BYOD Entreprise Fuite de données

Les données stockées dans son réseaux

Les entreprises sont souvent impuissantes face à la protection de leur bien le plus précieux : les données stockées dans leurs réseaux. Alors que les services concernés ont souvent une bonne vue d’ensemble des données conservées au sein de la société et peuvent très facilement évaluer les dommages éventuels, une nouvelle étude commanditée par Kaspersky Lab, que datasecuritybreach.fr a pu consulter, révèle que la plupart des entreprises ont une idée peu précise des données de l’entreprise que les employés stockent sur leurs propres terminaux mobiles. Ceux-ci étant de plus en plus nombreux à utiliser des équipements personnels à des fins professionnelles, une telle méconnaissance pose des problèmes inédits.

Cette enquête, menée par TNS Infratest, révèle que, parmi les sondés en France, : seuls 33% des responsables informatique ont mis en place des règles suffisamment strictes pour disposer d’une vision complète et précise des informations stockées sur ces terminaux mobiles. 45% indiquent ne pas savoir où se trouvent toutes les données, mais avoir un aperçu raisonnable de la situation. 17% reconnaissent n’en avoir aucune idée.

Globalement, il ressort que ce sont les entreprises britanniques et espagnoles qui ont mis en place les règles les plus complètes en matière de protection des données. Ainsi : 57% des responsables interrogés au Royaume-Uni et 54% en Espagne déclarent avoir une vision complète de l’emplacement de leurs données. En Suède; ce chiffre descend à 19%. L’Espagne est également le pays présentant le plus faible nombre de responsables informatiques admettant n’avoir aucune idée à ce sujet (5%). Les entreprises scandinaves, à titre de comparaison, sont, soit très honnêtes, soit font implicitement confiance à leurs employés. En Suède (26%) et au Danemark (22%), soit un nombre exceptionnellement élevé de responsables informatiques reconnaissent ne pas avoir une idée claire des données présentes sur les terminaux mobiles.

« En cas de perte ou de vol d’un appareil mobile d’un employé, il est crucial de savoir ce qu’il contenait en termes de données et surtout de pouvoir mettre en œuvre rapidement les mesures nécessaires pour réagir efficacement », commente à datasecuritybreach.fr Tanguy de Coatpont, directeur général de Kaspersky Lab France. « Si, pour une raison ou pour une autre, il n’est pas possible de savoir où se trouvent les informations de l’entreprise, il convient au moins de pouvoir les crypter afin de les rendre inaccessibles à toute personne malveillante. »

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets