’expansion d’un réseau de contacts accroît mécaniquement la surface d’attaque. Les contacts à tous les niveaux. Des partenaires commerciaux aux distributeurs. Des employés aux clients. Ils accroissent le risque potentiel d’une intrusion. En conséquence, des protections de cyber sécurité sont nécessaires pour gérer cette catégorie de risques.

Reconnaître les risques par association : Les relations d’affaires sont autant de potentielles voies d’accès pour des cybercriminels. Une entreprise peut être une cible intéressante. Elle offre une voie d’accès plus facile à certains de ses clients et partenaires.

Les plus grandes organisations doivent avoir mis en place des systèmes de sécurité plus sophistiqués. Donc, des malveillants infiltrent leurs partenaires pour y avoir accès par leur intermédiaire.

Le fournisseur, cet ennemi qui s’ignore

Les fournisseurs de services introduisent un nouvel ensemble de risques. Le modèle « as a service » accélère l’adoption de nouvelles technologies. Le processus de transformation digitale des entreprises, mais il introduit aussi de nouvelles vulnérabilités.

Toutes les entreprises s’exposent à des risques induits par leurs fournisseurs de services, fournisseurs de cloud ou autres. Pour protéger leurs opérations et leurs actifs, elles doivent donc contrôler leurs connexions avec chaque fournisseur de service, et leur infrastructure de sécurité comme leur gestion des risques à renforcer en conséquence.

Relationnel… pirate !

Les responsabilités des entreprises s’étendent à leurs relations avec leurs partenaires : Lorsqu’une intrusion se produit, les responsabilités ne sont pas limitées à une seule organisation. Ses dirigeants doivent faire tout leur possible pour protéger non seulement leur propre entreprise, mais aussi ses partenaires. En réponse à une cyber attaque, tous les efforts doivent être entrepris pour contenir, contrôler, rapporter et résoudre l’incident. Et il est important de réaliser qu’une entreprise peut être tenue pour financièrement responsable de pertes subies par d’autres qui ont été exposés à des risques en raison de leur connexion avec l’entreprise attaquée. Une partie des coûts induits par le cyber crime est liée aux obligations que les entreprises ont vis-à-vis de leurs connexions.

Employés, ohé! ohé !

Vos propres employés vous mettent en danger : Dans une organisation, ce sont les employés qui représentent le plus grand facteur de risque. Le rythme accéléré des affaires, nos méthodes de travail et la pléthore de distractions auxquelles nous sommes exposés dans notre vie de tous les jours conspirent tous à nous rendre vulnérables. Nous faisons des erreurs, nous sommes dans l’urgence, nous ouvrons des emails, cliquons sur des liens et téléchargeons des pièces jointes sans arrière-pensées. Et ce faisant, nous mettons nos entreprises en danger. Autant de raisons pour lesquelles les organisations ont besoin de nouvelles compétences en matière de sécurité pour les aider à sécuriser leurs activités.

Parlez-vous secret ?

Le blog ZATAZ.COM revient sur un test gratuit proposé par le SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA DÉFENSE ET DE LA SÉCURITÉ NATIONALE (SGDSN). L’idée, comprendre le secret en entreprise, et s’auto-évaluer sur cette problématique. A tester sans modération.

Etude FireEye.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets