backdoor Chiffrement cryptage Cybersécurité Téléphonie

Une opération d’espionnage de la NSA cause la mort d’un employé Grec

Un document sorti des données volées par Edward Snowden explique comment une opération de la NSA a causé la mort d’un employé des télécoms grecs.

En 2005, Costas, un employé des télécoms Grec trouve la mort d’une manière mystérieuse. L’affaire s’est déroulée dans un vieux quartier d’Athènes, à proximité du parc archéologique d’Akadimia Platonos. Le technicien de 38 ans n’aurait jamais imaginer mourir sur les terres de Platon, pendu dans une salle de bain. En cause, selon un document diffusé par Edward Snowden via le site The intercept, la NSA.

Le patron de cet employé, Vodafone, avait découvert une écoute téléphonique sophistiquée visant une centaine de politiques grecs, y compris le Premier ministre Kostas Karamanlis et son épouse, Natassa; le maire d’Athènes; membres du cabinet ministériel; ainsi que des journalistes. Un Watergate Grec qui après les Jeux Olympiques d’Athènes, en 2004.

Dix ans plus tard, la mort de Costas revient sur le devant de la scène via une enquête gouvernementale qui annonce clairement travailler sur ce qui semble avoir été une opération secrète américaine, en Grèce. Une coopération Grèce/NSA pour contrer de potentiels actes de terrorismes lors des JO et du matériel d’écoute qui ne sera pas retiré après les Olympiades, mais utilisé ensuite contre le gouvernement Grec.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets