Cyber-attaque Leak Piratage

Libellule, l’insecte qui s’attaque à Internet

Une campagne de cyber espionnage qui serait toujours en cours a été révélée par l’éditeur de solution de sécurité informatique Symantec.

D’après l’entreprise américaine, cette attaque informatique vise principalement le secteur de l’énergie. Derrière ces malveillances économiques, un groupe de pirates baptisé Dragonfly (Libellule ; Energetic Bear). L’analyse indique que des opérations de sabotages et d’espionnages ont été orchestrées contre les victimes basées aux États-Unis, Espagne, France, Italie, Allemagne, Turquie et Pologne.

Parmi les objectifs de libellule, les gestionnaires de réseaux d’énergie, de grandes entreprises de production d’électricité, les exploitants de pipelines de pétrole, et les fournisseurs d’équipements industriels de l’industrie de l’énergie. Le groupe de libellule semble être bien doté en ressources, avec une gamme d’outils de logiciels malveillants à sa disposition.

Cette campagne s’inscrit dans la lignée de Stuxnet, qui a été la première grande campagne connue de malware à cibler les systèmes d’ICS. Alors que Stuxnet  ciblé le programme nucléaire iranien, un code malveillant signé par les américains, libellule semble avoir une portée beaucoup plus large d’espionnage et de s’ouvrir des accès permanent aux objectifs qui pourraient être sabotés. En plus de compromettre le logiciel ICS, libellule a utilisé des campagnes de pourriels (spams) ainsi que des outils malveillants. Bref, étonnant que des pirates si professionnels utilisent des vecteurs d’attaques comme le spam. Spam qui, du coup, se contre avec des outils de sécurité informatique que commercialise Symantec. Les pirates utilisent la backdoor Oldrea et sa variante, Karagany (5% des infiltrations). Le groupe Libellule semble agir depuis au moins 2011 et commercialise ses codes malveillants dans le blackmarket.

Des pirates fonctionnaires ?
Marrante, l’analyse de Symantec explique que le désassemblage des codes malveillants a permis de définir que Libellule travaille la plupart du temps entre le lundi et le vendredi, avec une activité principalement concentrée dans une période de neuf heures qui correspondrait entre 9h et 18h, sur quatre 4 fuseau horaire. Bref, des Chinois qui ont un petit parfum de pays de l’Est !

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets