mysterieuses facture dans votre boite mail

Mystérieuses factures dans votre boîte mail

Depuis quelques heures, vous recevez d’étonnantes factures ne correspondant à aucuns de vos achats. Explication de la malveillance cachée derrière cette missive électronique.

L’annonce des factures envoyée à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires s’affiche assez simplement. En objet, le nom d’un site web. Le contenu du courriel vous affirme une commande en cours. « Votre commande numéro 1585432 d’un montant de 734€ a bien été encaissée par notre système de paiement. »

Un message qui a de quoi inquiéter. Plus de 700€ (certains autres courriels annoncent 300, 500, 700€). Comment est-ce possible ? piratage de votre compte bancaires ? Erreur d’une banque en votre défaveur ? Pas d’inquiétude. Il s’agit d’une arnaque. Ne cliquez pas, Data Security Breach l’a fait pour vous.

Fausse facture, faux sondage, vrai piège

En fait de facture, le lien proposé dans ce mystérieux courriel a pour mission de vous diriger vers un faux sondage. Mission, vous faire croire que vous allez pouvoir remporter une smartphone de dernière génération (iPhone, Samsung) pour la modique somme de 1€. Il faut lire les petites lignes pour comprendre le fonctionnement de ce – cadeau – : « Tous les nouveaux clients participent au tirage au sort du produit promotionnel […] Cette offre spéciale s’accompagne d’une période d’essai de 3 jours pour un service d’abonnement. »

C’est ici que le piège se referme. Pour recevoir votre téléphone, on vous réclame 1 euro de frais. Pour les payer, fournir son numéro de carte bancaire… et au bout de trois jours… vous voilà abonné pour 70 euros par mois.

Système marketing licite, les règles sont affichées, par particulièrement discutable. Derrière cette fausse facture et ce faux sondage, le site GaMoMu. Un espace appartenant à une habituée du genre, la société Chypriote CORIMANT LIMITED.

2 commentaires sur “Mystérieuses factures dans votre boîte mail”

    1. Bonjour,
      Cliquer peut permettre aux malveillants de connaître : ip (géolocalisation), machine et navigateur (faillibles ou pas ?), déclencher un téléchargement malveillant, lancer une seconde attaque par rebond …
      Vaut mieux éviter de cliquer.
      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *