Android Sécurité Virus

Simplocker, un piége pour Android

Les experts savaient depuis un moment que les cybercriminels tenteraient de  s’attaquer à la flotte mobile, une cible très en vogue dans un monde. Il faut dire aussi que le nombre d’utilisateurs de smartphone frôle les 7 milliards en 2014 (Source : Union internationale des télécommunications).

Tout le monde ou presque est donc susceptible d’être victime des attaques cybercriminelles. Les ingénieurs de chez ESET ont repéré le week-end dernier un rançonlogiciel capable de chiffrer les fichiers sur Androïd. C’est le second code malveillant de ce type que detecte l’éditeur d’antivirus. Le piégé a été baptisé Simplocker.

Le logiciel malveillant scanne la carte SD du terminal mobile à la recherche des fichiers aux format variés, considérés comme important car pouvant sauvegarder des données sensibles : jpeg, png, bmp, jpg, gif, doc, docx, pdf, txt, avi, mkv, 3gp et mp4. Les documents sont chiffrés en AES-256. Le pirate réclame de l’argent pour fournir le mot de passe qui déchiffrera les fichiers.

Simplocker n’a été detecté, pour le moment, qu’en Russie. La rançon demandée, 16€, doit être payée en hryvnias (monnaie Ukrainienne) via MoneXy. Le piége est caché dans des applications Android non diffusées via Google Play. En 2010, FakePlayer, un autre code malveillant pour Android avait lui aussi été detécté dans ces deux régions (Russie/Ukraine). Là ou cela devient encore plus interessant est que le système de contrôle (C&C) de SimpleLocker exploite un domaine du réseau TOR (oignon). Bilan, il reste anonyme et permet de contrôler le piége en toute sécurité.

3 Comments
  1. fred 5 ans ago

    Super article

    • Damien Bancal 5 ans ago

      Merci pour le report 🙂

Comments are closed.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets