Objets connectés

Objets connectés : prise d’otage possible

Deux chercheurs démontrent que les prochaines prises d’otage numérique pourraient toucher nos objets connectés.

Objets connectés dangereux ? Je vous racontais, l’année dernière, comment des routeurs et des répartiteurs Wifi avaient été pris en otage par des pirates informatiques. Une méthode simple qui permet d’utiliser le matériel infiltré pour d’autres attaques. Les caméras de vidéo surveillance, des bouilloires ou encore des congélateurs connectés avaient pu être utilisés dans ce genre de malveillance. Heureusement, dans la plupart des cas, des démonstrations de chercheurs.

Lors du Defcon de Las vegas, Andrew Tierney et Ken Munro, deux chercheurs en sécurité informatique se sont amusés à démontrer que les objets connectés, comme par exemple des thermostats connectés, pouvaient être pris en otage par un ransomware. Des pirates pourraient réclamer quelques euros aux propriétaires piégés par leur thermostat bloqué.

Pour les deux ingénieurs, mais cela devient une lapalissade que de le dire, encore trop de créateurs de périphériques connectés ne prennent pas de précautions dans la sécurité de leurs objets, mettant en danger les utilisateurs. « Nous ne disposons de quasdiment aucun contrôle sur nos appareils, soulignent les deux britanniques à Mother board, et nous ne savons pas vraiment ce qu’ils font et comment ils le font« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *