backdoor Chiffrement cryptage Cybersécurité Entreprise Fuite de données

La Yemen Electronic Army diffuse des milliers de documents sensibles

YEA
DSB a pu constater des milliers de données volées.

La Yemeni Electronic Army vient de mettre une sacré pagaille dans l’informatique du Ministère des Affaires étrangères d’Arabie Saoudite. Des milliers de données diffusées, des centaines de machines bloquées.

La Yemeni Electronic Army (Yemen Cyber Army) n’a pas été de main morte, derrière ce groupe de pirates informatiques, de jeunes internautes passionnés d’informatiques et, malheureusement, manipulés dans des actions qui les dépassent. Le YEA a annoncé le pirate du Ministère des Affaires étrangères d’Arabie Saoudite (mofa.gov.sa). Plusieurs milliers d’informations sensibles, allant des visas, aux courriels internes des Ambassades du Royaume ont été mis en ligne sur plusieurs sites de téléchargement gratuits. Ils ne sont pas à leur premier coup. Ils ont piraté, dernièrement, un sous domaine du Ministère de l’Éducation Nationale d’Arabie Saoudite ssb.edu.sa.

Le Yemen Cyber Army  annonce avoir chiffré 3 000 ordinateurs, volé plus de 300Gb de données. Ils promettent autant d’informations pour le Ministère de l’Intérieur et le Ministère de la Défense. A noter que la source de l’information nous provient d’une agence de presse Iranienne qui n’a pas hésité à diffuser le lien de téléchargement des données piratées, volées et mis en ligne.

Ce groupe de pirates dispose d'un outil qu'ils cachent dans les serveurs infiltrés.
Ce groupe de pirates dispose d’un outil qu’ils cachent dans les serveurs infiltrés.

Le royaume d’Arabie Saoudite est une ciblé récurrente. Au mois d’août 2012, une des plus importantes compagnie pétrolière du monde, Saudi Arabian Oil Co était obligée de couper ses ordinateurs du web après la découverte d’un code malveillant dans ces derniers.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets