Cisco ajoute Advanced Malware Protection de SourceFire à ses outils

Cisco va annoncer ce mardi 25 février qu’il a ajouté Advanced Malware Protection (AMP), soit la protection contre les malwares avancés, développé à l’origine par Sourcefire, à sa gamme de produits de sécurité de contenu, soit les appliances de sécurité Email et Web  et la solution Cloud Web Security. Cette intégration offre à l’ensemble des clients des fonctionnalités complètes pour combattre les malwares : la détection et le blocage, la remise en état du réseau de manière rétrospective et l’analyse en continu des menaces avancées. Cette nouvelle offre représente l’un des premiers efforts d’intégration des technologies respectives de Cisco et Sourcefire et permet d’étendre la protection contre les malwares avancés à plus de 60 millions d’utilisateurs déjà protégés avec les solutions de sécurité de contenu de Cisco.

La technologie Advanced Malware Protection utilise l’important réseau de données de sécurité dans le Cloud de Cisco et de Sourcefire (appartenant désormais à Cisco). Basé sur les attaques d’aujourd’hui, il est spécifiquement conçu pour se protéger contre celles-ci ; AMP évolue pour assurer une surveillance et une analyse en continu au travers du réseau étendu et tout au long du continuum d’attaque – avant, pendant et après une attaque. En associant la connaissance approfondie des menaces avancées de Sourcefire et l’expertise analytique de Cisco, le leader de l’industrie des solutions de sécurité Web et Email, les entreprises bénéficient d’une visibilité et d’un contrôle inégalés, avec une approche intégrée la plus rentable du marché pour résoudre les problèmes liés aux logiciels malveillants perfectionnés.

Cisco a également ajouté Cognitive Threat Analytics, acquis l’année dernière via Cognitive Security, et proposé en option aux clients Cloud Web Security de Cisco®. Cognitive Threats Analytics est un système très intuitif et autodidacte, qui utilise la modélisation comportementale et la détection des anomalies pour identifier les activités malveillantes et réduire le temps dédié à la découverte des menaces qui agissent dans le réseau. Cognitive Threats Analytics et AMP sont toutes deux disponibles en option sur la plateforme Cisco Cloud Web Security.

L’intégration des technologies dédiées à la détection de malwares avancés aux solutions de sécurité Web et Email de Cisco et celle de Cognitive Threat Analytics à la plateforme Cloud Web Security de Cisco, étendent la capacité de Cisco à fournir plus de solutions de sécurité centrée sur la menace pour ses clients en élargissant le spectre de l’environnement protégé et en fournissant une protection contre les malwares avancés « partout » où une menace peut se manifester. Grâce à cette intégration, Cisco répond au plus large éventail de vecteurs d’attaque au travers du réseau étendu.

« Epsilon System Solutions adopte une position proactive contre les attaques sophistiquées et s’est tourné vers FireAMP pour s’assurer que nous faisions tout notre possible pour identifier, arrêter et supprimer les menaces sur le poste de travail aussi rapidement que possible », explique Damon Rouse, Directeur Informatique d’Epsilon System Solutions. « Ajouter la technologie AMP aux appliances de sécurité Web et Email et aux services de sécurité Web dans le Cloud est une initiative intelligente qui va grandement profiter aux clients dans leurs efforts pour se protéger contre les menaces désormais en constante évolution. AMP est l’unique solution que nous ayons vu qui puisse associer la puissance du sandboxing avec l’innovation de la sécurité rétrospective ; cela a contribué à nous mettre dans une meilleure position pour réduire davantage l’impact des attaques potentielles ».

Au lieu de s’appuyer sur les signatures de malwares, ce qui peut prendre des semaines ou des mois à créer pour chaque nouveau malware, AMP combine des fonctionnalités de File reputation et de sandboxing, et une analyse rétrospective pour identifier et arrêter les menaces tout au long du continuum d’attaque.

–    Les fonctionnalités de File reputation vérifient la réputation de chaque fichier en temps réel, fournissant aux utilisateurs les connaissances nécessaires pour bloquer automatiquement les fichiers malicieux et appliquer les règles définies par l’administrateur en utilisant l’interface de la solution de sécurité Web ou Email de Cisco.

–    L’analyse sandboxing utilise un environnement sécurisé pour analyser et comprendre le comportement réel des fichiers inconnus qui passent sur le réseau. Cela permet à AMP de récupérer plus d’informations basées sur le comportement du fichier et d’associer ces données avec les analyses humaines détaillées et celles de la machine pour mesurer le niveau de la menace d’un fichier.

–    L’analyse rétrospective résout les problèmes liés aux fichiers malicieux qui passent au travers des défenses périmétriques, mais qui s’avèrent ensuite être une menace. Plutôt que d’agir à un moment donné, l’analyse rétrospective est continue, en utilisant les mises à jour en temps réel d’AMP basée dans le Cloud et ainsi être informé de l’évolution du niveau de la menace. Ainsi, AMP aide à identifier et à traiter rapidement une attaque, avant qu’il y ait un risque de propagation.

Christopher Young, Vice-Président Senior, Cisco Security Business Group, précise « les menaces avancées d’aujourd’hui peuvent hacker les systèmes d’information grâce à une combinaison de plusieurs vecteurs qui requièrent une sécurité continue à défaut de solutions ajoutées les unes aux autres dans le temps. Les passerelles de sécurité Web et Email font une grosse partie du travail de protection dans le procédé de défense contre la menace, en bloquant l’arrivée de contenu malveillant. En réunissant la protection contre les malwares et l’analyse des menaces avec nos passerelles de sécurité Web et Email, y compris en mode Cloud, nous offrons à nos clients la meilleure protection contre les malwares avancés depuis le Cloud jusqu’au réseau, en passant par le poste de travail ».

La protection contre les malwares avancés sur le réseau
Sur le réseau, AMP est une fonctionnalité intégrée à FirePOWER dans les appliances Next-Generation IPS ou Next-Generation Firewall, ou disponible sous forme d’appliance seule. Aussi, les solutions FireAMP offrent une protection des postes de travail, des périphériques mobiles et des environnements virtuels, en fonctionnant grâce au FirePOWER ou de manière autonome grâce à un connecteur.

Comme la vitesse du réseau continue d’augmenter, le besoin en haute performance des appliances capables d’assurer une protection contre les malwares perfectionnés augmente. Pour répondre à ce besoin, Cisco annonce également le lancement de 4 dernières appliances FirePOWER plus rapides, toutes compatibles avec AMP. Les modèles 8350 (15Gbps), 8360 (30 Gbps), 8370 (45 Gbps) et 8390 (60 Gbps) viennent compléter la gamme FirePOWER et fonctionneront avec tous les NetMods existants pour permettre une modularité et un support mixtes. La série FirePOWER 8300 permet une augmentation de 50 % du débit contrôlé et peut offrir jusqu’à 120+ Gbps de débit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *