Communiqué de presse

Stockage Cloud et sécurité : trois problèmes rencontrés par les PME

Cloud

Le cloud, le nuage, a changé la façon dont les entreprises travaillent. Un tout nouveau monde de collaboration et de productivité s’est ouvert. Un environnement dont il devient très compliqué de ne pas utiliser les qualités… et subir les potentiels problèmes de cybersécurité.

Mais l’adoption du cloud continue de susciter des préoccupations en matière de sécurité dans les petites et moyennes entreprises (PME), notamment en matière de stockage. Naturellement, lors du stockage de données dans le cloud avec des services tels que Dropbox for Business, Google Drive, Microsoft OneDrive et Box, les entreprises peuvent avoir le sentiment que leurs données sont moins sécurisées et sujettes aux fuites. Confier vos données à un tiers est simplement risqué car vous n’en avez pas le contrôle.

La recherche d’IS Decisions prouve que ces préoccupations existent. 63% des PME pensent que les fournisseurs de stockage dans le cloud devraient faire davantage pour protéger leurs données. Mais quels sont exactement les problèmes spécifiques que les PME rencontrent avec les données dans le cloud?

1.    Ils ne peuvent pas détecter les accès non autorisés

La détection des accès non autorisés aux fichiers et aux dossiers sensibles de l’entreprise est l’une des principales préoccupations des entreprises en matière de sécurité dans le cloud.

Traditionnellement, lorsque les entreprises stockaient leurs données sur des serveurs de fichiers locaux, elles pouvaient être assurées que les données étaient «relativement» protégées de toute utilisation non autorisée. La raison pour laquelle elles sont supposées sécurisées est due à la nécessité d’être physiquement présent au bureau pour accéder à ces fichiers, ce qui crée une limite naturelle contre les accès non autorisés en dehors de l’organisation.

Même pour les employés et les partenaires tiers utilisant des réseaux privés virtuels (VPN), qui permettent un accès en dehors de cette limite, les données restent relativement sécurisées, car les équipes informatiques peuvent ne restreindre l’accès qu’à des périphériques spécifiques.

Mais avec le stockage dans le cloud, la facilité de partage des données entre les équipes, associée à la simplicité d’intégration de votre stockage avec d’autres applications dans le cloud, augmente considérablement le risque d’accès non autorisé, ce qui pose d’importants problèmes de sécurité aux équipes informatiques qui ont du mal à détecter les utilisations abusives. Sans les bons contrôles d’accès en place, si les informations de connexion d’un employé tombaient entre de mauvaises mains, son auteur pourrait, en théorie, accéder aux fichiers et dossiers sensibles de n’importe où dans le monde, avec n’importe quel appareil.

Les entreprises craignent que, faute de savoir qui accède à ces fichiers, ces informations se retrouvent entre de mauvaises mains. En fait, un sur cinq (21%) est allé jusqu’à dire qu’ils conservaient leurs données les plus sensibles stockées sur une infrastructure sur site, car ils ne faisaient pas confiance à sa sécurité dans le cloud.

2.    Ils luttent pour arrêter le vol de données en cours

Empêcher les employés qui quittent votre entreprise de voler des fichiers d’entreprise sensibles avant leur départ cause énormément de maux de tête aux équipes de sécurité du monde entier.

Avec le stockage sur site, le risque de repérer une personne qui tente de voler des informations sensibles est beaucoup plus grand, car ces informations sont stockées sur un ordinateur de bureau physique, plutôt que de pouvoir être consultées de l’extérieur.

Tandis que, avec le stockage dans le cloud, vous pouvez accéder aux données de n’importe où dans le monde, en utilisant n’importe quel appareil (même personnel), il est donc trop facile pour les anciens employés de voler des informations avant de partir. En fait, même lorsque cet employé quitte officiellement ses fonctions, il existe toujours un risque qu’il ait accès aux données de la société.

3.    La gestion d’environnements de stockage hybrides complexes est difficile

Ce problème est intrinsèquement lié aux deux premiers – et on peut affirmer que les environnements hybrides complexes aggravent beaucoup les problèmes des deux autres.

De nos jours, la plupart des entreprises utilisent une combinaison d’environnements de stockage, à la fois en termes de fournisseurs de stockage dans le cloud et de serveurs sur site. Et si cette approche hybride aide les employés à devenir productifs, elle rend très difficile la gestion de la sécurité des données stockées dans plusieurs environnements.

Chaque fournisseur de cloud dispose d’un système de gestion de la sécurité différent. Sans surveillance permanente de l’accès à chaque plate-forme, il est difficile de détecter toute activité malveillante et d’arrêter le vol de données. En effet, 56% des PME disent qu’il est difficile de gérer la sécurité des données stockées dans des infrastructures hybrides.

Comment faire?

Le moyen le plus efficace de protéger vos données, que ce soit dans le cloud ou sur un mélange de local et de cloud, consiste à investir dans une technologie qui enregistre, contrôle et consigne de manière proactive tous les accès aux fichiers et aux dossiers et vous en avertit en temps réel et alerte les équipes informatiques de l’activité de fichiers suspects au moment où elle se produit.

FileAudit offre une vue cohérente de la sécurité de vos données sur tous vos serveurs de stockage, à partir d’un outil et d’un tableau de bord consolidé. Avec une telle solution, vous pouvez être assuré que si quelqu’un d’autre qu’un employé autorisé tente d’accéder à vos données, vous serez le premier à en prendre connaissance et, par conséquent, à vous en occuper.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets