backdoor Cybersécurité Emploi Entreprise Fuite de données Propriété Industrielle Sauvegarde Securite informatique

Cybersécurité : la DGSI communique sur l’ingérence économique

sous-traitants

La Direction Générale de la Sécurité Intérieur, la DGSI (ex. DST), vient de publier un flash évoquant l’ingérence économique dont des sociétés françaises sont régulièrement victimes. Les chasseurs d’espions de la République reviennent sur plusieurs exemples qui additionnent malveillances, mails et informations d’entreprises emportées par des sous-traitants.

Dans son flash du mois de février 2019, la Direction Générale de la Sécurité Intérieur (DGSI) montre du doigt un problème récurent qu’il est possible de croiser dans de nombreuses sociétés : les consultants extérieurs. « De nombreuses entreprises ont recours à des consultants externes à l’entreprise aux fins de sous traiter des missions de conseil dans des domaines spécifiques (ressources humaines, management, finances, RSSI, réorganisation, etc.). » indique la DGSI. Les missions de ces consultants peuvent parfois se dérouler au sein de sociétés stratégiques ou innovantes. « Certains consultants, totalement intégrés aux équipes et présents au sein de l’entreprise pendant plusieurs mois, voire parfois plusieurs années, peuvent néanmoins avoir accès à des informations sensibles, induisant une potentielle vulnérabilité pour le patrimoine informationnel de la structure hébergeante« .

Sous-traitants malveillants !

Parmi les exemples, une entreprise spécialisée dans le transport de matières premières qui découvre qu’un ingénieur consultant, prestataire pour le compte d’une société de conseil, avait exfiltré des données confidentielles portant sur des technologies innovantes. Un autre cas, un téléphone portable volé au sein d’une unité à accès réglementé d’une grande entreprise française. Dans le smartphone, une carte « micro SD » contenant des informations et des logiciels portant sur une technologie innovante de l’entreprise.

2 Comments
  1. Poncetta 9 mois ago
    Reply

    On a pas vraiment d’autre solutions je pense
    Ca coûterait trop cher a l’entreprise d’engager des ingé directement dans la boite

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets