Biométrie Fuite de données ios Smartphone

Biométrie… sécurité bon pied bon œil pour Apple ?

code malveillant bancaire pour Android Lookout

Apple a présenté son nouveau smartphone équipé d’un lecteur d’empreintes digitales. « C’est un bon début pour sécuriser son mobile mais ce n’est pas suffisant », souligne à DataSecurityBreach.fr Marc Rogers, Responsable de recherches chez Lookout, leader de la sécurité pour téléphones mobiles et tablettes. Les technologies de reconnaissance d’empreintes digitales sont pratiques Elles sont en effet plus pratiques que les codes PIN, si bien que de nombreux utilisateurs n’ont recours qu’à cette méthode. Mais, utilisées seules, elles n’offrent pas beaucoup plus de sécurité que les codes à 4 chiffres.

La reconnaissance d’empreintes digitales doit être associée à d’autres méthodes d’authentification
Dans les environnements ultra sécurisés, tels que les installations militaires, les technologies de reconnaissance d’empreintes digitales sont généralement associées à d’autres solutions biométriques, de reconnaissance rétinienne ou de la géométrie de la main, par exemple. Car les empreintes digitales peuvent être relevées et reproduites. D’où l’importance d’installer un second système d’authentification, biométrique ou par code PIN. Il est toujours risqué de ne miser que sur une seule méthode de sécurité. Les technologies de reconnaissance d’empreintes digitales ont des limites, qu’il est crucial de connaître afin de les utiliser en toute connaissance de cause.

Les technologies de reconnaissance d’empreintes digitales sont vulnérables
Une empreinte digitale peut tout à fait être reproduite. Et les techniques de reproduction risquent d’ailleurs d’évoluer au gré de l’adoption des systèmes de reconnaissance d’empreintes digitales. Sans compter que les voleurs peuvent toujours forcer leurs victimes à déverrouiller un système.

Les technologies de reconnaissance d’empreintes digitales participent à lutter contre les vols de téléphones
La sécurité de terminaux mobiles est un défi particulièrement complexe. La bonne nouvelle est qu’Apple et d’autres fabricants de terminaux mobiles ont décidé de s’y atteler ensemble. Leur objectif : déterminer quels mécanismes de sécurité associer pour compliquer la tâche des voleurs. Nul doute que la reconnaissance d’empreintes digitales fera partie de l’équation. Il reste à découvrir comment Apple mettra cette technologie au service des consommateurs.

Il n’y a pas de recette miracle pour protéger les terminaux mobiles
Tout ce qui est fait par l’homme peut être défait par l’homme. Il est donc indispensable de combiner plusieurs technologies qui compliqueront la tâche des attaquants et les dissuaderont de passer à l’acte.

1 Comment

Comments are closed.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets