Tous les articles par Contributeur Partenaire

Les avantages du matériel de surveillance ONVIF pour les magasins

La sécurité des magasins est une préoccupation majeure pour les commerçants, surtout face à l’accroissement des vols à l’étalage et des intrusions après les heures d’ouverture. L’utilisation de systèmes de vidéosurveillance efficaces est cruciale pour la protection des biens et la dissuasion des comportements délictueux. L’un des aspects les plus innovants de la technologie moderne de surveillance est l’adoption du protocole ONVIF (Open Network Video Interface Forum), une norme qui facilite la communication entre les produits IP de vidéosurveillance. Cet article explore les avantages spécifiques de ce protocole pour les magasins, en mettant en lumière ses caractéristiques et son importance.

Qu’est-ce que le protocole ONVIF ?

Créé en 2008, l’ONVIF est une initiative de standardisation qui permet aux appareils de vidéosurveillance de différentes marques de communiquer entre eux sur un même réseau. Ce protocole ONVIF englobe les caméras IP, les enregistreurs vidéo et les logiciels de gestion vidéo, assurant une interopérabilité totale sans égard à la marque ou au modèle des appareils.

Caractéristiques et importance de l’ONVIF pour la surveillance en magasin

Interopérabilité des équipements : Le protocole ONVIF garantit que tous les appareils conformes peuvent fonctionner ensemble sans problème. Cela permet aux propriétaires de magasins de choisir parmi une large gamme de produits sans se soucier des problèmes de compatibilité, offrant ainsi une grande flexibilité dans la configuration de leur système de sécurité.

Standardisation de la communication : Avec ONVIF, les informations telles que la configuration réseau et les flux vidéo sont standardisées, ce qui simplifie considérablement l’installation et la gestion des systèmes de surveillance. Cette uniformité est essentielle pour maintenir la sécurité des données conformément aux directives RGPD.

Ouverture et innovation : En encourageant une concurrence saine entre les fabricants, ONVIF stimule l’innovation dans le domaine de la vidéosurveillance. Les nouvelles technologies peuvent être intégrées plus rapidement dans les produits existants, ce qui améliore continuellement les solutions disponibles pour les commerçants.

Avantages spécifiques du protocole ONVIF pour les magasins

Flexibilité et choix élargi : Les propriétaires de magasins bénéficient d’une plus grande liberté dans le choix de leur équipement. Ils peuvent sélectionner les meilleures caméras et systèmes d’enregistrement du marché, tout en étant assurés que ces éléments seront compatibles entre eux grâce à la norme ONVIF.

Réduction des coûts : La compatibilité inter-marques permise par ONVIF élimine la nécessité d’acheter des équipements supplémentaires pour intégrer différents systèmes, réduisant ainsi les coûts d’investissement initiaux et de maintenance.

Sécurité accrue : En facilitant l’intégration de technologies avancées, ONVIF permet aux commerçants de mettre en place des systèmes de surveillance plus complexes et plus efficaces. La surveillance en temps réel et les alertes automatiques contribuent à une meilleure protection contre les intrusions et les activités suspectes.

Simplicité d’utilisation : La gestion d’un système de sécurité ONVIF est souvent plus simple et plus intuitive, grâce à l’unification des interfaces utilisateur et des protocoles de communication. Cela réduit le besoin de formations techniques poussées pour le personnel du magasin.

L’adoption du protocole ONVIF dans les systèmes de vidéosurveillance en magasin offre de multiples avantages, de l’interopérabilité à la facilité de gestion, en passant par une meilleure sécurité globale. Ce standard mondial représente une évolution significative dans la manière dont les technologies de sécurité peuvent être utilisées pour protéger efficacement les biens et le personnel. Avec une approche ouverte et flexible, ONVIF continue de jouer un rôle crucial dans l’optimisation des pratiques de surveillance commerciale, assurant aux commerçants une tranquillité d’esprit accrue et une protection optimale de leur investissement.

Spy to love me : un espion chez Google

Un ancien ingénieur logiciel de Google a été accusé par les États-Unis d’avoir volé des secrets commerciaux sur l’intelligence artificielle (IA) alors qu’il travaillait secrètement pour deux sociétés chinoises.

Linwei Ding, également connu sous le pseudonyme de Leon Ding, fait face à des accusations aux États-Unis pour avoir dérobé des secrets d’affaires liés à l’intelligence artificielle (IA) de Google, tout en étant employé simultanément par deux entreprises basées en Chine. Inculpé en Californie sur quatre chefs d’accusation, Ding a été arrêté mercredi. Le citoyen chinois est accusé d’avoir subtilisé plus de 500 documents confidentiels. En cas de condamnation, il encourt une peine maximale de 10 ans de prison et une amende de 250 000 $ pour chaque accusation.

À ce jour, aucun représentant légal de Ding n’a été cité pour réagir à ces allégations, selon des rapports de presse locaux. Ding est suspecté d’avoir collecté des informations critiques sur l’infrastructure des data centers de supercalcul de Google, essentiels pour l’hébergement et l’entraînement de vastes modèles d’IA. D’après l’accusation, Google l’avait recruté en 2019 pour développer ce type de logiciel. Il aurait entamé le téléchargement de données depuis le réseau de Google vers un compte personnel en mai 2022, une activité qui s’est étendue sur un an.

Pendant ce temps, il a séjourné plusieurs mois en Chine pour collaborer avec Beijing Rongshu Lianzhi Technology, une startup qui lui avait proposé un poste de directeur de la technologie avec un salaire mensuel de 14 800 $. Il est également le fondateur de Shanghai Zhisuan Technology, une entreprise spécialisée dans l’IA et l’apprentissage automatique, dont il est le PDG. Des tentatives de communication avec Rongshu ont été faites par la BBC, tandis que Zhisuan n’était pas joignable pour commentaire.

Les procureurs soulignent que Ding n’a jamais informé Google de son engagement avec ces sociétés. Selon l’acte d’accusation, il a sollicité l’aide d’une organisation chinoise pour développer son entreprise, qu’il a présentée lors d’une conférence d’investisseurs en Chine en novembre 2023. Il a été dénoncé par Google le mois suivant alors qu’il tentait de télécharger davantage de fichiers en Chine, mais a prétendu à l’enquêteur de Google que c’était pour prouver son affiliation avec le géant tech.

Après son retour aux États-Unis, et à l’insu de Google, Ding aurait planifié un voyage sans retour de San Francisco à Pékin, avant de démissionner le 26 décembre. Google a ensuite suspendu son accès après avoir découvert ses actions durant la conférence, révélant ainsi les téléchargements non autorisés à travers son historique d’activités.

Vous souhaitez lancer une campagne d’e-mails marketing et vous êtes à la recherche de conseils pour la réussir ?

Vous souhaitez lancer une campagne d’e-mails marketing et vous êtes à la recherche de conseils pour la réussir ? Vous cherchez des astuces pour optimiser votre prochaine campagne de marketing afin d’envoyer la bonne communication au bon moment ?

D’une vérification complète de votre liste d’e-mails à un bon ciblage de vos messages, il existe plusieurs points essentiels à prendre en compte pour faire de votre campagne marketing une réussite. Pour vous accompagner vers le succès, nous vous proposons de découvrir nos quelques conseils pour réussir ses campagnes d’e-mails marketing.

Faire une vérification de sa liste d’e-mails

Premier conseil pour réussir vos campagnes d’e-mails marketing, nous vous recommandons de procéder à une vérification de votre liste d’envoi avant de faire partir vos messages. Pour cela, il existe aujourd’hui des outils numériques comme le mail tester de Captain Verify qui vous permettront d’effectuer votre vérification en quelques clics. Grâce à cette opération, vous pourrez vous assurer de n’envoyer votre e-mail qu’à des adresses valides. Vous gagnerez ainsi de l’argent sur vos campagnes et vous aurez surtout de meilleurs retours. Chaque message délivré à un e-mail non valide fait en effet tomber vos taux d’ouverture puisque vous n’avez aucune chance que votre communication soit ouverte. De plus, vous pouvez faire chuter votre réputation sur le web en envoyant trop d’e-mails à des adresses non valides. Prenez donc le temps de faire une simple vérification de votre base de données pour envoyer votre e-mail marketing uniquement à des adresses valides.

Cibler les bonnes personnes

Nous vous conseillons de cibler les bonnes personnes en fonction de la nature de votre communication. Si vous voulez faire connaître votre message à un maximum de personnes, vous pouvez envoyer votre message sans ciblage particulier mais celui-ci sera peu efficace. Si vous ciblez davantage votre communication avec des textes impactant pour une catégorie de personnes en particulier, vous aurez plus de chances de réussir votre campagne de marketing. Prenez pour cela le temps de maintenir à jour une bonne base de données de vos clients.

Écrire du contenu de qualité

Autre point important, vous devez écrire du contenu de qualité dans vos messages. Si vous envoyez des e-mails sans intérêt, vos clients ne vont les ouvrir qu’une fois et ils perdront ensuite tout intérêt pour votre entreprise. Soignez donc particulièrement l’intitulé de votre e-mail pour augmenter son taux d’ouverture mais aussi le contenu que vous rédigez pour apporter une information intéressante aux personnes qui vont ouvrir votre message.

Envoyer ses e-mails marketing à une date stratégique

Nous vous recommandons d’envoyer vos communications à une date stratégique. Réfléchissez par exemple à un moment qui a du sens par rapport à votre message. Selon la nature de votre entreprise, vous pouvez aussi mettre en place une communication régulière avec des dates fixes. Veillez alors à ne pas envoyer des messages trop souvent pour ne pas lasser vos clients. Il est en effet essentiel de trouver une date d’envoi stratégique mais aussi d’adopter une fréquence d’envoi optimale pour réussir ses campagnes d’e-mails marketing.

Et vous, quels sont vos conseils pour réussir vos campagnes d’e-mails marketing ?

Solution Helpdesk Informatique : Augmentez l’efficacité de votre support aux utilisateurs

Les activités de support et de maintenance du parc informatique sont devenues essentielles pour les entreprises et les organisations de toutes tailles. Elles influencent directement la productivité de l’ensemble des utilisateurs et des services. Dans un monde de plus en plus dépendant de la technologie, la gestion efficace de ces activités est cruciale pour garantir le bon fonctionnement des systèmes informatiques. C’est là qu’intervient la solution Helpdesk informatique, un outil puissant qui peut aider à améliorer l’efficacité du support aux utilisateurs. Dans cet article, nous explorerons en profondeur les avantages de cette solution et comment elle peut transformer la manière dont votre entreprise gère son parc informatique.

Avant de plonger dans les détails de la solution Helpdesk informatique, il est important de comprendre pourquoi le support informatique est si crucial pour une organisation. Les activités de support informatique incluent la résolution des problèmes techniques, la maintenance préventive, la gestion des mises à jour logicielles et matérielles, et bien plus encore. Voici quelques raisons pour lesquelles le support informatique est essentiel :

1. Productivité des utilisateurs

Un parc informatique bien entretenu et un support réactif permettent aux utilisateurs de travailler de manière plus efficace. Lorsque les problèmes informatiques sont rapidement résolus, les interruptions de travail sont minimisées, ce qui se traduit par une productivité accrue.

2. Sécurité des données

La sécurité des données est une préoccupation majeure pour toutes les organisations. Le support informatique joue un rôle essentiel dans la protection des données sensibles en identifiant et en traitant les vulnérabilités de sécurité, en installant des mises à jour critiques, et en mettant en œuvre des politiques de sécurité robustes. La gestion des incidents n’en saura que plus efficace et rapide.

3. Réduction des coûts

Une gestion efficace du parc informatique peut contribuer à réduire les coûts liés à la maintenance et à la réparation des équipements. De plus, elle permet de prolonger la durée de vie des équipements, évitant ainsi des dépenses inutiles.

4. Satisfaction des utilisateurs

Fournir un support informatique de qualité améliore la satisfaction des utilisateurs. Les employés sont plus satisfaits de leur environnement de travail lorsque leurs problèmes informatiques sont résolus rapidement et efficacement.

Les défis du support informatique

Malgré l’importance du support informatique, de nombreuses entreprises sont confrontées à des défis majeurs dans sa gestion. Voici quelques-uns des défis les plus courants auxquels sont confrontés les départements informatiques :

1. Gestion des demandes

Le suivi et la gestion des demandes de support peuvent rapidement devenir chaotiques sans un système adéquat en place. Les demandes d’assistance par e-mail, téléphone, ou en personne peuvent s’accumuler, ce qui rend difficile leur priorisation et leur suivi.

2. Communication inefficace

La communication entre les utilisateurs et l’équipe de support peut être inefficace, entraînant des malentendus et des retards dans la résolution des problèmes. Il peut également être difficile pour les utilisateurs de suivre l’état de leurs demandes.

3. Gestion des ressources

Il est souvent difficile de savoir comment allouer efficacement les ressources du département informatique. Certaines tâches peuvent être prioritaires, tandis que d’autres peuvent être reportées, mais sans une visibilité claire, il est difficile de prendre des décisions éclairées.

La solution Helpdesk informatique

Pour surmonter ces défis et améliorer l’efficacité du support informatique, de nombreuses organisations se tournent vers une solution Helpdesk informatique. Cette solution est un logiciel conçu pour faciliter la gestion des demandes de support, la communication avec les utilisateurs, et la gestion des ressources. Voici comment elle peut contribuer à résoudre les problèmes courants du support informatique :

1. Centralisation des demandes

Un Helpdesk informatique permet de centraliser toutes les demandes de support, quel que soit le canal par lequel elles sont soumises (e-mail, téléphone, formulaire en ligne). Cela permet une meilleure visibilité et un suivi plus efficace.

2. Automatisation des processus

Les tâches répétitives et les processus de routine peuvent être automatisés grâce à un Helpdesk informatique. Par exemple, l’attribution automatique des tickets aux techniciens appropriés peut accélérer la résolution des problèmes.

3. Suivi transparent

Les utilisateurs peuvent suivre l’état de leurs demandes en temps réel grâce à un portail en libre-service. Cela améliore la transparence et réduit le nombre d’appels ou d’e-mails de suivi.

4. Priorisation intelligente

Les solutions Helpdesk informatiques peuvent utiliser des algorithmes de priorisation intelligents pour classer automatiquement les demandes en fonction de leur urgence et de leur impact sur l’entreprise. Cela permet une utilisation plus efficace des ressources.

5. Gestion des connaissances

La plupart des solutions Helpdesk informatiques intègrent une base de connaissances où les techniciens peuvent stocker des solutions aux problèmes courants. Cela réduit le temps nécessaire pour résoudre les problèmes et assure une uniformité dans les réponses fournies.

Les avantages d’une solution Helpdesk informatique

L’adoption d’une solution Helpdesk informatique présente de nombreux avantages pour les entreprises et les organisations. Voici quelques-uns des avantages clés :

1. Efficacité opérationnelle

Une solution Helpdesk informatique permet d’optimiser les processus de support, ce qui se traduit par une résolution plus rapide des problèmes et une utilisation plus efficace des ressources.

2. Amélioration de la satisfaction des utilisateurs

Les utilisateurs bénéficient d’un support plus rapide et plus efficace, ce qui améliore leur satisfaction et leur productivité.

3. Réduction des coûts

La gestion plus efficace du parc informatique permet de réduire les coûts de maintenance et de réparation des équipements, ainsi que les temps d’arrêt.

4. Sécurité renforcée

Un Helpdesk informatique peut aider à identifier et à résoudre rapidement les problèmes de sécurité, contribuant ainsi à renforcer la sécurité des données.

5. Reporting et analyse

Les solutions Helpdesk informatiques offrent des fonctionnalités de reporting avancées, permettant aux organisations de suivre les tendances, d’identifier les domaines à problèmes et de prendre des décisions éclairées.

Comment choisir la bonne solution Helpdesk informatique

Le choix d’une solution Helpdesk informatique appropriée est une étape cruciale pour maximiser les avantages qu’elle peut apporter à votre organisation. Voici quelques éléments à prendre en compte lors de la sélection d’une solution :

1. Fonctionnalités

Assurez-vous que la solution offre les fonctionnalités nécessaires pour répondre aux besoins spécifiques de votre organisation. Cela peut inclure la gestion des demandes, l’automatisation des processus, la gestion des connaissances, etc.

2. Facilité d’utilisation

Une interface conviviale est essentielle pour assurer une adoption rapide et efficace de la solution par votre équipe de support et vos utilisateurs.

3. Intégrations

Vérifiez si la solution peut s’intégrer facilement avec d’autres systèmes que vous utilisez déjà, tels que la gestion des actifs informatiques ou les outils de sécurité.

4. Évolutivité

Assurez-vous que la solution peut évoluer avec votre organisation, en prenant en charge une croissance future et de nouveaux besoins.

5. Support technique

Un bon support technique est essentiel pour résoudre rapidement les problèmes et garantir le bon fonctionnement de la solution.

La gestion efficace du support informatique est un élément clé de la productivité et de la sécurité des données au sein de votre organisation. Une solution Helpdesk informatique bien choisie peut transformer la manière dont vous gérez votre parc informatique, en améliorant l’efficacité opérationnelle, en augmentant la satisfaction des utilisateurs, en réduisant les coûts et en renforçant la sécurité. Avant de choisir une solution, évaluez attentivement vos besoins et assurez-vous de sélectionner celle qui correspond le mieux à votre organisation.

Pourquoi utiliser un logiciel cloud pour géolocaliser des véhicules professionnels ?

L’arrivée d’Internet dans l’automobile a entraîné un développement énorme et des profits accrus, grâce à l’amélioration du fonctionnement des véhicules. Actuellement, il est nécessaire de faire de la gestion de flotte un secteur important pour l’entreprise. En effet, l’année 2023 présente de nouveaux défis dans la gestion de flotte automobile, qui vont exiger l’intervention et l’anticipation dans la stratégie des sociétés pour intégrer de nouvelles solutions pour numériser les processus.

Quels sont les enjeux d’une bonne gestion de flotte ?

Actuellement, la géolocalisation, les avertissements de défaillance mécanique ou encore l’analyse de l’utilisation du véhicule, font partie du quotidien des entreprises qui ont une flotte pour le développement de leur activité. Tous ces systèmes contribuent à la prise de décision et à la réduction des coûts.

Les entreprises qui n’ont pas encore mis en œuvre la technologie de gestion de leur flotte peuvent faire face à une diminution de leur efficacité, ce qui affecte leur position sur le marché. Il faut dire que les avantages de l’intégration de la gestion de flotte sont remarquables, de la baisse des sinistres à l’économie en passant par l’efficacité de leur fonctionnement. Il est donc temps de se réinventer ! Si vous voulez avoir une visibilité en temps réel des véhicules de votre entreprise, nous vous conseillons de lire la suite pour économiser et organiser plus efficacement tout votre réseau.

Quels sont les avantages d’un logiciel cloud pour la gestion de flotte ?

L’utilisation de plateformes intelligentes pour la gestion de flotte donne à toute entreprise un véritable avantage concurrentiel. Grâce aux progrès des logiciels, du machine learning et du cloud computing, votre entreprise peut gérer sa flotte de manière intelligente et en temps réel. L’amélioration du fonctionnement des véhicules rend les entreprises plus agiles. Mais quels sont les avantages qu’une entreprise peut tirer de la numérisation de la gestion de flotte ?

Réduction des coûts

Les économies de coûts sont basées sur la réduction du carburant liée à l’organisation de tous les véhicules, en les répartissant par zones, par temps et en créant des itinéraires optimisés pour chaque livraison. En outre, le logiciel vous aidera à réduire votre empreinte carbone, ce qui va inscrire votre entreprise dans une démarche plus durable.

Accessibilité

Grâce à des outils tels que les bons de livraison numériques, vous pourrez consulter, factures, encaissements et livraisons depuis n’importe quel appareil, même au moment de la livraison.

Gain de temps

Grâce à l’informatisation de tous les documents réalisés par l’entreprise, vous allez perdre beaucoup moins de temps au quotidien.

Amélioration de la sécurité

Grâce à la connexion avec l’administration qui permet de localiser rapidement les véhicules en cas de vol, ce type de logiciel vous offre plus de sécurité. Pour finir, la sécurité du conducteur sera également renforcée, car le programme pourra créer des itinéraires plus sûrs, en évitant les mauvaises habitudes et même en offrant la possibilité de passer des appels pour l’assistance du conducteur en cas d’accident.

Vous l’aurez compris, l’utilisation d’un logiciel cloud pour la gestion de la flotte auto de votre entreprise n’est plus un luxe, c’est devenu une véritable nécessité, et cela peu importe la taille de votre société.

Cybersécurité : comment la renforcer en entreprise ?

De plus en plus d’entreprises étendent leurs activités en ligne depuis quelques années. Il s’agit d’une avancée notable, mais cela n’est pas sans inconvénient. En effet, le numérique présente de nombreux risques pour ces compagnies. Ces dernières sont la cible de cyberattaques qui se multiplient de plus en plus. Une importance doit donc être accordée à la cybersécurité pour une digitalisation réussie des services. Quelles sont les mesures à prendre pour son renforcement ?

Miser sur la protection des données

Comme vous le savez certainement, les données de votre entreprise sont de la plus grande importance. Elles concernent notamment :

  • Vos collaborateurs ;
  • Vos documents partagés en interne ;
  • Vos différentes archives ;
  • Vos bases de données ;
  • Etc.

Leur protection doit être votre priorité contre les diverses cyberattaques dont elles pourraient faire l’objet. Cependant, il faudra en plus veiller à l’accessibilité de ces données en temps réel. Elles ne sont pas seulement des cibles favorites des cybercriminels. Des pertes de données peuvent aussi être causées par de mauvaises manipulations, ou une destruction accidentelle du matériel. En plus de l’acquisition d’un logiciel de cybersécurité, vous devriez aussi miser sur la sauvegarde de vos données.

Vérifier la sécurité de vos outils

Dans la majeure partie des cas, les outils dont vous vous servez sont conçus pour résister aux cyberattaques. Il est toutefois possible de leur donner les meilleures chances de remplir cette mission. Comment procéder ? Assurez-vous de lancer la mise à jour automatique des différents correctifs. Évidemment, de nombreux éditeurs se chargent d’effectuer cette actualisation lorsque de nouvelles cybermenaces sont identifiées. Vous aurez ainsi la garantie d’avoir un système parfaitement protégé.

Ne négligez donc pas l’achat de logiciels dont la fiabilité en matière de sécurité est prouvée. Procédez en plus à l’activation de vos différents pare-feux, et installez les antivirus nécessaires. En suivant ces différentes règles, vous serez parfaitement à l’abri des différentes menaces informatiques.

Sécuriser les différents dispositifs et plateformes

En général, les cibles des attaques informatiques constituent généralement :

  • Vos différents réseaux ;
  • Les plateformes que vous possédez sur internet.

Ces dernières sont pour la plupart utilisées pour gérer en interne votre activité en ligne. L’idéal serait donc de procéder à leur sécurisation, surtout si elles comportent des informations sensibles. Vous devriez surtout choisir des mots de passe hautement sécurisés pour bénéficier de la meilleure protection possible. Très peu de collaborateurs devront avoir accès à ces systèmes, afin de limiter les risques de cyberattaques. Les données protégées auront ainsi moins de chances de se retrouver en possession de tierces personnes.

Voici quelques mesures supplémentaires que vous pourriez prendre :

  • Renforcer la sécurité des différents appareils dont vous vous servez ;
  • Opter pour des sauvegardes dans le cloud ;
  • Sécuriser les différents supports informatiques utilisés au quotidien ;
  • Avoir une liste du matériel et des personnes qui y ont accès.

Réduire les risques liés à l’intervention humaine    

L’humain peut être le point de vulnérabilité majeur de votre système informatique. En effet, les collaborateurs sont dans presque 100% des cas responsables des risques de sécurité informatique. Cette faille est donc exploitée de la meilleure façon par les cybercriminels pour voler des données. Optez alors pour une authentification de connexion aux différents dispositifs informatiques de l’entreprise. C’est une excellente façon de réduire les risques qui planent sur la cybersécurité. Misez aussi sur une double authentification, et divers autres moyens pour réduire l’impact humain dans les vulnérabilités.

Protégez votre entreprise de l’IA : La plus grande menace du 21ème siècle

Le nombre de cyberattaques explose : en 2021, le FBI indique une augmentation de 64 % des pertes potentielles liées à la cybercriminalité en 3 ans. La société de cybersécurité israélienne Checkpoint dénombre une augmentation de 38% des violations de données dans le monde rien qu’en 2022.

Ces chiffres devraient progresser avec l’utilisation de ChatGPT. Ses performances en programmation et en rédaction permettent aux assaillants de produire facilement une quantité impressionnante d’attaques. Bien que le chatbot soit conçu pour empêcher les actions malveillantes, les hackers arrivent à aisément contourner les filtres.

Découvrez dans cet article, les techniques utilisées par les hackers pour compromettre votre organisation à l’aide de ChatGPT. Nous vous présenterons, de même, les solutions pour vous protéger de ces attaques. Suite à cet article, vous pourrez prendre des mesures concrètes visant à sécuriser votre infrastructure.

Les cyberattaques générées par l’IA

Le phishing

Les dangers du phishing créé par l’IA

ChatGPT est particulièrement redoutable pour le phishing. Bien que l’assistant évite de répondre à des requêtes ayant un objectif malveillant. Il existe une pléthore d’exemples sur le web affichant les failles du système. Via une succession de prompts, un hacker peut détourner l’usage de ChatGPT pour créer des mails d’hameçonnage convaincants et personnalisés.

Une action malveillante empêchée par ChatGPT

Rédaction d’un mail pouvant servir de fraude à la facture fournisseur

Comme vous pouvez le constater sur cet exemple, nous pouvons de manière détournée, rédiger très facilement un email convaincant avec un prompt de seulement 2 lignes. Nous pouvons, dès lors, imaginer une forte augmentation des fraudes à la facture fournisseur.

C’est peut-être actuellement, le meilleur logiciel pour la rédaction de phishing, car il rédige rapidement, de manière naturelle, sans faute d’orthographe, de grammaire ou de conjugaison. De ce fait, il devient presque impossible pour un humain de détecter une attaque d’hameçonnage.

D’autant plus que ChatGPT peut couramment parler plusieurs langues, permettant ainsi aux pirates d’attaquer plusieurs entreprises sur plusieurs pays. Ils profitent de sa rapidité d’écriture pour automatiser leur workflow afin d’attaquer une quantité phénoménale d’organisation.

Une action malveillante empêchée par ChatGPT.

Comment s’en protéger ?

Pour se protéger du phishing généré par l’IA, tous les employés de votre organisation doivent être sensibilisés à cette problématique. Absolument, tous les contacts demandant une autorisation ou un accès à une ou plusieurs données doivent être authentifiés. Le critère de la qualité du message est aujourd’hui obsolète pour se protéger de l’hameçonnage.

Actuellement, la solution entreprise par les organisations est la suivante : l’intégration d’outil de détection de l’IA au sein des messageries à usage professionnel. Les outils de détection sont plutôt performants, mais il existe des méthodes permettant aux pirates de modifier rapidement leurs textes pour être indétectables (notamment le spinning). De plus, comme l’intelligence artificielle évolue rapidement, les détecteurs peuvent temporairement être impuissants.

D’autant plus que dans un avenir proche, les mails du quotidien (sans objectif malveillant) pourraient, eux aussi, être générés par l’IA. Une des solutions à privilégier est donc le système de signature électronique pour identifier l’émetteur.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier le phishing via les messages vocaux. Une IA peut imiter la voix d’un responsable pour obtenir des données confidentielles à ses employés. Désormais, aucun enregistrement vocal ne doit être considéré comme fiable.

Les malwares

Les dangers des malwares créent par l’IA

Le 29 décembre 2022, la société CheckPoint a découvert sur un forum de hacking de renom, qu’un pirate aurait testé le chatbot pour recréer des souches de logiciels malveillants. Il est admis que d’autres codes malveillants autogénérés circulent dans le darknet comme des stealers ou des ransomwares. Nous savons aussi que l’assistant peut créer des malwares polymorphiques (logiciels se transformant pour éviter d’être détectés).

Même si ChatGPT arriverait à empêcher les acteurs malveillants de générer du code à des fins criminelles. Il est possible que des IA génératives spécialisées dans la cyberattaque voient le jour. Par IA générative, nous parlons d’une intelligence artificielle entraînée par des milliers de textes et de codes malveillants ayant fait leurs preuves.

Comment s’en protéger ?

À l’heure actuelle, il existe peu de moyen de s’en protéger. Bien qu’il existe des outils de détection de code généré par l’IA, les pirates peuvent rendre leurs créations indétectables. Une option pour contrecarrer ces attaques est la montée en compétence de vos équipes de cybersécurité.

En réalité, rien ne change, les malwares étaient aussi dangereux avant l’arrivée de ChatGPT. Cependant, le nombre de virus va grandement augmenter. Pour répondre à cette menace, il est nécessaire de recruter et de renforcer vos équipes de sécurité informatique.

L’utilisation de ChatGPT peut aussi aider les hackers éthiques dans leurs missions de détection des vulnérabilités et de réponse aux incidents. Du fait que la vitesse de raisonnement et d’analyse de l’IA est bien supérieure à celle d’un être humain.

Cependant, pour pouvoir utiliser l’intelligence artificielle pour sécuriser son infrastructure, de fortes compétences en cybersécurité sont nécessaires afin de diriger correctement l’outil.

Le hacking des IA

Un point qui est souvent ignoré par les organisations. Le hacking des IA. Que ce soit pour ChatGPT ou pour de prochains générateurs, il est possible de modifier ces outils à des fins personnelles. Cela est possible, car les IA sont entraînées par les utilisateurs qui “améliorent les résultats” en donnant leur feedback.

On peut donc imaginer des attaques massives d’apprentissage visant à influencer les résultats obtenus par ces technologies.

Le détournement des modèles d’apprentissage peut avoir de graves conséquences comme l’apparition de fausses informations, le retrait des filtres ou encore le partage des données personnelles.

Comment s’en protéger ?

Former toutes les parties prenantes de votre entreprise à ne divulguer aucune donnée personnelle aux IA comme ChatGPT ou ayant un fonctionnement similaire en termes de protection des données.

Prendre conscience aux utilisateurs des limites de l’outil. Par exemple, il est important de savoir que ChatGPT ne connaît pas le concept de vérité.

La réglementation risque d’évoluer fréquemment, il est crucial de suivre ces changements.

Pour rester à la page et sensibiliser votre personnel aux dernières pratiques de sécurité, la formation de vos hackers éthiques est indispensable. En effet, son rôle ne consiste pas uniquement à identifier les attaques, mais également à enseigner les bonnes pratiques de protection des données à chacun de vos collaborateurs.

Rédaction d’un mail pouvant servir de fraude à la facture fournisseur

La formation OSCP pour protéger votre entreprise des attaques cybercriminelles générées par l’IA

Comme énoncé précédemment, ChatGPT ne révolutionne pas le hacking (les logiciels polymorphiques, les stealers, le phishing existent depuis le début du web). Cependant, les IA vont permettre une fulgurante mise à l’échelle de ces offensives.

Pour affronter ces menaces, nous pouvons vous conseiller la certification OSCP créée par l’organisme OffSec. OSCP est une certification populaire et mondialement reconnue prouvant les compétences de vos collaborateurs en pentesting.

Dans son programme, la plupart des attaques sont présentes comme les exploits, les injections SQL, les attaques de mot de passe, le tunneling ou encore les élévations de privilège.

Son approche pratique la différencie de ses concurrents (CEH, CISSP ou Comptia+ proposent un simple QCM pour leur examen). En effet, durant le test, les candidats devront hacker plusieurs machines durant 23 heures et 45 minutes pour ensuite envoyer un rapport de pentesting.

Cette certification permet donc aux professionnels de démontrer leurs aptitudes en condition réelle. Il s’agit d’une certification de haut niveau demandant une forte implication personnelle, une expérience préalable en cybersécurité et 2 mois de préparation intensive au minimum.

Notre partenaire Ambient IT propose une formation de préparation à OSCP avec un formateur dédié de 28 heures en français. Vous trouverez dans ce cours :

  • 28 heures de coaching collectif espacées sur 8 semaines pour pouvoir assimiler tous les concepts
  • Un coaching réalisé par un enseignant certifié OSCP et Offsec
  • 1 passage à l’examen
  • Le contenu officiel d’OffSec :
    • Plusieurs heures de formations vidéo
    • Un livre de formation au format PDF
    • Un accès au forum des apprenants
    • Un accès au lab pendant 90 jours pour progresser à son rythme

En tant qu’entreprise souhaitant former vos salariés, vous pouvez inscrire vos collaborateurs via ce lien.

Sachez que cette formation est disponible sur moncompteformation. Nous proposons une réduction de 400€ pour toute inscription via cette url pour une session en 2023. Il suffira de mentionner « Datasecuritybreach » lorsque nous vous appellerons. Offre soumise à condition d’achat et non cumulable avec d’autres promotions ou réductions en cours.

Vers une attaque massive contre les PME ?

Bien que les fondamentaux de la cybersécurité restent inchangés, nous assisterons à une multiplication des attaques malveillantes. Ainsi, le piratage deviendrait un enjeu essentiel pour les petites et moyennes entreprises.

Afin de protéger votre entreprise. La certification OSCP est l’une des meilleures distinctions pour évaluer les compétences en cybersécurité. Il s’agit d’une des certifications les plus difficiles et des plus reconnues dans le monde de l’informatique. Comme l’examen est entièrement pratique, les certifiés prouvent leurs aptitudes en situation réelle.

L’importance de l’expertise pour l’évolution et l’exploitation d’infrastructures cloud : efficacité, sécurité et agilité

Dans un monde numérique en constante évolution, les infrastructures cloud sont devenues la clé de voûte des entreprises qui cherchent à optimiser leurs opérations, à sécuriser leurs données et à maintenir leur agilité. Cependant, la gestion et l’évolution de ces infrastructures nécessitent un certain niveau d’expertise, d’où l’importance de faire appel à des experts. Les plateformes de services sur-mesure offrent une réponse personnalisée aux besoins d’efficacité, de sécurité et d’agilité des entreprises.

Expertise : un atout majeur pour l’exploitation du cloud

La complexité inhérente à la gestion du cloud peut s’avérer déroutante, même pour les entreprises technologiquement averties. L’exploitation efficace du cloud nécessite une compréhension approfondie des diverses architectures, des protocoles de sécurité, des réglementations et des meilleures pratiques du secteur. C’est ici qu’intervient l’expertise. Les experts en cloud peuvent aider les entreprises à naviguer dans ce labyrinthe complexe et à maximiser la valeur de leurs investissements dans le cloud.

Sécurité : une priorité dans le cloud

La sécurité est une préoccupation majeure pour toutes les entreprises, et le cloud n’y échappe pas. Les menaces de sécurité évoluent constamment, ce qui rend la protection des données et la sécurité des infrastructures cloud un défi permanent. Les experts en sécurité du cloud comprennent ces menaces et sont équipés pour les contrer, assurant ainsi la sécurité des précieuses données de l’entreprise. De plus, les plateformes de services sur-mesure peuvent offrir des solutions de sécurité adaptées à l’entreprise, renforçant ainsi sa posture de sécurité. L’expérience, la certification ISO 27001 sont des élèments à prendre en compte pour le choix de votre expert du cloud sur-mesure.

Agilité : un avantage concurrentiel

Dans le paysage commercial d’aujourd’hui, l’agilité est devenue un avantage concurrentiel clé. Les entreprises doivent être capables de s’adapter rapidement aux changements du marché et aux nouvelles opportunités. Grâce à l’expertise en cloud, les entreprises peuvent tirer pleinement parti de l’agilité offerte par le cloud. Les experts peuvent aider à concevoir et à mettre en œuvre des infrastructures cloud qui favorisent l’innovation rapide, l’évolutivité et la flexibilité. Avec le soutien d’experts, les entreprises peuvent profiter pleinement de l’agilité offerte par le cloud. Que ce soit pour le déploiement rapide de nouvelles fonctionnalités, l’adaptation à la demande fluctuante, ou l’expansion dans de nouveaux marchés, l’expertise en cloud peut aider les entreprises à rester compétitives dans le paysage commercial en constante évolution.

Plateformes de services sur-mesure : la réponse aux besoins d’efficacité, de sécurité et d’agilité

Les plateformes de services sur-mesure offrent une solution idéale pour les entreprises cherchant à exploiter au mieux le cloud. Ces plateformes fournissent une gamme de services personnalisés qui répondent aux besoins spécifiques de chaque entreprise. Que ce soit pour améliorer l’efficacité opérationnelle, renforcer la sécurité ou augmenter l’agilité, une plateforme de services sur-mesure peut fournir les outils et l’expertise nécessaires. L’expertise en cloud permet aux entreprises de naviguer avec confiance dans le paysage complexe du cloud, d’assurer la sécurité de leurs données et de rester agiles face à l’évolution rapide du marché. Les plateformes de services sur-mesure, en particulier, offrent une solution unique qui répond aux besoins spécifiques de chaque entreprise, garantissant ainsi l’efficacité, la sécurité et l’agilité. Avec l’évolution constante des applications modernes et des outils collaboratifs, l’adoption d’une infrastructure cloud fiable et performante est devenue une nécessité impérieuse pour les entreprises de toutes tailles, des PME aux grandes organisations. Les aspects tels que la sécurisation et la résilience des infrastructures, l’authentification renforcée et les droits d’accès, ainsi que la minimisation de la surface d’exposition, sont des facteurs clés dans ce processus.

Un accompagnement personnalisé pour des performances optimisées

L’accompagnement d’experts dans le déploiement et la gestion des infrastructures cloud permet d’adapter les ressources aux besoins précis des entreprises. Ainsi, les coûts sont optimisés, évitant le gaspillage de ressources inutilisées. De plus, les experts peuvent aider à identifier les opportunités d’amélioration, contribuant ainsi à une meilleure efficacité opérationnelle.

La tranquillité d’esprit grâce à la sécurité renforcée

Les plateformes de services sur-mesure offrent des solutions de sécurité personnalisées, qui peuvent être adaptées en fonction des exigences spécifiques de chaque entreprise. Cela signifie que les entreprises peuvent se concentrer sur leur cœur de métier, en sachant que leurs données et infrastructures sont protégées par des experts en sécurité du cloud.

En somme, l’expertise en cloud est une ressource précieuse pour toute entreprise cherchant à exploiter au mieux le potentiel du cloud. Les plateformes de services sur-mesure, avec leur offre personnalisée, fournissent l’expertise, les outils et les solutions nécessaires pour répondre aux besoins d’efficacité, de sécurité et d’agilité des entreprises. En faisant appel à des experts, les entreprises peuvent non seulement optimiser leur utilisation du cloud, mais aussi renforcer leur position dans le marché numérique d’aujourd’hui.

La détection des menaces en cybersécurité : une clé pour la protection des données

La cybersécurité est devenue un élément essentiel de nos vies numériques. Avec l’explosion du nombre de données numériques produites et la multiplication des cyberattaques, la nécessité de protéger nos informations n’a jamais été aussi importante. Un aspect crucial de cette protection est la détection des menaces, un domaine complexe mais essentiel de la cybersécurité (1).

Qu’est-ce que la détection des menaces en cybersécurité ?

La détection des menaces est un processus qui consiste à surveiller les systèmes informatiques et les réseaux pour identifier les signes d’activités suspectes ou malveillantes qui pourraient indiquer une cyberattaque (2). Elle fait partie intégrante de la gestion des risques en cybersécurité et est souvent combinée à la prévention et à la réponse aux incidents pour former une approche globale de la protection des données.

Comment fonctionne la détection des menaces ?

La détection des menaces repose sur une combinaison de technologies, de processus et de personnes. Technologies : Des outils spécifiques, comme les systèmes de détection des cybermenaces et de prévention des intrusions (IDPS), les logiciels antivirus et les systèmes de gestion des informations et des événements de sécurité (SIEM), sont utilisés pour surveiller les réseaux et les systèmes, détecter les activités suspectes et signaler ou bloquer les attaques (3).

Processus : Les processus de détection des menaces comprennent la collecte et l’analyse de données de sécurité, l’évaluation des risques, la détection des anomalies et la réponse aux incidents. Les organisations peuvent utiliser des approches basées sur les signatures, qui recherchent des comportements connus malveillants, ou des approches basées sur le comportement, qui identifient les activités anormales qui pourraient indiquer une attaque (4).

Personnes : En fin de compte, les personnes sont un élément clé de la détection des menaces. Les analystes de sécurité surveillent les alertes, évaluent les risques, enquêtent sur les incidents et coordonnent la réponse aux incidents. Ils s’appuient sur leur expertise et leur jugement pour interpréter les données et prendre des décisions (5).

La détection des menaces à l’ère de l’IA

La détection des menaces évolue constamment pour faire face à la nature changeante des cyberattaques. Une tendance clé est l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) et du machine learning pour améliorer la détection. Ces technologies peuvent aider à analyser de grandes quantités de données, à identifier les modèles et les anomalies, et à prédire et à prévenir les attaques (6) comme le préconise l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI).

Cependant, bien que la détection des menaces soit un élément clé de la cybersécurité, elle ne peut pas à elle seule garantir la sécurité. Elle doit être intégrée dans une approche globale de la cybersécurité qui comprend également la prévention, la protection, la réponse et la récupération.

La détection proactive des menaces

Dans le paysage en constante évolution des cybermenaces, une approche proactive de la détection est essentielle. Cela comprend l’utilisation de technologies de pointe, l’adoption de pratiques d’hygiène numérique solides, le maintien de la sensibilisation à la sécurité et la formation continue des employés à la cybersécurité.

La détection proactive des menaces implique également une veille continue sur les nouvelles vulnérabilités et les nouvelles formes de cyberattaques. Les organisations doivent s’efforcer de rester à jour sur les dernières menaces et de mettre à jour leurs systèmes et leurs processus en conséquence.

Les défis de la détection des menaces

La détection des menaces présente plusieurs défis. Premièrement, le volume de données à analyser peut être énorme, rendant difficile l’identification des activités suspectes. Deuxièmement, les cybercriminels deviennent de plus en plus sophistiqués, utilisant des techniques avancées pour éviter la détection.

De plus, les faux positifs peuvent être un problème, avec des systèmes qui signalent des activités normales comme suspectes, ce qui peut entraîner une surcharge d’alertes pour les équipes de sécurité. Enfin, le manque de compétences en cybersécurité peut également être un défi, avec une pénurie mondiale de professionnels qualifiés dans ce domaine (7).

La détection des menaces est une composante essentielle de la cybersécurité. Alors que les cybermenaces continuent d’évoluer, les organisations doivent rester vigilantes et proactives dans leur approche de la détection des menaces. Cela nécessite une combinaison de technologies avancées, de processus solides et de personnes qualifiées. Malgré les défis, une détection efficace des menaces peut grandement contribuer à protéger les organisations contre les cyberattaques.

  1. « Understanding Threat Detection in Cyber Security, » IT Governance Blog, 2021.
  2. « The Essential Guide to Threat Hunting, » SANS Institute, 2022.
  3. « Intrusion Detection System (IDS) and its Detailed Function – SOC/SIEM, » ScienceDirect, 2021.
  4. « Understanding the Basics of Threat Detection, » IBM Security Intelligence, 2022.
  5. « Human Factor in Cyber Security, » Journal of Cybersecurity, Oxford Academic, 2021.
  6. « How AI and Machine Learning Are Transforming Cybersecurity, » Forbes, 2022.
  7. « Cybersecurity Skills Shortage Soars, Nearing 3 Million, » Infosecurity Magazine, 2021.

Secret de freelance : découvrez comment rencontrer des centaines de pros en deux clics de souris

Les plateformes pour freelancers en informatique offrent un accès global aux talents, une flexibilité, une gestion des paiements sécurisée, une communauté active et un gain de temps. Exemple avec FreeLanceRepublik.

Les plateformes pour freelancers en informatique offrent une multitude d’avantages aussi bien pour les freelancers que pour les clients. Tout d’abord, ces plateformes permettent aux clients d’accéder à une vaste sélection de talents du monde entier, offrant ainsi un accès à une expertise spécialisée dans divers domaines informatiques tels que le développement web, l’intelligence artificielle et le design. Un exemple avec le partenaire de cet article, FreeLanceRepublik.

Une plateforme flexible

Flexible, adaptée aux besoins des projets, permettant aux clients d’engager des freelancers pour des périodes spécifiques et d’ajuster facilement leurs effectifs. Une mission freelance simplifiée grâce à un processus de recherche et d’embauche différent. La plateforme est forte, au moment de l’écriture de ce test, de mises en relation entre 8 347 freelances et des entreprises françaises. Une mise en relation permettant de gagner du temps et des efforts.

Des fonctionnalités de gestion des paiements sécurisées, agissant en tant qu’intermédiaire pour garantir que les freelancers sont rémunérés et que les clients bénéficient d’une protection en cas de problème permet de s’assurer une parfaite collaboration. En outre, ces plateformes favorisent la création de communautés actives où les freelancers peuvent interagir, collaborer et obtenir un soutien, tout en offrant également un support client pour résoudre les problèmes. « 80% des entretiens débouchent sur un contrat. Juridique, assurance, suivi, paiements : nous gérons la mission de A à Z« , souligne l’équipe de Freelancerepublik.com.

Projet spécifique et freelances efficaces

« Une plateforme pro, simple et efficace pour trouver la bonne personne et renforcer une équipe rapidement. Original dans la démarche et efficace pour la facturation, le service de FreelanceRepublik nous a vraiment apporté une forte valeur ajoutée lors de notre recherche d’une ressource Android Senior.» indique Nicolas Martignole, CTO de Captain Dash. Même écho pour Arnaud, DSI « Nous voulions trouver un freelance informatique pour aider l’un de nos développeurs Java. FreelanceRepublik a su nous proposer d’excellents profils en un rien de temps, ce qui nous a permis d’engager la personne adaptée à la mission et surtout à notre entreprise. » Plus de 500 entreprises, selon le portail, ont déjà pu recruter leurs Freelances rapidement et efficacement.

Avantages à l’emploi

La plateforme offre plusieurs avantages tant pour les freelancers que pour les clients. Voici cinq exemples concrets d’avantages repéré sur FreeLanceRepublik :

Accès à une large base de talents : Les plateformes pour freelancers en informatique regroupent des professionnels du monde entier, offrant aux clients un accès à une vaste sélection de compétences et d’expertises. Cela leur permet de trouver facilement des freelancers spécialisés dans des domaines spécifiques tels que le développement web, l’intelligence artificielle, le design, etc.

Flexibilité et échelle : Les plateformes pour freelancers permettent aux clients d’adapter leurs équipes en fonction des besoins de leurs projets. Ils peuvent engager des freelancers pour des périodes spécifiques, à temps plein ou à temps partiel, et augmenter ou réduire leurs effectifs en fonction des exigences du projet. Cela offre une grande flexibilité et une échelle facilement ajustable.

Gain de temps et d’efforts : Les plateformes pour freelancers simplifient le processus de recherche et d’embauche des talents en informatique. Les clients peuvent publier des offres d’emploi, examiner les profils des freelancers, accéder à leurs portfolios et évaluer les commentaires laissés par d’autres clients. Cela permet de gagner du temps et des efforts dans le processus de sélection et de recrutement.

Gestion des paiements et garantie de paiement : Les plateformes pour freelancers fournissent souvent des fonctionnalités de gestion des paiements sécurisées. Elles peuvent agir en tant qu’intermédiaire pour assurer que les freelancers reçoivent leur paiement et que les clients bénéficient d’une protection en cas de litige ou de problème avec le travail réalisé.

Communauté et soutien : Les plateformes pour freelancers offrent souvent une communauté active où les freelancers peuvent interagir, partager des connaissances et obtenir un soutien. Cela peut favoriser la collaboration, l’apprentissage et le réseautage entre pairs. De plus, les plateformes peuvent également fournir un support client pour aider à résoudre les problèmes et répondre aux questions des utilisateurs.

Hébergement en ligne : nos conseils pour un site sécurisé

Les sites en ligne sont de plus en plus utilisés pour héberger des données sensibles et confidentielles, tels que les informations personnelles des clients, les données financières et les données d’entreprise. Malheureusement, leur sécurité est devenue une préoccupation majeure pour les propriétaires de ces plateformes, car les cybercriminels sont de plus en plus sophistiqués dans leurs méthodes d’attaque. Pour donc pallier ce problème, voici quelques conseils efficaces pour garantir la sécurité d’un site.

La première étape pour garantir la sécurité de votre site web est de choisir un hébergement de qualité. En effet, l’hébergeur que vous choisissez doit offrir des services de premier ordre, notamment des pare-feux, des logiciels antivirus et des sauvegardes régulières. De plus, l’hébergement de site web doit être assuré par un hébergeur capable de vous fournir des mises à jour de sécurité régulières pour vous assurer que votre site est toujours protégé contre les dernières menaces de sécurité.

En outre, assurez-vous que votre hébergeur est fiable et que vous pouvez compter sur lui pour maintenir la disponibilité de votre site. En consultant les avis et les commentaires en ligne, vous y arriverez facilement.

Utiliser un CMS sécurisé

La sécurité de votre site dépend également du système de gestion de contenu (CMS) que vous utilisez. À cet effet, il importe de choisir un CMS sûr et fiable, qui soit régulièrement mis à jour et qui dispose de fonctionnalités de sécurité avancées.

Notez qu’il existe de nombreux CMS populaires, tels que WordPressJoomla et Drupal, qui offrent des fonctionnalités de sécurité avancées, notamment des plugins de sécurité, des mises à jour régulières et des paramètres de sécurité avancés.

Utiliser des mots de passe forts

Les mots de passe sont l’un des éléments les plus importants pour garantir la sécurité de votre site web. En effet, les codes faibles peuvent être facilement piratés, permettant aux cybercriminels d’accéder à votre site et à vos données.

En raison de cela, n’utilisez que des mots de passe forts, composés de lettres minuscules et majuscules, de chiffres et de caractères spéciaux. Vos mots de passe doivent aussi être différents pour chaque compte et être changés régulièrement pour éviter tout risque de piratage.

Installer un certificat SSL

Le certificat SSL constitue une autre mesure de sécurité importante pour les sites en ligne. Il garantit que les communications entre le site et les visiteurs sont chiffrées et donc protégées contre les interceptions et les attaques.

L’installation d’un certificat SSL est une étape simple, mais importante pour améliorer la sécurité de votre site. Veillez donc à vous assurer qu’il est régulièrement renouvelé pour garantir une sécurité continue.

Sauvegarder régulièrement les données

Enfin, toujours pour assurer la sécurité, vous devriez sauvegarder régulièrement les données de votre site web. En effet, les backups sont importants pour assurer la récupération de vos données en cas de perte ou de corruption des données.

Il convient de notifier que les réplications de données peuvent être effectuées automatiquement, selon une fréquence régulière. Il importe donc d’en conserver plusieurs copies et de les stocker dans des endroits différents pour éviter tout risque de perte de données en cas d’incident.

OTP : sécuriser ses données par un tour de clé

Dans un monde de plus en plus connecté, la sécurité des données est devenue une priorité pour toutes les entreprises. Les cyberattaques sont de plus en plus sophistiquées et fréquentes, ce qui peut compromettre les informations personnelles et sensibles de l’entreprise. C’est pourquoi la solution One Time Password (OTP) est devenue une véritable nécessité pour les sociétés.

Tout d’abord, qu’est-ce que l’OTP et le MFA ? L’OTP est une solution d’authentification forte qui permet de générer un code unique pour chaque connexion. Le code est envoyé à l’utilisateur via SMS ou une application mobile et doit être utilisé en plus du mot de passe pour accéder à un portail ou une application. Le MFA (Authentification Multi Facteurs) est une méthode d’authentification qui combine deux ou plusieurs couches de sécurité pour renforcer l’authentification.

L’OTP est devenue une solution nécessaire pour les entreprises en 2023 pour plusieurs raisons. Tout d’abord, l’utilisation d’un mot de passe unique pour chaque utilisateur n’est pas suffisante pour garantir la sécurité des données. Les mots de passe peuvent être facilement piratés ou volés, ce qui peut entraîner des conséquences désastreuses pour l’entreprise. En utilisant l’OTP, les entreprises peuvent ajouter une couche de sécurité supplémentaire pour empêcher les cybercriminels d’accéder aux données sensibles de l’entreprise.

De plus, l’OTP est facile à mettre en place et à utiliser pour les utilisateurs. Les codes sont générés en temps réel et sont envoyés directement au téléphone de l’utilisateur via SMS ou une application mobile. Cela signifie qu’il n’est pas nécessaire de mémoriser plusieurs mots de passe ou d’installer des logiciels supplémentaires pour utiliser l’OTP.

Enfin, l’OTP est une solution rentable pour les entreprises. Contrairement à d’autres solutions d’authentification forte, comme les clés de sécurité, l’OTP ne nécessite pas d’investissement en matériel ou en infrastructure. Cela rend l’OTP accessible aux entreprises de toutes tailles, quelle que soit leur capacité financière.

OTP utilisé dans différents scénarios d’authentification forte

Par exemple, les entreprises peuvent l’utiliser pour accéder à des portails d’entreprise, des applications sensibles ou des réseaux privés. Les utilisateurs peuvent également utiliser l’OTP pour effectuer des transactions financières en ligne, ce qui peut aider à réduire le risque de fraude.

Cependant, comme pour toute solution de sécurité, il est important de prendre des précautions supplémentaires pour garantir la sécurité des données. Les entreprises doivent s’assurer que l’OTP est correctement configuré et que les codes sont envoyés de manière sécurisée aux utilisateurs. Les entreprises doivent également former les utilisateurs à l’utilisation de l’OTP et à la manière de protéger leur téléphone contre les attaques malveillantes.

Il convient également de noter que l’OTP n’est qu’une des nombreuses solutions de sécurité disponibles pour les entreprises. D’autres solutions d’authentification forte, telles que les clés de sécurité, les certificats numériques et la biométrie, peuvent également être utilisées pour renforcer la sécurité des données. Il est important pour les entreprises de choisir la solution de sécurité qui convient le mieux à leurs besoins.

La sécurité des données : une préoccupation croissante

Dans l’ensemble, la sécurité des données est une préoccupation croissante pour toutes les entreprises en 2023. Les cyberattaques sont de plus en plus sophistiquées et fréquentes, ce qui peut mettre en danger les informations sensibles de l’entreprise. En utilisant une solution d’authentification forte telle que l’OTP, les entreprises peuvent ajouter une couche de sécurité supplémentaire pour protéger leurs données et empêcher les cybercriminels d’accéder aux informations sensibles.

En conclusion, la solution One Time Password (OTP) est devenue une nécessité pour les entreprises en 2023 pour garantir la sécurité des données et protéger les informations sensibles de l’entreprise contre les cyberattaques. L’OTP est une solution facile à mettre en place et à utiliser pour les utilisateurs, tout en étant rentable pour les entreprises. Cependant, il est important de prendre des précautions supplémentaires pour garantir la sécurité des données, notamment en formant les utilisateurs à l’utilisation de l’OTP et en configurant correctement la solution.

La MFA, brique cyber indispensable

Les attaques informatiques sont de plus en plus sophistiquées et les mots de passe ne suffisent plus à protéger les comptes en ligne. La MFA est une méthode de sécurité qui nécessite deux ou plusieurs formes d’identification avant d’autoriser l’accès à un compte, comme un mot de passe et un code envoyé par SMS. La MFA est également connue sous d’autres noms tels que : Authentification à deux facteurs (2FA) ; Authentification à plusieurs facteurs (MFA) ; Authentification forte (Strong Authentication) ; Authentification multi-étapes (Multi-Step Authentication) ; Authentification multi-niveaux (Multi-Level Authentication) ; Authentification renforcée (Enhanced Authentication) ; Authentification de sécurité (Security Authentication) ou encore Authentification de confiance (Trust Authentication).

Autant de termes qui indiquent la même idée. Voici, d’ailleurs, quelques exemples concrets pour une entreprise :

Accès aux données sensibles : Pour les entreprises qui stockent des données sensibles telles que des informations financières ou des données personnelles, la MFA est essentielle pour protéger ces informations contre les cyberattaques. La MFA peut empêcher les pirates informatiques d’accéder aux données même s’ils ont réussi à trouver le mot de passe.

Connexions à distance : Avec le travail à distance qui devient de plus en plus courant, les employés accèdent souvent aux réseaux d’entreprise depuis des endroits différents. La MFA peut aider à protéger ces connexions contre les attaques par force brute et les tentatives de phishing, qui sont de plus en plus fréquentes.

Services Cloud : Les entreprises qui utilisent des services cloud pour stocker et partager des fichiers doivent être particulièrement vigilantes en matière de sécurité. La MFA peut aider à protéger ces services contre les accès non autorisés, en garantissant que seules les personnes autorisées peuvent accéder aux fichiers stockés dans le cloud.

Data analyst, scientist et engineer

Le monde des données est en constante évolution comme vous le montre, chaque jour, Datasecuritybreach.fr. Les entreprises se tournent de plus en plus vers les professionnels de l’analyse, de la science et de l’ingénierie des données pour les aider à comprendre, gérer et utiliser les données pour prendre des décisions commerciales éclairées. Dans cet article, nous allons examiner les différences entre un data analyst, un data scientist et un data engineer, ainsi que leurs missions et les débouchés qui s’offrent à eux.

Le Data Analyst

Le data analyst est responsable de l’analyse et de l’interprétation des données afin de fournir des informations exploitables. Il travaille avec des données structurées et non structurées pour identifier les tendances, les modèles et les opportunités commerciales. Le data analyst utilise des outils comme Excel, SQL et des logiciels de visualisation de données pour organiser et présenter les données de manière compréhensible.

Les missions principales du data analyst comprennent l’extraction et la manipulation de données, la réalisation d’analyses statistiques, la création de rapports, la visualisation de données et l’interprétation des résultats pour fournir des informations exploitables à l’entreprise. Les industries qui emploient des data analystes comprennent la finance, la santé, les médias, la vente au détail et l’e-commerce.

Les débouchés pour les data analystes sont nombreux, allant de la fonction publique aux entreprises privées. Le salaire moyen pour un data analyst varie selon l’expérience, le secteur d’activité et le lieu de travail, mais il est généralement compris entre 40 000 et 70 000 euros par an.

Un cas concret dans le monde du travail pour un data analyst pourrait être celui d’une entreprise de vente au détail cherchant à comprendre les préférences de ses clients. Le data analyst collecterait des données sur les habitudes d’achat des clients, l’âge, le sexe et d’autres données démographiques. Il utiliserait ensuite ces données pour identifier les tendances d’achat et les opportunités de vente croisée pour maximiser les profits de l’entreprise. Pour comprendre la data analyse, une formation longue durée est fortement recommandée. A noter l’existence d’un Bootcamp pour une reconversion dans la data.

Le Data Scientist

Le data scientist est un expert en analyse de données et en programmation. Il est chargé de trouver des solutions innovantes pour résoudre des problèmes complexes en utilisant des techniques de traitement des données. Les data scientists travaillent souvent avec des données non structurées et utilisent des algorithmes d’apprentissage automatique pour identifier les modèles.

Les missions principales du data scientist comprennent la conception de modèles prédictifs, l’exploration de données non structurées, l’analyse statistique et l’optimisation de modèles existants. Les industries qui emploient des data scientists comprennent les services financiers, la technologie, la santé et les médias.

Les débouchés pour les data scientists sont également nombreux. Les data scientists peuvent travailler dans des entreprises privées, des organismes gouvernementaux, des ONG et des universités. Le salaire moyen pour un data scientist varie selon l’expérience, le secteur d’activité et le lieu de travail, mais il est généralement compris entre 60 000 et 100 000 euros par an.

Un cas concret dans le monde du travail pour un data scientist pourrait être celui d’une entreprise de santé cherchant à prédire les résultats des essais cliniques. Le data scientist collecterait des données sur les symptômes, les antécédents médicaux et les résultats des tests pour créer un modèle prédictif capable de prédire les résultats des essais cliniques. Ces informations pourraient aider l’entreprise à développer de nouveaux traitements plus efficaces.

Le Data Engineer

Le data engineer est chargé de la conception, de la construction et de la maintenance des infrastructures de données. Il travaille avec des technologies de base de données, des pipelines de données et des outils de traitement des données pour s’assurer que les données sont stockées et accessibles de manière efficace et fiable.

Les missions principales du data engineer comprennent la conception et la mise en œuvre de pipelines de données, la configuration de bases de données, l’optimisation des performances des bases de données et la maintenance des infrastructures de données. Les industries qui emploient des data engineers comprennent les services financiers, la technologie, la santé et les médias.

Les débouchés pour les data engineers sont également nombreux, allant des entreprises privées aux organismes gouvernementaux. Le salaire moyen pour un data engineer varie selon l’expérience, le secteur d’activité et le lieu de travail, mais il est généralement compris entre 50 000 et 90 000 euros par an.

Un cas concret dans le monde du travail pour un data engineer pourrait être celui d’une entreprise de médias cherchant à stocker et à gérer des quantités massives de données générées par ses clients. Le data engineer concevrait et mettrait en place une infrastructure de données pour stocker les données de manière sécurisée et les rendre facilement accessibles aux analystes et aux scientifiques des données. Montez en compétences en devenant data engineer.

En conclusion, les data analystes, les data scientists et les data engineers sont tous des professionnels essentiels dans le monde des données. Ils ont des compétences et des missions différentes mais complémentaires. Les débouchés pour les professionnels de l’analyse, de la science et de l’ingénierie des données sont nombreux et en constante évolution, avec une forte demande de la part des entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d’activité.

Suite à la faille de sécurité, que sait-on du prochain GTA ?

En septembre dernier, les studios Rockstar Games ont connu quelque chose d’assez inhabituel : ils se sont fait pirater. Fait courant dans l’industrie vidéoludique, Rockstar Games connaissait une première qui remettait en doute des années de référence en termes de sécurité et de divulgation de contenu.

Quelques jours plus tard, un jeune hacker de 17 ans était arrêté du côté de Londres. Si Rockstar a rapidement confirmé l’intrusion dans le réseau, le studio américain a surtout voulu rassurer ses investisseurs et les nombreux fans en attente du prochain GTA en affirmant que cette intrusion n’avait eu aucune conséquence sur la suite du développement d’un jeu attendu depuis plusieurs années.

Pourtant, les hackers, responsables une semaine plus tôt d’une intrusion sur les serveurs d’Uber, affirmaient être en possession du code source de GTA V et du probable GTA VI. Difficile de vérifier ces informations à notre échelle, mais naturellement et d’un point de vue vidéoludique pure, cette faille de sécurité a-t-elle eu un impact sur la suite du jeu ?

Aucune répercussion sur la suite pour Take-Two et Rockstar 

Naturellement, Rockstar et Take-Two se sont montrés bien moins taciturnes qu’à l’accoutumée au moment de couvrir cette information et de la confirmer, malgré eux.

Toutefois selon l’entreprise et sa maison d’édition, cette fuite de données observée sur YouTube et surtout sur Reddit n’aurait pas de conséquence pour la suite. Depuis 2022, l’entreprise a d’ailleurs cessé le travail des remasterisations de jeux déjà sortis pour selon ses propres dires, se concentrer uniquement sur la sortie du prochain GTA.

Si une telle faille n’a semblé perturber les studios que pour quelques semaines, elle aura tout de même poussé Rockstar à changer sa communication. Ce qui, dans l’univers du jeu vidéo, est un fait plutôt rare.

En attendant, les questions et l’excitation continuent de fleurir autour du prochain opus. À quoi faudrait-il s’attendre ?

Un mode en réalité virtuelle ? 

Comme toujours avec GTA, nous ne parlons ici que de rumeurs, mais il est légitime d’imaginer un nouveau mode VR s’implanter dans le prochain épisode, à l’instar de l’intégration du FPS (alors sur PlayStation 4) sur le dernier jeu de la franchise phare de Rockstar Games.

De nos jours, la réalité virtuelle s’apparente réellement comme le futur des jeux vidéo et bien que cette implantation ait pris plus de temps que prévu au sein de cette industrie, il y a de quoi s’inspirer d’autres domaines du divertissement numérique. En guise d’exemple, le poker en ligne a récemment construit sa révolution autour de l’innovation et de l’implantation de nouvelles technologies sur ses plateformes. Logiquement, la réalité virtuelle en fait partie avec des parties immersives au possible.

Légende : La PS4 avait apporté son lot de nouveautés 

Sur les opus vidéoludiques des prochains mois, la réalité virtuelle devrait donc s’implanter de manière bien plus importante que lors des précédents mois. Il convient, en ce sens, d’imaginer le futur GTA proposer un tel mode de jeu, tant Rockstar s’est souvent montré apte à développer les innovations et également, surfer sur certaines tendances au sein de l’industrie. Comme toujours, la société américaine se montre relativement muette à ce sujet, mais il s’agit d’une chose dont tous les joueurs amoureux de cette franchise ont pris l’habitude d’observer.

10 ans plus tard

Cela fait désormais 10 ans que les amateurs de GTA attendent une suite à l’immense GTA V. Selon les leaks et les fuites volontaires de la part de Rockstar, le jeu suivrait les bases du mythique Vice City, du moins au niveau de sa localisation.

Légende : Direction Miami ?

Après New York et Los Angeles, ce nouvel opus devrait donc prendre part dans une version digitalisée d’une ville ressemblant comme deux gouttes d’eau, à Miami.
Une chose semble certaine et va dans le sens des évolutions promises par Rockstar depuis plusieurs années. La nouvelle mécanique de jeu se voudra révolutionnaire et les graphismes devraient être exceptionnels. Sur les consoles de neuvième génération, nul doute que ce jeu fera une fois de plus, un pas dans l’histoire.

Messagerie professionnelle

Aujourd’hui, la messagerie professionnelle est un outil incontournable pour les entreprises et les organisations. Cependant, en tant que plateforme idéale pour communiquer et échanger des informations sensibles et confidentielles, elle est également un canal privilégié pour les cyberattaques. En effet, selon les dernières études concernant la sécurité en ligne, la messagerie professionnelle arrive en tête de liste des canaux utilisés pour diffuser toutes sortes d’attaques. Que vous soyez autoentrepreneur ou à la tête d’une grande entreprise, il est donc crucial que vous preniez des mesures pour protéger votre messagerie professionnelle.

Les différents types d’attaques via la messagerie professionnelle

Les cyberattaques via la messagerie professionnelle peuvent causer de graves dommages aux entreprises et aux personnes concernées. Les trois types d’attaques les plus courants sont les suivants :

  • Les attaques de phishing 

Les attaques de phishing sont causées par des e-mails frauduleux qui ont pris l’apparence d’e-mails légitimes provenant de sources fiables (banque, assurance, administration, etc.). Les cybercriminels utilisent ces e-mails pour inciter les victimes à divulguer des informations sensibles, telles que des mots de passe ou des informations financières. Les attaques de phishing peuvent être très convaincantes et sont généralement la cause d’usurpations d’identité et de pertes financières considérables pour les entreprises.

  •  Les attaques de malware

Les « malware » sont des logiciels malveillants qui peuvent être diffusés via une messagerie professionnelle, sous la forme de pièces jointes. Une fois installés sur un ordinateur, ces logiciels ont la capacité de récupérer des informations sensibles. Ils peuvent également endommager les fichiers et les systèmes, ou encore les utiliser pour diffuser d’autres attaques. Utiliser une solution anti malware est le meilleur moyen de s’en prémunir.

  • Les rançongiciels 

Les rançongiciels sont des programmes malveillants qui chiffrent les fichiers de l’ordinateur cible et les rendent inaccessibles. Les cybercriminels exigent ensuite une rançon pour pouvoir de nouveau déchiffrer les fichiers. Les attaques de rançongiciels peuvent entraîner des pertes de données importantes et être la cause d’une importante perte financière.

Pourquoi la messagerie professionnelle est une cible privilégiée des cybercriminels

La messagerie professionnelle est une cible privilégiée des cybercriminels pour plusieurs raisons. Tout d’abord, la plupart des utilisateurs ne sont pas, ou alors très peu, sensibilisés aux bonnes pratiques en ligne. Ce manque de connaissances est à l’origine d’une vulnérabilité que les cybercriminels ne manquent pas d’utiliser à des fins frauduleuses.

Au sein d’une entreprise, la messagerie professionnelle est généralement le moyen de communication utilisé pour transférer des informations confidentielles telles que les données financières, les fichiers clients ou encore les informations sur les employés. En s’attaquant à une messagerie professionnelle, les cybercriminels peuvent facilement exploiter ces informations sensibles pour commettre des escroqueries financières ou pour usurper des identités.

Les cybercriminels utilisent également les messageries professionnelles pour diffuser des logiciels malveillants par e-mail afin d’accéder aux réseaux d’entreprises. L’utilisation massive des messageries professionnelles comme canal de communication et l’ignorance des utilisateurs en ce qui concerne la sécurité en ligne forment le cocktail idéal d’une cyberattaque rondement menée.

Comment protéger votre messagerie professionnelle contre les cyberattaques

Pour protéger votre messagerie professionnelle contre les cyberattaques, il est vivement recommandé de prendre les mesures suivantes :

  • Former les utilisateurs finaux aux bonnes pratiques de sécurité : il est important de sensibiliser vos utilisateurs aux dangers potentiels de la messagerie professionnelle et de les former aux bonnes pratiques pour les éviter. Tous devraient être capables de reconnaître une attaque de phishing ou une pièce jointe suspecte.
  •  Mettre en place des filtres anti-spam et anti-phishing : les filtres anti-spam peuvent aider à bloquer les e-mails non sollicités et les e-mails frauduleux, tandis que les filtres anti-phishing peuvent identifier et bloquer les e-mails de phishing.
  • Mettre en place des solutions de sécurité avancées : les solutions de sécurité pour les messageries professionnelles peuvent inclure une protection contre les logiciels malveillants, une meilleure confidentialité des données et la détection des attaques de phishing. Elles peuvent également inclure des fonctionnalités telles que la protection des e-mails cryptés et la protection des messageries mobiles.

Conclusion 

La messagerie professionnelle est un canal de plus en plus vulnérable aux cyberattaques. Il est donc crucial de prendre des mesures pour protéger votre messagerie professionnelle. En suivant les bonnes pratiques de sécurité et en adoptant des solutions de sécurité avancées, vous pouvez minimiser les risques d’en être victime.

Banque en ligne et cybersécurité : comment bien la choisir ?

La sécurité des données est une préoccupation majeure dans le monde bancaire, car les banques traitent et stockent de grandes quantités de données sensibles, telles que les informations financières et personnelles de leurs clients. Si ces données tombaient entre de mauvaises mains, cela pourrait avoir de graves conséquences pour les clients de la banque et pour l’institution elle-même.

La sécurité des données est devenue primordiale

Pour protéger les données de leurs clients, les banques mettent en place plusieurs mesures de sécurité. Faire appel à une banque en ligne sécurisée est donc primordial. Elles ne se valent pas toutes. Voici ce qu’il faut retenir avant de souscrire :

  • Chiffrement des données : Les données sensibles sont chiffrées pour empêcher qu’elles ne soient lues ou modifiées par des personnes non autorisées.
  • Authentification à plusieurs facteurs : Les clients doivent souvent fournir plusieurs formes d’identification pour accéder à leurs comptes, telles que des codes de sécurité et des empreintes digitales.
  • Surveillance constante : Les banques surveillent en permanence leurs systèmes pour détecter toute activité suspecte ou toute tentative de piratage.
  • Formation du personnel : Les employés de la banque sont formés pour respecter les normes de sécurité et pour ne pas divulguer des informations sensibles à des tiers non autorisés.

En outre, les banques sont soumises à de strictes réglementations en matière de protection des données, qui leur imposent de mettre en place des mesures de sécurité adéquates pour protéger les informations de leurs clients.

Quelques astuces pour protéger ses données bancaires

Il existe plusieurs mesures que vous pouvez prendre pour protéger votre compte en banque contre les pirates informatiques :

Utilisez un mot de passe fort et unique pour votre compte en banque. Évitez d’utiliser des informations personnelles ou des mots de passe que vous utilisez ailleurs.

Activez la double authentification ou l’authentification à deux facteurs (2FA) pour votre compte en banque. Cela nécessite deux formes d’identification pour accéder à votre compte, comme un mot de passe et un code envoyé par SMS ou généré par une application de votre téléphone.

N’utilisez pas de réseaux Wi-Fi publics pour accéder à votre compte en banque. Les réseaux Wi-Fi publics sont souvent non sécurisés et peuvent être utilisés par des pirates pour accéder à vos données.

Installez un logiciel de sécurité sur votre ordinateur et assurez-vous qu’il est à jour. Les logiciels de sécurité peuvent protéger votre ordinateur contre les logiciels malveillants et les virus qui peuvent être utilisés pour accéder à vos informations de compte en banque.

Soyez vigilant lorsque vous recevez des courriels ou des messages de phishing qui prétendent être de votre banque ou de toute autre entreprise et qui vous demandent de fournir des informations de compte ou de mot de passe. Ne cliquez pas sur les liens ou n’entrez pas vos informations de compte sur de tels sites.

En suivant ces conseils, vous devriez être en mesure de protéger efficacement votre compte en banque contre les pirates informatiques et de prévenir toute tentative de vol d’argent.

Les Services en Data Center, essentiel pour sa cybersécurité

Les normes cybersécurité n’ont jamais été aussi nombreuses et poussées. FinTechs, RegTechs, deux normes dédiées à la cybersécurité des données de votre entreprises. Imposant les règles les plus élevées afin de rendre disponible et sécuritaire les applications critiques.

Certification de protection des données (ISO 27001), certification de continuité de service et d’activité (ISO 22301), certification PCI DSS, certification Tier IV (capable de fournir une disponibilité des services à hauteur de 99,995%). Bref, n’en demandez pas plus. Les outils pour protéger vos sauvegardes, vos outils de production, vos clients existent et ils sont indispensables dans votre stratégie cyber sécurité. Être accompagné en toute confiance, comment l’explique par exemple la société EBRC. Leurs services affichent, par exemple, un chiffre fou. Depuis la création de cet opérateur, en 2000, les centres de données n’ont jamais subi la moindre interruption.

ISO 27001, rappel !

Cette norme internationale vise la sécurité des systèmes d’information. Créée en octobre 2005, mise à jour huit ans plus tard, en 2013, se traduit par le petit nom de « Technologies de l’information, techniques de sécurité, systèmes de gestion de sécurité de l’information et exigences ». Dans son cadre, le SMSI, le système de management de la sécurité de l’information. Un recensement des mesures de sécurité, dans un périmètre concret et défini. Mission, trouver le juste milieu, pas trop sévère, mais ne pas être laxiste non plus. Les entreprises peuvent se baser sur les quatre piliers : établir, implémenter, maintenir, améliorer. Un plan de bataille en quelque sorte.

Par établir, qu’a donc besoin l’entreprise ? Dans quel périmètre. Quel niveau de sécurité ? Il va falloir évaluer les risques.

Ensuite, identifier les menaces, les actifs, les failles, les responsabilités, définir la probabilité des risques, estimer.

Traiter les risques, sans oublier les problématiques résiduelles. C’est d’ailleurs dans cette partie que la réflexion sur le transfert des responsabilités techniques est à prévoir (cloud, assurance, etc.)

114 mesures de l’ISO 27001

Parmi les 114 mesures de l’ISO 27001, la réflexion sur une solution de contrôle des accès à privilèges et des autorisations pour les serveurs sur site et dans le cloud peuvent être largement réfléchis. Par exemple, un workflow granulaire permet aux utilisateurs de demander une élévation de leurs privilèges afin d’exécuter des commandes spécifiques qui exigent habituellement des droits complets d’administrateur.

L’édition 2022 de l’étude VMWare Global Incident Response Threat Report révèle que dans 25 % des attaques des mouvements latéraux sont détectés. Pour ce faire, les cybercriminels exploitent des outils tels que les scripts hôtes, le stockage de fichiers et la synchronisation.

Cloud Suite apporte aux entreprises de robustes capacités qui contribuent à limiter l’impact d’une attaque potentielle et à réduire grandement le risque de mouvements latéraux. Par exemple, les équipes informatiques peuvent consolider les identités entre les annuaires d’entreprise et les prestataires cloud (Active Directory, Azure AD, AWS, Google Cloud), simplifier l’authentification et appliquer des contrôles granulaires des autorisations afin de mettre en place des meilleures pratiques suivant le principe de moindre privilège, renforçant ainsi les postures de sécurité.

Bref, vous l’aurez compris, se pencher sur l’ISO 27001, certification de continuité de service et d’activité (ISO 22301), certification PCI DSS, ne se fait pas seul et sans l’approche et la connaissance d’expert du sujet.

Tendances 2023 en matière d’identité numérique

Evolution législative, vérification de l’âge, digitalisation des échanges. Tendances 2023 en matière d’identité numérique.

Des évolutions législatives à l’échelle européenne : Le règlement européen eIDAS qui encadre l’identité numérique va évoluer en 2023. Désormais, un portefeuille numérique unique et sécurisé permettra de simplifier et homogénéiser les processus d’authentification des identités dans l’espace numérique européen.

Une généralisation du KYC : Initialement utilisé dans le secteur de la finance, le KYC s’étend à d’autres activités telles que les réseaux sociaux qui introduisent la vérification de l’âge des utilisateurs, les institutions publiques qui dématérialisent de plus en plus les procédures dans lesquelles il leur est nécessaire de vérifier l’identité des administrés ou encore certains secteurs du e-commerce.

Identité numérique en perpétuelle évolution

Une digitalisation des échanges toujours plus présente : La crise du COVID 19 a donné un coup d’accélérateur à la digitalisation des échanges. Cette tendance devrait se poursuivre en 2023 et amènera nécessairement des problématiques liées à l’identité.

La question de la fraude à l’identité : Pour lutter contre les arnaques aux comptes CPF, le gouvernement français a lancé France Connect +, une version plus sécurisée de sa plateforme. Avec la multiplication des opérations frauduleuses de tous types, la vérification poussée et en temps réel de l’identité devrait prendre de plus en plus d’ampleur. Une veille sur votre identité, vos données, votre entreprises doit devenir un reflexe. De nombreuses possibilités existent comme le service veille ZATAZ. Il permet de veiller, alerter, rassurer sur toutes fuites d’informations possibles pouvant vous concerner.

Notre classement des meilleurs Coding Bootcamp

Travailler dans la tech, devenir développeur web ou tout simplement changer de carrière, des objectifs qui n’ont jamais été autant accessibles que depuis l’avènement des coding bootcamp. En une décennie, les bootcamps ont conquis les espaces de formation et le principe s’est bien démocratisé. Néanmoins, en 2022 nombreuses sont les formations en code proposées par les bootcamps et il est souvent difficile de faire son choix. Nous avons décidé de vous éclairer en comparant au mieux les statistiques de retour à l’emploi publiées par les trois meilleurs coding bootcamp !

1. La Capsule

Implantée en France et en Europe, l’école de développement web a publié son Job Report de l’année 2020 sur son programme phare, la FullStack JS. Premier chiffre frappant qui place La Capsule en tête de liste de ce classement c’est son taux de retour à l’emploi s’élevant à 95 % ! Comparé aux autres bootcamps, c’est le meilleur coding bootcamp en termes d’insertion professionnelle, de plus le taux d’occupation d’un emploi CDI est de 82%. Quant aux freelance issus de cette école, ils gagnent en moyenne 324€. Atout majeur de La Capsule, c’est la pédagogie par projet couplée à des technologies enseignées qui sont prisées sur le marché de l’emploi comme JavaScript ou NodeJS. Autre excellente nouvelle, 95% des alumnis travaillent dans la tech, preuve que la formation est calquée sur les besoins des entreprises tech. Secteur à forte dominance masculine, l’école s’engage pour féminiser les métiers tech et forme 30% de femmes. A la fin de la formation FullStack, les élèves obtiennent le titre de développeur web et mobile, un titre RNCP niveau 6 d’équivalent Bac +¾.

2. Le Wagon

A la seconde place, nous retrouvons Le Wagon. Créé en 2014, on peut dire que le bootcamp a fait le tour du monde avec ses campus implantés sur les cinq continents ! Le Job Report de l’école concerne que le second semestre 2020 et uniquement sa formation web developper répartie sur trois campus français, il est donc compliqué d’établir une tendance uniforme. Néanmoins, on notera un bon taux de retour à l’emploi avec 84% d’alumnis qui occupent un contrat salarié. 82% ont trouvé un emploi dans la tech, cependant quand on regarde les chiffres de plus près, l’école ne forme que 25% de développeurs. Le Wagon enseigne le langage Ruby, RubyOnRails et JavaScript. En ce qui concerne le tarif freelance des anciens élèves, il s’élève à 250€ (médian). Un tiers de femmes ont été formées, un engagement pour les femmes dans la tech que l’école tend à promouvoir. Point fort de l’école : son réseau d’alumnis comptabilisant plus 15000 personnes.

Wild Code School

Avec ses 25 campus en France et dans toute l’Europe, la Wild Code School a publié un rapport d’insertion professionnelle en cette année 2022, couvrant ses statistiques allant du second semestre de 2019 au second semestre 2020. Son taux de retour à l’emploi est de 82% et les alumnis occupent à 74% un contrat salarié. La Wild Code School a formé 33% de femmes soit 4 points de plus que l’année précédente. Particularité de la Wild Code School : l’accès à l’alternance qui délivre un diplôme Bac+4. L’école indique que 78% de ses alumnis travaillent dans le développement web mais ne communique pas plus sur les métiers tech en général.

Quel wallet pour sécuriser ses Bitcoins ?

Le Bitcoin ne cesse de faire parler de lui, et non seulement de ceux qui s’intéressent de près à la bourse. La croissance de son cours a aidé le portefeuille de plus d’un investisseur, en leur faisant gagner des sommes importantes rapidement, ce qui a eu pour effet de créer un grand intérêt général. Mais une fois l’achat effectué, où doit-on ranger ses Bitcoins pour les conserver en sécurité ? Voici une comparaison des wallets pour devises virtuelles.

Quelles solutions sont-elles offertes ?

Pour acheter des devises virtuelles, il faut se rendre sur une plateforme spécialisée, en ligne. C’est aussi là que l’on peut rester informé sur le cours du Bitcoin et les autres cryptomonnaies. La transaction s’effectue sur la plateforme, puis les Bitcoins sont déposés dans le compte du client, sur celle-ci. Il est possible de les conserver à cet endroit, mais ce n’est certainement pas la solution la plus sécuritaire. Les cas de piratage ayant eu lieu sur ces plateformes sont bien connus et surtout bien réels. Et si les Bitcoins sont volés, le propriétaire n’a pas de recours contre la plateforme.

Il faut donc les retirer de ces plateformes de trading, dès que possible. Mais où peut-on déposer des devises virtuelles ? Dans un portefeuille électronique, bien sûr. Ceux-ci portent le nom anglais de « wallet » On distingue trois types différents qui sont les online, software et hardware wallet. Voici une brève description de chacun d’entre eux, pour aider les lecteurs à faire leur choix.

L’online wallet : la solution court terme

Cette option est celle que nous avons décrite précédemment. L’online wallet est celui que crée la plateforme, pour l’utilisateur, sur leur site web. C’est l’endroit où seront déposés les Bitcoins, suite à la transaction d’achat. C’est sans le moindre doute le wallet le moins sécurisé du marché. Il se doit d’exister afin de pouvoir procéder à l’achat, mais les Bitcoins devraient y passer le moins de temps possible, avant de se diriger vers un des deux portefeuilles suivants.

Le software wallet : la solution médiane

Le software wallet peut être installé en deux versions : une pour les ordinateurs et l’autre pour les smartphones. Ils permettent la sortie des portefeuilles de plateforme (online wallet), afin de sécuriser les Bitcoins sur un compte personnel qu’est le software wallet. Le problème de celui-ci est qu’il peut être piraté, dès que l’appareil se connecte à Internet. Alors, à moins qu’une personne n’utilise jamais ces appareils pour naviguer en ligne, les Bitcoins demeurent en danger, bien qu’ils le soient moins que dans la version online.

Le hardware wallet : la solution optimale

Vous l’aurez compris, en lisant les paragraphes précédents, la seule version sécuritaire des portefeuilles pour cryptomonnaies est le hardware wallet. Ces supports physiques sont séparés de tous les appareils électroniques ayant accès à Internet. Il est donc pratiquement impossible pour des hackers d’y avoir accès. Cependant, il faut s’assurer de conserver celui-ci dans un endroit sûr, car sa perte serait elle aussi dévastatrice. Prenez note qu’il existe tout de même un moyen de retrouver ses Bitcoins, alors que les clés sont conservées dans un espace physique sécurisé.

Cloud Sécurisé, kesako ?

Vouloir accéder à ses données sauvegardées dans un cloud, partout dans le monde, est devenu une obligation pour les utilisateurs du numérique que nous sommes. Mais au fait, qu’est qu’un cloud sécurité ? Explication !

Pour comprendre l’importance d’un tel outil, nous sommes allés voir du côté de la société Pyxya. Cette entreprise est basée à Lyon. Elle s’est spécialisée dans des solutions fortes de WAN Hybride. L’intérêt d’allier cloud et sécurité apparait ici évident.

D’abord, l’aspect pratique. Allier cloud sécurité permet de mettre en relation, deux réseaux (WAN) géographiquement séparés.
Le trafic est acheminé par deux types de connexions distinctes. La première connexion passe par le classique Multiprotocol Label Switching. La seconde, par Internet. Le MPLS rend plus souple et rapide le routage, la communication et le transfert de vos données. Bref, indispensable pour l’interconnexion entre datacenters et succursales.

La force de la solution repérée chez Pyxya, permettre une totale sécurisation des données échangées car évoluant au cœur d’un réseau privé, en dehors d’une infrastructure publique, donc par nature ouverte comme Internet. pyxya, dans sa solution, propose une seconde connexion à large bande et via VPN.

Comme le rappel Pyxya, Le WAN hybride contribue aussi à la cloud sécurité. Parmi les avantages, en plus d’une amélioration de la gestion du trafic et la surveillance du trafic qui se trouve améliorée. Une sécurité optimisée qui peut-être renforcée par un SD-WAN hybride (en complément d’un réseau SD-WAN) et « profiter des avantages des deux solutions pour disposer d’un accès cloud sécurisé. » confirme l’entreprise lyonnaise. Une sécurisation des communications indispensable en cette période ou le télétravail a pris un essor exponentiel, et que l’accès à distance aux données de l’entreprise n’est plus une option.

Bourse : les cyberattaques font grimper des valeurs en bourse

La crise avec l’Ukraine a des répercussions de plus en plus mondiales. Désormais, même les internautes ne sont plus à l’abri. Un groupe de hackers russe, a publié un nouveau type de malware appelé “Cyclops Blink”. Plusieurs pannes sont recensées auprès de différents acteurs, cyberattaques ou coïncidence, la situation est bénéfique pour les sociétés de sécurité numérique à la bourse.

La guerre numérique est lancée

La situation en Ukraine a déclenché des mouvements de cyberattaques sur le gouvernement et les institutions ukrainiennes, mais on soupçonne aussi d’autres attaques sur des infrastructures européennes. L’attention sur le risque de cyberattaques a grimpé en flèche, faisait monter les valeurs des acteurs de la cybersécurité en bourse. Dans le cadre de l’effort de guerre, un groupe étatique russe appelé “Sandworm » a mis en ligne un nouveau malware qui attaque les pare-feux de ses cibles.

La situation est palpable pour la sécurité numérique, dans un contexte où dès qu’une panne sur un service est recensée, l’on se méfie d’une cyberattaque. C’était le cas pour le satellite Ka Sat, qui avait subi une interruption de fonctionnement, coupant ainsi l’accès à plusieurs opérateurs comme Nordnet en France. L’interruption est soupçonnée d’être d’origine criminelle. C’est également le cas pour des perturbations et des pannes suspectes sur différents logiciels comme Discord, Twitter ou encore Spotify.

Un élan pour la cybersécurité en bourse

Réalité ou coïncidences hasardeuses, la situation a mis en évidence la fragilité des infrastructures. Internet n’est pas une forteresse inatteignable et ses réseaux et services peuvent être la cible d’attaques. Ainsi, cette tendance est bénéfique pour plusieurs sociétés de cybersécurité qui ont vu les investisseurs miser sur leur valeur et faire monter les actions en bourse. Parmi les sociétés qui ont le plus profité de ce coup de projecteur, on peut citer Crowdstrike Holdings Inc. (+ 13 %), Fortinet Inc. (+ 11%), Palo Alto Networks (+13%) et Cloudflare (+18%). Les hausses des valeurs ne sont pas négligeables et le moment est propice pour un investissement dans ce secteur.

Les ETF qui suivent les valeurs de la cybersécurité en Amérique ont également progressé, suivant cette tendance. Le First Trust NASDAQ Cybersecurity ETF, le plus grand ETF de cybersécurité, a gagné presque 7 % fin février. Des augmentations similaires sont observées chez le ETFMG Prime Cyber Security et le Global X Cybersecurity ETF. En Europe également, les ETF de cybersécurité ont récupéré quelques points sur les pertes de l’année. L&G Cyber Security UCITS ETF est en hausse de 4 %. Cette tendance est suivie par d’autres ETF de Cybersécurité européenne. La hausse est encore légère, mais, est le signe d’un rebond intéressant. La situation géopolitique profite largement à ce secteur qui devrait connaitre des fortes hausses dans les semaines voir les mois à venir. Si la cybersécurité semblait peut-être superflue pour de nombreux investisseurs, le cadre actuel révèle bel et bien son utilité dans un conflit comme celui-là.

Cela peut être un moment intéressant si vous souhaitez vous lancer l’aventure boursière et investir dans des ETF ou des actions du secteur de la cybersécurité. Il faut évidemment rester prudent avec ces investissements, mais l’actualité est en faveur de cette tendance à la hausse pour ces valeurs.

 

 

BHUNT, voleurs de crypto wallet

BHUNT, une nouvelle famille de malwares voleurs de crypto wallet  découverte.

Les analystes de de la société Bit’defender ont déterminé que BHUNT est un voleur de crypto-monnaies capable d’exfiltrer le contenu des portefeuilles (Bitcoin, Litecoin, Ethereum, Jaxx, Atomic, Electrum, Exodus) ainsi que les mots de passe stockés dans le navigateur et les phrases de passe capturées dans le presse-papiers utilisé pour récupérer les comptes.

Le flux d’exécution de BHUNT est différent de ce que l’on voit habituellement. Le malware utilise VMProtect et Themida comme packers qui utilisent une machine virtuelle logicielle pour émuler des parties du code sur un CPU virtuel dont le jeu d’instructions est différent de celui d’un CPU conventionnel, ce qui rend la rétro-ingénierie extrêmement difficile.

Principales conclusions

– BHUNT utilise des scripts de configuration chiffrés qui sont téléchargés depuis des pages publiques Pastebin.

– Les échantillons de BHUNT obtenus semblent avoir été signés numériquement avec un certificat numérique émis par une société de logiciels, mais le certificat numérique ne correspond pas aux binaires.

– Les serveurs responsables de l’exfiltration utilisent Hopto.org, un service DNS dynamique pour masquer les adresses IP.

– La campagne semble cibler les utilisateurs particuliers et est répartie de manière homogène sur le plan géographique.

Vol d’identifiant de connexion

Découverte d’un problème de sécurité dans un logiciel censé fournir des fonctions supplémentaires aux serveurs Web Microsoft. Des pirates seraient capable de voler les identifiants saisis lors d’une connexion à Outlook Web Access (OWA) via une faille exploitée dans un nouveau module IIS.

Baptisé Owowa, ce module IIS a été compilé entre fin 2020 et avril 2021. Il permet à des pirates d’accéder à distance au serveur sous-jacent. Cela constitue une méthode de vol furtive difficile à détecter via la surveillance du réseau. Résistant également aux mises à jour logicielles d’Exchange, il peut rester longtemps caché sur un appareil.

En 2021, les groupes de malveillants ont intensifié leur exploitation des vulnérabilités Microsoft Exchange Server. En mars 2021 par exemple, quatre failles critiques de serveurs ont permis aux black hat d’accéder à tous les comptes de messagerie enregistrés et d’exécuter du code arbitraire.

En recherchant d’autres implants potentiellement frauduleux dans Exchange, les experts ont découvert un module malveillant qui permet aux hackers malveillant de voler les identifiants de connexion à Outlook Web Access et d’exercer un contrôle à distance sur le serveur sous-jacent. Les fonctionnalités malveillantes de ce malware baptisé Owowa se déploient facilement via l’envoi de demandes d’apparence inoffensive, en l’occurrence des requêtes d’authentification OWA.

Bref, autant dire qu’un antivirus pour Windows est plus que nécessaire pour palier toute tentatives d’infiltration d’un code malveillant.

Les experts pensent que les cibles de cet outil pirate sont basés en Asie, et plus précisément en Malaisie, en Mongolie, en Indonésie et aux Philippines. La plupart étaient liées à des organisations gouvernementales et une autre à une société de transport d’État. Il est probable que d’autres victimes soient basées dans le monde depuis.

« Owowa est particulièrement dangereux car un attaquant peut l’utiliser pour voler passivement les identifiants d’utilisateurs qui accèdent légitimement à des services Web. C’est un moyen bien plus discret d’obtenir un accès à distance que l’envoi d’un e-mail de phishing. De plus, même si des outils de configuration IIS peuvent détecter ce type de menace, ils ne sont pas intégrés aux activités standard de surveillance des fichiers et des réseaux. Par conséquent, Owowa peut facilement passer inaperçu », souligne Pierre Delcher, Senior Security Researcher au sein de la Global Research and Analysis Team (GReAT).

« Puisque Owowa est un module IIS, il se maintient même en cas de mise à jour de Microsoft Exchange. La bonne nouvelle est que les attaques ne semblent pas très sophistiquées. Les entreprises doivent surveiller de près les serveurs Exchange, qui sont particulièrement sensibles et contiennent tous leurs échanges d’e-mails. Nous recommandons également de considérer tous les modules en cours d’exécution comme critiques et de les vérifier régulièrement », ajoute Paul Rascagneres, Senior Security Researcher, GReAT.

1 employé sur 10 respecte la cybersécurité de son entreprise !

Plus d’un tiers des travailleurs à distance ignore ou contourne les règles de cybersécurité de leur organisation. Seuls 16 % des travailleurs français à distance appliqueraient strictement les politiques de sécurité de leur entreprise.

Une étude baptisée « Au-delà des frontières : l’avenir de la cybersécurité dans le nouveau monde du travail » met en évidence les risques introduits par les employés français lorsqu’ils travaillent à distance. Lorsque Forrester Consulting, qui a réalisé l’étude pour Tenable, a demandé aux entreprises si elles étaient convaincus du respect des mesures cybersécurité de leurs employés, 39 % des responsables de la sécurité et des dirigeants d’entreprise ont répondu qu’ils étaient très ou complètement convaincus. Cependant, 34 % des employées assurent ignorer ou contourner ces mêmes mesures prises par l’entreprise.

Les entretiens réalisés avec les employés à distance ont montré une image différente de ce à quoi s’attendaient les dirigeants et les responsables IT. Lorsqu’on leur a demandé ce qui était important pour eux, 82 % des employés français travaillant à distance ont répondu que la protection des données des clients était assez ou très importante. Cependant, 64 % d’entre eux ont déclaré utiliser un appareil personnel pour accéder à ces informations. La situation est similaire en ce qui concerne la protection de la propriété intellectuelle de l’entreprise : 66 % des employés distants ont déclaré qu’elle était importante, tandis que 30 % utilisent un appareil personnel pour y accéder. En fait, seuls 61 % des employés à distance déclarent suivre systématiquement les mesures de protection des données, de la propriété intellectuelle et des systèmes de leur entreprise lorsqu’ils travaillent à domicile.

En creusant un peu plus, l’étude montre que seuls 18 % des employés à distance respectaient strictement les mandats de leur entreprise en matière de restriction d’accès aux données et aux systèmes via des appareils personnels. Cette situation est préoccupante si l’on considère que seulement 32 % des responsables de la sécurité estiment avoir une visibilité élevée ou complète sur les appareils appartenant aux employés. Le plus inquiétant est peut-être que 34 % des employés ont déclaré qu’ils ignoreraient ou contourneraient les politiques de cybersécurité de leur organisation, tandis que 36 % ont déclaré que l’un des défis auxquels ils étaient confrontés était le manque de clarté des politiques et pratiques de sécurité de leur organisation. Des données internes, professionnelles que les pirates adorent ! Le Service Veille de ZATAZ a d’ailleurs reçu, il y a quelques jours, un cadeau d’une société (qui en a profité pour souscrire un abonnement, merci 🙂 à la suite d’une découverte du SVZ : des données internes qui servaient à la préparation d’une fraude au président. Les factures et les informations incluent dans l’ensemble des documents étaient exploités, au téléphone, par un/des escroc(s).

« Les employés veulent avoir la possibilité de travailler de n’importe où. Le défi est de savoir comment ils peuvent le faire en toute sécurité, explique David Cummins, vice-président de la région EMEA chez Tenable. Cette étude confirme ce que nous soupçonnons déjà : les employés distants se connectent à des informations sensibles de l’entreprise à partir d’appareils personnels sur des réseaux domestiques non sécurisés. Les équipes de sécurité doivent accepter cette réalité et changer leur perception du risque. Elles ont besoin d’une visibilité sur l’ensemble du paysage des menaces et disposer de l’intelligence nécessaire pour prévoir les cybermenaces qui auront le plus grand impact sur l’entreprise. En tandem, elles doivent également mettre en œuvre des profils de risque adaptatifs pour les utilisateurs afin de surveiller et de vérifier en permanence chaque tentative d’accès aux données de l’entreprise, avec la possibilité de refuser les demandes qui ne répondent pas aux règles établies. »

Lancement officiel de Women4Cyber

Women4Cyber ​​France est lancé à l’occasion du salon Milipol ce vendredi 22 octobre. L’association loi 1901 à but non lucratif représente sur le terrain la Fondation européenne Women4Cyber, basée à Bruxelles et se fixe pour objectif de promouvoir auprès des femmes les métiers de la cybersécurité.

​Face à la pénurie de talents dans cette filière d’avenir, Women4Cyber France souhaite réunir toutes les femmes et tous les hommes engagés ensemble autour du défi des compétences en cyber et créer ainsi un réseau au cœur des territoires. L’association veut, par des actions ciblées et coordonnées avec les actrices et acteurs locaux, mais aussi à l’échelle européenne, donner de la visibilité aux talents existants et en attirer d’autres.

La question de la diversité et de la représentation féminine dans ces métiers mobilisent de nombreux acteurs qui œuvrent au quotidien sur le terrain. Femme@Numérique, WomenInTech, Women In AI, CEFCYS, Femmes Ingénieures, nombreuses sont les initiatives qui, chacune, prennent leur part dans l’effort collectif de sensibilisation et de promotion des métiers d’avenir. Pourtant, l’ampleur de la tâche est immense.

La difficulté à garantir une meilleure intégration des femmes dans les filières et métiers des sciences, technologies, ingénieries et mathématiques (STEM) et plus particulièrement le numérique et la cybersécurité nous semble être l’affaire de tous, femmes et hommes. Il s’agit à la fois d’une question de société, mais aussi d’emplois et de développement économique.

Women4Cyber souhaite ainsi apporter sa part à l’effort collectif en menant des actions de sensibilisation et de communication sur les métiers de la cyber.

Trois femmes sont à l’initiative du projet. Valéria Faure-Muntian, députée de La Loire et Présidente de Women4Cyber France, Anne Le Hénaff et Charlotte Graire. Elles partagent toutes les trois le même engagement et la même conviction que le monde de demain sera numérique et que les femmes peuvent co-écrire son scénario d’évolution dans l’inclusion et la complémentarité. Nous avons donc souhaité apporter notre part à l’action commune qui ne concerne pas seulement la France. Avec le soutien de la Commissaire Mariya Gabriel, ECSO a lancé en 2019 la fondation Women4Cyber afin, bien sûr, de promouvoir ces métiers auprès des femmes mais aussi pour créer un réseau européen qui permettra de répondre ensemble à ce défi que chaque États membres partagent.

Système de sauvegarde et de récupération de données : lequel choisir ?

Pour sécuriser les données enregistrées dans un serveur ou un ordinateur, disposer d’un système de sauvegarde de données moderne et fiable est essentiel. Et ceci, qu’il s’agisse d’informations professionnelles ou à titre personnel. Lorsque vous avez une panne technique au niveau de votre matériel informatique, vous avez la possibilité de réinitialiser le système ou réinstaller un logiciel.

Cependant, si vous venez à perdre des données, les recréer identiquement ou les récupérer peut être complexe, voire impossible. Pour ces raisons, il est fondamental de vous équiper d’un dispositif de sauvegarde et de récupération de données. Mais lequel choisir ? Zoom sur les différents supports et outils de sauvegarde et de restauration de données.

L’importance de toujours sauvegarder les données d’entreprise

Au sein d’une entreprise, les données constituent des éléments clés permettant d’assurer son bon fonctionnement. Les perdre pourrait avoir de lourdes conséquences sur l’entreprise et sur sa réussite. C’est pourquoi il est plus que nécessaire de détenir un système de sauvegarde et de récupération de données, à l’instar d’un logiciel de backup.

Il est important de mettre en place ce type d’outil de sauvegarde afin de sauvegarder vos données. Et ceci, pour de multiples raisons :

  • Cela garantit une protection accrue de vos données contre les virus ou tout autre programme malveillant ;
  • La sauvegarde favorise la productivité des employés, car ils n’auront plus besoin de rédiger à nouveau les rapports ou effectuer de nouveaux comptes ;
  • L’archivage d’anciennes données est facilité, cela est spécialement utile pour certains organismes ;
  • Vous avez entre vos mains des données pouvant servir de preuves, dans le cas d’une inspection ;
  • Avec les sauvegardes, vous êtes protégé d’un éventuel sinistre et cela améliore la stabilité de votre entreprise ;
  • Bref, vos données ne seront pas perdues et seront conservées en lieu sûr.

Pour une entreprise, perdre des données professionnelles peut générer une grosse perte de temps, et même sa faillite. D’où la nécessité d’instaurer un mécanisme de sauvegarde de tous les renseignements cruciaux, et d’établir un plan afin de procéder à la restauration de ces données dans le cas où un vol, un sinistre ou une panne surviendrait.

Les dispositifs de sauvegarde et de récupération de données pour une entreprise

De nombreux services, outils et options de sauvegarde sont proposés sur le marché. Ces derniers diffèrent sur plusieurs points, tels que l’espace de stockage qu’ils mettent à la disposition de l’entreprise, de même que le RPO ou « Recovery Point Objective », et le RTO ou « Recovery Time Objective ».

Les périphériques et dispositifs de sauvegarde matériels

Le premier système de sauvegarde est le disque dur externe, dont la capacité de stockage peut varier d’un disque à un autre. Ce dispositif est simple à utiliser. Vous pouvez le connecter au réseau intérieur de votre entreprise. Dans la majorité des cas, il vous est inutile de l’installer ou d’y intégrer un système d’exploitation. Vous pouvez réaliser une sauvegarde à tout moment.

Si vous optez pour ce genre d’outil de sauvegarde et si jamais celui-ci venait à tomber en panne, vous risquez de perdre toutes vos données, exactement comme avec vos ordinateurs. Si vous voulez tout de même vous servir d’un disque dur externe, il vous est fortement recommandé de coupler son usage avec celui d’une sauvegarde sur le cloud.

Mis à part les disques durs externes, vous pouvez en outre stocker vos données sur des DVD ou des CD, sur une clé USB. Il existe même d’autres outils, tels que l’enregistreur à bande magnétique ou encore le stockage optique. Ceux-ci vous permettront de conserver vos données, même en quantité importante, et les restaurer si besoin.

Enfin, dans cette catégorie des périphériques de stockage, vous avez le serveur de stockage en réseau. Aussi nommé NAS ou dispositif de stockage en réseau, ce serveur est branché à un réseau et permet d’enregistrer les données.

Le logiciel de sauvegarde et de restauration de systèmes

Les solutions de sauvegarde en périphérique ne sont pas les seules alternatives pour sauvegarder vos données d’entreprise. En effet, vous pouvez également vous tourner vers des logiciels destinés à la sauvegarde de données. Généralement, vous devez installer le logiciel sur votre système. Une fois sa configuration achevée, le logiciel se charge de la gestion de sauvegarde des informations de façon autonome.

Avec le logiciel de backup, vous choisissez vous-même l’emplacement des données à sauvegarder. Vous pouvez soit les enregistrer sur des systèmes existants, soit sur des serveurs dédiés, spécialement conçus à la sauvegarde. Vous avez par ailleurs la possibilité d’installer le logiciel de sauvegarde sur une machine virtuelle.

En comparaison aux périphériques de stockage, le logiciel de backup est un outil plus flexible, surtout concernant les fonctionnalités qu’il offre. De plus, son prix est moins élevé que le stockage matériel, sans compter qu’avec un logiciel, vous êtes libre de sélectionner l’emplacement pour stocker vos données.

La sauvegarde des données dans le cloud

La sauvegarde dans le cloud figure parmi les différents systèmes de sauvegarde et de récupération de données actuellement disponibles pour les entreprises. Un grand nombre de fournisseurs suggèrent des services de sauvegarde dans le cloud. Pour cela, il vous suffit d’installer un outil spécifique sur vos ordinateurs. Après cela, vous pourrez sauvegarder vos données, mais aussi les restaurer depuis le cloud vers un PC.

L’avantage avec le cloud, c’est que vous avez droit à un espace de stockage conséquent si du moins vous y mettez le prix. De surcroît, vous n’avez plus besoin de paramétrer un logiciel complexe pour avoir accès au cloud.

Mais alors, quelle est la meilleure alternative de sauvegarde de données en entreprise ?
Toutes les options de sauvegarde et de récupération de données mentionnées précédemment possèdent leurs points forts et leurs points faibles. À vous d’opter pour la solution qui vous semble la mieux adaptée à votre entreprise, et surtout à vos informations professionnelles.

Néanmoins, avant de prendre une décision, vous devez tenir compte d’un certain nombre de critères, dont les moyens financiers dont votre entreprise dispose, les techniques qui conviennent le mieux à votre organisation, les RTO et les RPO.

Afin de vous aider dans le choix du système de sauvegarde et de restauration pour votre entreprise, découvrez ci-dessous quelques spécificités et fonctionnalités que devrait inclure la solution de sauvegarde idéale :

  • Options permettant de configurer la sauvegarde selon vos exigences : vous devez pouvoir personnaliser la configuration de vos backups ;
  • Facilité de prise en main de la solution de sauvegarde de données : vos employés devraient être capables de maîtriser l’outil de sauvegarde sélectionné ;
  • Possibilité d’intégrer la solution choisie à votre infrastructure informatique sans rencontrer de grosses difficultés : vous devez pouvoir prendre en charge l’outil via divers supports, comme les tablettes ou les smartphones ;
  • Faculté à accomplir plusieurs tâches de sauvegarde et de restauration de manière simultanée.

Le mot de la fin

Une solution de sauvegarde efficace est celle que vous pourrez manipuler aisément, que vous pourrez gérer correctement et qui vous permettra de redoubler de productivité si jamais vous êtes confronté à une panne ou à une catastrophe naturelle.

Quoi qu’il en soit, essayez de déterminer quel outil saura le mieux répondre à vos besoins et pourra stocker en toute sécurité vos données les plus précieuses. Consacrez-y du temps si cela s’avère nécessaire. Vous ne devez en aucun cas négliger le choix de votre dispositif de sauvegarde et de récupération de données. Dans tous les cas, pour une entreprise, l’option la plus appropriée reste le logiciel de backup.

Comment protéger son réseau en entreprise ?

La protection du réseau de l’entreprise, contre tous les dangers auxquels il fait face, doit être une des priorités absolues de toute équipe de direction. Un simple malware peut venir anéantir une entreprise, en 2021, particulièrement s’il s’agit d’un ransomware. C’est pourquoi il est important de toujours être à la fine pointe de la technologie, et de constamment mettre à jour, tous les logiciels qui protègent le réseau.

SD-WAN : une technologie réseau plus complète et efficace

Pour protéger son réseau, il faut d’abord s’assurer de sa qualité, à la base. C’est pourquoi, en 2021, il est suggéré de se diriger vers un réseau SD-WAN, au lieu d’un routeur WAN traditionnel. Son efficacité est, en effet, beaucoup plus importante dans l’acheminement du trafic réseau, entre le Data Centre et le Cloud, ainsi que pour les succursales. Peu importe la distance entre les bureaux de vos employés, ils bénéficieront tous d’un service optimal, grâce à un meilleur chemin de distribution du trafic, qui élimine les instabilités et les pertes de données, dans un réseau SD-WAN.

L’utilisation d’un VPN

Toutes les entreprises se doivent d’utiliser un VPN pour protéger leur réseau. Si ce n’est pas le cas, les données qu’ils transmettent sur Internet, d’un point à un autre, seront visibles à tous ceux qui le désirent. Cela veut dire que les contrats, appels d’offre et autres documents légaux ou sensibles, pourront être vus par des yeux indiscrets et qui cherchent à savoir. De plus, un réseau non-protégé par un VPN signifie qu’il devint vulnérable à des attaques cybercriminelles.

Grâce au VPN, les informations transmises par l’entreprise sont cryptées, avant même que le fournisseur Internet ne puisse les recevoir. C’est donc aussi le cas pour les pirates et autres logiciels malveillants qui tenteraient de se saisir de l’information. Ils ne peuvent plus le faire puisque celle-ci est dorénavant illisible.

Protections anti-virus

Il n’y a pas que le VPN qui soit nécessaire à la protection du réseau. Il faut aussi y ajouter un anti-virus puissant qui pourra contrer les dangers du web qui se trouvent sur les routes de l’Internet. Un bon programme devra protéger le réseau contre les virus, les spywares, les rootkits et les ransomwares. De plus, l’antivirus scannera tous les documents entrants sur le réseau, à la recherche de tous les problèmes qu’il pourrait trouver. Dans les faits, c’est très souvent à l’intérieur de fichiers que se trouvent les virus, c’est pourquoi il est si important qu’ils passent tout d’abord par le programme anti-virus.

Faire face aux attaques de ransomware de type « Living Off the Land »

Les cyberattaques de type « living off the land » (ou LotL) constituent désormais l’une des menaces les plus redoutables pour les entreprises. La récente campagne de ransomware contre Kaseya n’est ainsi que le dernier exemple en date, dans lequel les cybercriminels ont utilisé les ressources technologiques de l’organisation contre elle. Ces types d’attaques procurent en effet aux cybercriminels deux leviers clés : l’accès et le temps.

Si ces attaques LotL ne se concluent pas toujours par un ransomware, les deux vont de plus en plus souvent de pair et sont aussi difficiles à évaluer qu’à prévenir. Une stratégie de protection efficace commence donc par une solide compréhension de ce qui constitue une attaque par ransomware LotL et des dommages qu’elle peut causer.

Dès 2017, les attaques de malwares sans fichier ont commencé à attirer l’attention du grand public après la divulgation de rapports faisant état d’infections de systèmes IT de plusieurs grandes organisations. Or, ces malwares sans fichier ont rendu possibles les attaques LotL. En éliminant la nécessité de stocker la charge utile malveillante dans un fichier, ou de l’installer directement sur une machine, les cybercriminels peuvent alors échapper aux antivirus, et aux autres outils traditionnels de sécurité des terminaux. Ils se déplacent ensuite latéralement dans l’environnement, en escaladant les privilèges et en dévoilant de nouveaux niveaux d’accès, jusqu’à ce qu’ils atteignent le but ultime : les systèmes, les applications et les bases de données contenant des actifs commerciaux essentiels, tels que les données clients, la propriété intellectuelle, les ressources humaines.

Malwares sans fichier

Pour se maintenir dans les systèmes sans être détectés, ces malwares sans fichier se font souvent passer pour un outil de confiance doté de privilèges et d’accès élevés. Cela permet aux attaquants de surveiller l’environnement, de récupérer des identifiants, en prenant tout le temps nécessaire. Il est extrêmement difficile d’identifier, et encore plus d’arrêter, ces attaques, surtout s’il s’agit d’un ransomware sophistiqué qui cible spécifiquement l’organisation. Pour y faire, il n’y a pas d’autre choix que de penser comme des attaquants, tout en gardant à l’esprit qu’une campagne n’est pas nécessairement identique à une autre. Le cheminement des attaques LotL n’est en effet pas linéaire. L’objectif est donc de déchiffrer l’environnement et de développer une approche fondée sur ce qui s’y trouve.

La plupart des attaques LotL suivent ainsi un schéma similaire : usurper des identités pour s’infiltrer dans un réseau d’entreprise, compromettre des systèmes, élever des privilèges et se déplacer latéralement jusqu’à obtenir l’accès aux systèmes sensibles nécessaires à l’exécution de l’attaque ou à la propagation du ransomware. Mais à chaque étape, il existe des possibilités divergentes qui rendent le suivi et l’anticipation de ces attaques très complexes. Les équipes IT doivent donc bénéficier des outils nécessaires pour décomposer les comportements et les indicateurs d’alerte à surveiller, lors des étapes critiques d’une attaque par ransomware LotL, et ce, afin d’accélérer la détection et de réduire l’exposition et les dommages.

Cependant, compte tenu du nombre de techniques éprouvées dont disposent les cybercriminels, il peut se révéler difficile de savoir comment traiter les points de vulnérabilité ou par où commencer. L’élaboration d’une stratégie de protection efficace contre les ransomwares exige des organisations qu’elles étudient les maillons de la chaîne d’attaque qui présentent les niveaux de risque les plus élevés et qu’elles les classent par ordre de priorité. Ainsi, une sécurisation des terminaux à plusieurs niveaux – combinant la défense par le moindre privilège, l’authentification forte des identités, la protection contre le vol d’informations d’identification, le contrôle des applications et le blocage des ransomwares – compliquera considérablement la tâche des hackers qui voudront s’introduire et maintenir leur présence. Car une fois qu’ils ont un pied dans le réseau informatique, il leur est facile de brouiller les pistes et d’intensifier leur action. (Par Ketty Cassamajor, Responsable Avant-Vente Europe du Sud chez CyberArk)

Cybersécurité : les différences entre un VPN pour particuliers et entreprises

Aujourd’hui, avec l’augmentation du nombre de personnes qui travaillent à distance, mais aussi avec la nécessité de transmettre des informations par le biais d’un réseau externe ou interne, la question de la sécurité des réseaux est devenue une véritable priorité. Le VPN assure la sécurité entre les différents appareils connectés aux serveurs.

Choisir un VPN : l’utilité d’un comparateur en ligne

Le réseau virtuel privé ou un Virtual Private Network (VPN) permet aux entreprises comme aux particuliers d’accéder à un réseau sécurisé, surtout lorsqu’ils travaillent à distance. En effet, l’utilisation d’un réseau non sécurisé peut conduire au piratage des données sensibles d’entreprises ou aux données personnelles des utilisateurs. Les VPN permettent d’améliorer et de sécuriser le trafic entre l’utilisateur et le serveur. Ils offrent en outre la possibilité de contourner les blocages de certains sites ou réseaux sociaux dans certains pays en préservant l’anonymat des utilisateurs. Il existe plusieurs types de VPN, d’où l’utilité d’un comparateur de VPN avant de choisir celui qui correspond à vos besoins.

Le VPN entreprise pour lutter contre les phishings et l’espionnage

L’utilisation d’un VPN entreprise présente des différences avec celle d’un VPN particulier. En effet, il est important de rappeler qu’un VPN entreprise est destiné à protéger l’entreprise des piratages de données en les chiffrant. Un paramètre important dans un contexte où le télétravail a pris de l’ampleur avec la pandémie. Le VPN entreprise a pour objectif de protéger les données de l’entreprise contre les phishings. Si vous consultez vos comptes sur des réseaux sociaux, vous ne bénéficierez pas de la protection du VPN entreprise.

Le VPN particulier pour la préservation de la vie privée des usagers

Un VPN pour particulier est spécifiquement destiné à protéger la vie privée des utilisateurs contre les hackers. Ainsi, si vous travaillez depuis chez vous, les échanges entre votre ordinateur et le serveur de votre entreprise seront protégés par le VPN professionnel, tandis que les sites personnels que vous consultez le seront par un VPN particulier. La navigation privée et les données personnelles ne pourront être ni vues ni enregistrées par les fournisseurs de VPN, conformément au RGPD en vigueur.

Le VPN particulier gratuit pour un usage peu intensif

Le VPN particulier peut être gratuit tant que l’usage qui en est fait n’est pas trop intensif, que vous n’avez pas à manipuler une masse importante de données, et que vous n’avez pas besoin de connecter plusieurs appareils à la fois (cela est valable pour tous les appareils qui nécessitent une connexion, comme vos systèmes d’alarmes et de vidéosurveillance, la gestion de l’ouverture ou de la fermeture des portes, des volets…).

Le VPN d’entreprise pour une connexion optimale, et un meilleur contrôle

Un VPN professionnel fournira des services plus pointus. La vitesse de connexion est plus élevée, plus puissante, sans limite, au niveau de la bande passante. Plusieurs centaines d’employés seront connectés en simultané, où qu’ils se trouvent dans le monde. Les employés pourront alors accéder à une adresse IP unique. Par ailleurs, un VPN professionnel donnera la possibilité aux entreprises d’apposer un contrôle sur les connexions des salariés et d’en homogénéiser l’utilisation pour l’ensemble de l’entreprise.