L’assemblée parlementaire Allemande, le Bundestag, piratée. Un cheval de Troie infiltré dans des machines.

Un porte-parole de la chambre basse du Parlement allemand, le Bundestag, a confirmé que des pirates avaient réussi à s’infiltrer et à voler des données après le piratage d’ordinateurs appartenant à l’assemblée parlementaire Allemande. Une attaque qui aurait débuté en mai. L’infiltration n’a été détectée que deux semaines plus tard.

Les détails ne sont pas claires quant aux services touchés par ce piratage. Un cheval de Troie a été découvert. Il aurait permis les actions malveillantes (vols de données ? rebond pour DDoS sur d’autres sites ? Espionnage ?).

Autant dire qu’un employé a très bien pu cliquer sur un lien en visitant un site pour adultes, télécharger un torrent moisi ou reçu un courriel piégé.  (DW)

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets