Piratage

Darkode infiltré, secrets révélés

L’un des espaces les plus confidentiel du web piraté. Les secrets du business de ce black market space révélés. Le moins que l’on puisse dire est que ce 1er avril 2013 aura un goût amère pour les administrateurs de l’espace Darkode. Darkode, en quelques mots, est un espace « très » privé dédié au black market, au business du piratage (données bancaires, failles, …). il est possible d’y croiser de nombreuses « stars » du milieu « black hat », qu’elles soient aujourd’hui en prison (bx1, TinKode) ou encore en activité, sans parler d’informations et vendeurs d’outils pirates comme Zeus ; numéros de cartes bancaires dérobées, …

L’activité de cet espace risque de prendre un sérieux coût dans l’aile. Xylitol, un internaute francophone connu pour son talent numérique, vient de démonter ce black space. Premier élément, le « hacker » semble persuadé que la page d’accès à Darkode sniffe les mots de passe. Autant dire que les visiteurs, triés sur le volet, ont leurs identifiants dans les mains de l’administrateur. Lors de ce piratage en règle, il a été découvert qu’un des membres de cette famille underground s’était fait, excusé du peu, plus de 11 000 $ en commercialisant les actions du bot SpyEye.

dark

Parmi les révélation réalisées après le passage de Xylitol, la page dédiée à la naissance d’un « exploit kit » du nom d’EgyPack. Couteau Suisse pirate apparu en 2011. Autre détail révélé, plusieurs administrateurs de Hack Forum, un autre espace pirate moins privé que Darkode, seraient aussi admins sur ce dernier.

Un « leak », une diffusion loin d’être négligeable. Xylitol, sur son blog Xylibox, annonce avoir réalisé 4 500 captures écrans. « ma version privée, explique l’hacktiviste à zataz.com, c’est une version complète de la base de données, avec en plus une copie sql qui date de 2009« . L’auteur nous explique garder la chose pour les représentants de la loi qui lui en feraient la demande. Bref, poisson d’avril ou pas ?

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets