Cybersécurité Justice loi Téléphonie

Un plan secret pour couper le signal des téléphones en cas de crise

Le Homeland Security américain travaille sur un plan secret dédié à bloquer les services de communication cellulaire en situation d’urgence.

Pour étouffer une manifestation dans les rues de San Francisco, le Homeland Security, le service dédié à la sécurité sur le sol de l’Oncle Sam, a utilisé un « kill switch » pour empêcher toutes les communications via les téléphones portables. Les procès intentés par l’Electronic Privacy Information Center viennent de démontrer un plan secret du Department of Homeland Security (DHS) qui s’est donné comme possibilité de couper les services de communication à travers des villes entières, ou sur des domaines spécifiques. Un plan qui demeure inconnu. Les actions judiciaires n’ayant pas encore réussi à faire déclasser l’outil numérique de contrôle de masse utilisé. Le dernier commentaire en date de la justice US stipule que la cour suprême confirme que le DHS n’a pas à divulguer le contenu complet de son Standard Operating Procedure 303 [SOP 303]. Une action de blocage utilisé à Boston, en avril 2013.

Sous la direction du Comité consultatif sur les télécommunications de la sécurité nationale, SOP 303 permet la fermeture des réseaux sans fil « dans une zone localisée, comme un tunnel ou un pont, et au sein de toute une région métropolitaine.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets