Smartphone

En France, de nombreux appareils mobiles ne sont ni verrouillés ni protégés

En France, deux tiers des utilisateurs de mobiles stockent ou accèdent à des informations sensibles depuis leur appareil. Trois Français sur dix ont déjà été victimes du vol ou de la perte d’un appareil mobile. Norton a dévoilé à DataSecurityBreach.fr de nouveaux éclaircissements sur les usages et les comportements des Français, et plus largement des Européens, en matière de mobilité. Il en ressort que si les adultes accordent plus d’importance que jamais à leurs appareils mobiles, peu sont ceux qui prennent les mesures nécessaires pour sécuriser ces derniers ainsi que leur contenu.

Selon le rapport, les Français utilisent leurs appareils mobiles de multiples façons, que ce soit dans le cadre de leur activité professionnelle, de leur vie sociale ou numérique. De la navigation au téléchargement d’applications en passant par les achats en ligne, un tiers (33 %) des utilisateurs en France déclare ne pas pouvoir se passer de leur appareil mobile et près d’un quart  (21 %) indique que ce serait l’un des deux objets personnels qu’ils sauveraient en cas d’incendie chez eux.

« Dans un monde connecté, les appareils mobiles sont de plus en plus utilisés pour naviguer, partager, communiquer et effectuer des achats », déclare à DataSecurityBreach.fr Laurent Heslault, expert en cybercriminalité chez Norton. « Mais peu d’utilisateurs ont conscience que l’intégrité des données personnelles et privées est menacée si la sécurité de leur appareil mobile est compromise, ou s’il est perdu ou volé. Compte tenu de la sensibilité des données accessibles à partir des appareils mobiles, les utilisateurs ont tout intérêt à prendre les précautions élémentaires pour éviter qu’elles ne tombent entre de mauvaises mains  », ajoute-t-il à Data Security Breach.

Appareils mobiles : une mine d’informations personnelles et sensibles Bon nombre des utilisateurs d’appareils mobiles ne prennent pas les mesures nécessaires pour sécuriser leurs  appareils et leur contenu. Tandis qu’une majorité (65 %) des utilisateurs français déclare stocker des informations sensibles sur leurs appareils mobiles, plus d’un tiers (36 %) ne les protège pas avec un mot de passe. En cas de perte ou de vol, de nombreuses informations personnelles stockées sur l’appareil peuvent être compromises et potentiellement exploitées, dont des e-mails personnels, l’accès potentiel à d’autres informations sensibles telles que des correspondances et des documents professionnels, des mots de passe pour d’autres comptes en ligne ou des relevés bancaires.

L’étude montre également que la perte d’un appareil mobile est courante, coûteuse et stressante pour un utilisateur. Trois Français sur dix ont perdu ou se sont déjà fait voler un appareil mobile, ce qui leur a coûté en moyenne 79 € pour l’acquisition ou l’utilisation temporaire d’un autre téléphone mobile et plus du triple (243 €) pour le remplacement d’une tablette[2]. En cas de perte ou de vol de leur téléphone mobile, les Français craignent surtout que quelqu’un passe de nombreux appels téléphoniques coûteux à leur charge (40 %), effectue des achats avec leur téléphone (30 %) ou utilise les données confidentielles que contient le téléphone pour usurper leur identité (25 %).

Au-delà du cas Français, DataSecurityBreach.fr a pu apprendre de cette étude révèle également quelques différences surprenantes entre les pays européens en ce qui concerne l’usage  des appareils mobiles et les informations stockées ou accessibles par ce biais : Seulement 13 % des Allemands et 15 % des Russes déclarent se sentir en sécurité lorsqu’ils effectuent des achats à partir de leur appareil mobile, contre 32 % des Polonais et 24 % des Italiens ; Les Danois sont plus enclins à stocker des informations bancaires sur leur appareil mobile (13 %) que leurs homologues allemands (4 %).

Activités à risque sur les appareils mobiles et réseaux Wi-Fi non sécurisés De manière générale, l’utilisateur Français ne protège pas correctement son appareil mobile : près de la moitié d’entre eux (47 %) indique ne pas systématiquement télécharger des applications provenant de sources fiables et près de trois sur cinq (59 %) effectuent des achats à partir de leur appareil mobile sans mode de paiement sécurisé, exposant ainsi leurs informations sensibles telles que le numéro de leur carte bancaire. En fait, selon l’enquête, un Français sur vingt a déjà été victime de la cybercriminalité mobile.

Cependant, ce type de comportement à risque ne se limite pas aux smartphones et tablettes. Près de deux tiers des Français adultes utilisent des points d’accès Wi-Fi publics gratuits ou non sécurisés, alors même que plus de la moitié d’entre eux est préoccupée par les risques liés à leur utilisation. 49 % les utilisent pour consulter des emails personnels et près d’un sur cinq (19 %) pour accéder à un compte bancaire en ligne, ce qui expose les informations financières sensibles de ces utilisateurs aux « renifleurs – Keyllogueur » (personnes malintentionnées qui capturent et enregistrent les données de leurs victimes depuis cette même connexion Wi-Fi non-sécurisée).

« Les utilisateurs savent à quel point il est important de protéger leur ordinateur contre le large éventail de menaces qu’ils peuvent rencontrer en ligne ou hors ligne », déclare à DataSecurityBreach.fr Laurent Heslault. « Cependant, des mesures doivent également être prises pour sécuriser les appareils mobiles connectés à Internet, qui sont tout aussi vulnérables aux attaques de cybercriminels cherchant à gagner de l’argent rapidement ou à voler des informations personnelles. En cas de perte ou de vol, vos données sont entre les mains de quelqu’un d’autre. En installant un logiciel de sécurité mobile qui vous protège contre les menaces en ligne et vous permet de verrouiller votre appareil, de le localiser et d’effacer son contenu à distance, vous sécurisez votre vie personnelle et la protégez contre les intrus potentiels », conclut-il.

1 Comment
  1. Pingback: En France, de nombreux appareils mobiles ne sont ni verrouillés ni protégés | Alertes et Conseils Sécurité "Autrement" | Scoop.it

Comments are closed.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets