Cybersécurité Paiement en ligne

Pipka, le voleur de données bancaires sur site marchand

citadelles

A la veille des fêtes de fin d’année, voici venir Pipka, un outil pirate voleur de données bancaires à partir des boutiques en ligne qu’il infiltre.

En septembre 2019, le programme Visa Payment Fraud Disruption (PFD) a identifié un nouvel outil pirate baptisé Pipka. Un skimmer JavaScript. Un voleur de données bancaires.

Pipka cible les données de paiement saisies dans les formulaires de paiement de commerce électronique des sites marchands. Le blog ZATAZ nous relatait ce type de malveillance électronique en 2018 et 2019.

Identification de Pipka sur seize sites marchands compromis. Contrairement aux précédents skimmers JavaScript, Pipka est capable de se retirer du code HTML du la site Web compromis après son exécution. Cela diminue ainsi la probabilité de détection.

Pipka, petit frère d’Inter

Semblable au skimmer JS Inter, le nouveau code pirate permet aux cybercriminels de configurer les champs de formulaire.

L’outil pirate analyse et extrait les données. Bilan, numéro de compte de paiement, date d’expiration, CVV, identités, adresse du titulaire de la carte sont copiés directement via la page légitime ! Le « pirate » vérifie les champs configurés avant l’exécution.

Le code malveillant s’injecte directement à divers endroits sur le site du commerçant. Les données chiffrées en ROT13.

L’aspect le plus intéressant et unique de Pipka est sa capacité à ne pas être présent dans le code HTML. Cela permet un mode fantôme efficace !

Que faire pour s’en protéger ? Compliqué tant la technique est efficace. Préférez des boutiques passant par des sites bancaires. Et espérer que votre commerçant soit au taquet du côté de sa cybersécurité, de son code et de sa veille ! (PFD)

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets