Cybersécurité

L’Institut Léonard de Vinci ouvre un MBA « Sécurité des réseaux numériques ».

bases de données

Lutter contre les cyber-attaques et prévenir la menace numérique L’Institut Léonard de Vinci ouvre un MBA « Sécurité des réseaux numériques ». Au moment où les cyber attaques contre les entreprises ou les états sont monnaie courante et où de nouveaux besoins en compétences émergent, Data Security Breach revient sur ce nouveau MBA  « Sécurité des réseaux numériques » de L’Institut Léonard de Vinci. Un MBA qui aura pour mission de former des experts et des stratèges du management de la sécurité des réseaux numérique dans tous les secteurs de l’économie mondialisée, arrive à point nommé.

En effet, selon le rapport du sénateur Jean-Marie Bockel sur la cyberdéfense (juillet 2012), les formations dédiées ne couvriraient qu’un quart des besoins de recrutement, estimés actuellement à 1000 par an (200 pour les administrations et 800 pour le secteur privé). Ce MBA qui combine 6 mois de formation à l’université et 6 mois de formation en entreprise, traite donc des problématiques pratiques et actuelles sous l’angle de la sécurité globale, telles que le cloud, le big data, la sécurité des réseaux, la mobilité dans les réseaux sans fil, le multimédia, mais il assure aussi les bases indispensables de la connaissance du droit (communication, pénal, finance, assurance, social), de  la gestion (management) et de la science politique (communication de crise, réseaux sociaux). Pour comprendre le contexte et les enjeux de l’ouverture de ce MBA DataSecurityBreach.fr revient sur l’échange avec M. Yves ROUCAUTE, directeur du MBA « Sécurité des Réseaux numériques », Professeur agrégé des facultés, Président du conseil scientifique de l’Institut National des Hautes Etudes de Sécurité et de Justice.

Pourriez-vous nous présenter le MBA « Sécurité des Réseaux numériques » de l’Institut Léonard de Vinci ?

Yves ROUCAUTE : Le MBA « Sécurité des Réseaux Numériques » a pour objectif de former des experts de l’information technologique et des stratèges incontournables du management de la sécurité des réseaux numériques et de l’économie numérique. Et cela dans tous les secteurs de l’économie : entreprises privées ou publiques, états, collectivités territoriales, institutions de régulation ou encore lobbys. Il combine apprentissage théorique et pratique de la maîtrise de la sécurité du fonctionnement des systèmes d’information dans l’économie numérique et management opérationnel technico-économique et juridique pour gérer et prévoir l’évolution des stratégies face aux risques et menaces liés aux réseaux numériques. Tous les postes à responsabilités liés aux secteurs économiques utilisant les technologies numériques ainsi que les métiers liés au conseil et à l’audit de systèmes numériques sont concernés. Les débouchés sont  donc nombreux dans les entreprises privées et publiques, les industries, le commerce, les banques, les assurances, mais aussi au sein des organismes étatiques ou des collectivités territoriales, des institutions de régulation et des lobbys.

Comment s’assurer que les élèves ne soient pas dépassés par le développement constant des nouvelles technologies et actualisent constamment leurs connaissances ? Nous offrons à la fois un contenu d’enseignement performant et un personnel enseignant à la pointe des questions de sécurité soulevées par  l’information technologique à l’heure de la mondialisation.  En effet, avec Michel Riguidel, Professeur émérite de Paris Tech, ex-directeur du département «Informatique et Réseaux », directeur adjoint du MBA, nous avons appelé des professionnels du management du risque numérique, réputés internationalement, qui travaillent à la direction d’entreprises  spécialisées dans la sécurité des réseaux. Ainsi, les élèves vont savoir gérer le risque numérique imminent mais aussi prévoir son évolution. Ils comprendront la sécurité des systèmes d’information tout en saisissant l’écosystème numérique dans sa globalité, dans ses diverses dimensions technologiques, juridiques, financières, assurantielles, psychologiques et sociologiques.

Comment concrètement les étudiants du MBA « Sécurité des Réseaux numériques » seront-ils en mesure de prévenir les cyber-attaques ? Les cyber-attaques sont devenues une menace constante pour les entreprises mais aussi pour les Etats. Depuis 2007 et la cyber attaque contre l’Estonie de la part de sites russes, le danger a été pris en compte.  Dernièrement, les attaques contre Lockheed, Google et Twitter ont fait grand bruit et montrent que nul n’est à l’abri. Ce sont des centaines d’entreprises qui, chaque année, sont victimes de cette nouvelle forme de criminalité. En premier lieu, les étudiants de notre MBA, formés par des professionnels de renom, seront en mesure d’éviter et de prévoir ce type de cyber attaque. Au Luxembourg, comme lors de l’organisation d’un cycle de conférences au Sénat, les dirigeants de ce MBA ont eu l’occasion de faire des recommandations sur la gestion des infrastructures vitales (appelées « critiques » dans les pays anglo-saxons) de la France. Il n’est pas anodin que l’Association internationale de science politique m’ait permis d’organiser, avec trois des enseignants de ce master, le premier grand colloque européen sur la sécurité des réseaux numériques critiques au Luxembourg en mars 2010. Ou que Michel Riguidel soit coordinateur dans le 6ème programme cacdre recherches et développement, de l’Union européenne, expert de l’ANR, membre du Conseil d’Evaluation Télécommunications à la DGA, alors qu’il a notamment conçu le premier pare-feu certifié ITSEC E4 en Europe ou  inventé le mot « tatouage ».  Pas anodin non plus que Gérard Peliks, expert sécurité chez Cassidian Cyber sécurité, soit Président de l’atelier sécurité du Forum ATENA. Pour ne citer que quelques uns de nos enseignants. Indéniablement, les étudiants seront pleinement confrontés aux  vulnérabilités, aux risques et aux menaces liées aux réseaux numériques. Ils seront, en même temps, en position de distinguer les vraies menaces des jeux en trompe l’œil de certaines entreprises voire de certains services, via de prétendus risques d’attaque et, ainsi, de mesurer les dangers de l’utilisation de certains softwares qui sont en vérité des machines de guerre de l’intelligence économique, parfois seulement utilisés pour vendre des produits informatiques, parfois pour connaître les projets et intentions de concurrents, mais aussi qui sont parfois utilisés pour maîtriser les systèmes d’information des entreprises ou des Etats, voire les détruire.

Le MBA « SECURITE DES RESEAUX NUMERIQUES » propose 447 heures (6 mois)  de cours et séminaires répartis en 4 modules et 6 mois de formation en entreprise. Objectifs : former des experts et des stratèges incontournables du management de la sécurité des réseaux numériques et de l’économie numérique. Public visé : Etudiant Bac +4 ou équivalent – Les épreuves d’admissibilité se font sur dossier et les épreuves d’admission se font sur examen oral devant le comité d’orientation pédagogique. Une remise à niveau est possible. Débouchés professionnels : secteurs des technologies de l’information, de l’informatique, des télécommunications, des activités numériques et des services fournis aux entreprises et aux collectivités ainsi que les métiers liés au conseil et à l’audit des systèmes numériques dans les entreprises privées ou publiques, Etats ou collectivités territoriales, institutions de régulation ou lobbys.

1 Comment
  1. Pingback: L’Institut Léonard de Vinci ouvre ...

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets