Patch Day : Java, Adobe Reader et Flash, Microsoft Word

Microsoft vient de diffuser son premier Patch Tuesday de l’année. Et même si l’éditeur ne publie que quatre mises à jour, les administrateurs informatiques auront du pain sur la planche avec les nouveaux correctifs publiés par Adobe et Oracle.

En effet, comme le rappel Wolfgang Kandek, CTO de Qualys, Oracle résout 144 vulnérabilités avec sa dernière mise à jour de patchs critiques (CPU) de janvier 2014, soit un nouveau record pour Oracle. La plupart des vulnérabilités se trouvent dans la version de Java 7, sachant que Java v6 est déjà en fin de vie. La mise à jour 51 de la version de Java 7 fournit 34 correctifs pour des vulnérabilités exploitables à distance. La note « 10 », soit la plus élevée sur l’échelle du système d’évaluation des vulnérabilités CVSS (Common Vulnerability Scoring System), est attribuée aux plus critiques d’entre elles.

En 2013, Java fut l’un des logiciels les plus attaqués et cela va continuer en raison d’une politique de mise à jour pas assez énergique. L’installation d’un logiciel malveillant sur la page d’accueil du site Yahoo via des publicités par des pirates qui ont profité d’une vulnérabilité Java sur des PC d’utilisateurs affectés a d’ailleurs récemment fait La Une. Commencez par résoudre cette vulnérabilité et si vous rencontrez de la résistance pour mettre à jour Java, demandez-vous pourquoi ces machines ne peuvent pas exécuter cette toute dernière version de Java.

Adobe diffuse deux mises à jour qui sont toutes les deux critiques car elles concernent l’exécution de codes à distance et une prise de contrôle total du système ciblé. APSB14-01 est une mise à jour pour Adobe Acrobat et Reader avec un vecteur d’attaque sous la forme d’un fichier PDF. Quant à la mise à jour APSB14-02 pour Adobe Flash, elle traite les vecteurs d’attaque typiques sur des pages Web et des documents malveillants via des objets Flash intégrés. Ces deux packages Adobe devraient figurer en tête de liste de vos mises à jour. Les utilisateurs de Google Chrome et d’Internet Explorer 10 et 11 n’ont pas à se préoccuper de la mise à jour de Flash. En effet, cette dernière sera installée via les mécanismes de mise à jour automatique de ces navigateurs.

Microsoft publie quatre bulletins qui sont tous classés comme « Importants » en termes de sévérité.MS14-001 résout une vulnérabilité dans le format de fichier Microsoft Word qui peut être exploitée pour exécuter des codes à distance sur le système affecté lors de l’ouverture d’un fichier malveillant. Il s’agit de la vulnérabilité la plus importante à résoudre. Elle concerne toutes les versions de Microsoft Word sous Windows 2003, 2007, 2010 et 2013, ainsi que les visionneuses de documents Word. Les utilisateurs de Mac OS X ne sont pas concernés.MS14-002 est un patch pour la vulnérabilité Zero Day signalée le mois dernier et présente dans Windows XP et 2003. S’agissant d’une escalade locale de privilèges, cette vulnérabilité ne peut être exploitée que par un pirate déjà présent sur la machine en tant qu’utilisateur standard et qui a besoin d’obtenir des droits administratifs.Microsoft a reconnu son existence pour la première fois le 27 novembre 2013 dans l’avis de sécurité KB2914486. L’éditeur a expliqué que cette vulnérabilité était utilisée pour un petit nombre d’attaques ciblées qui exploitent une vulnérabilité corrigée dans Adobe Reader (APSB13-15 depuis mai 2013) comme moyen de transmission. Les autres bulletins, à savoir MS14-003 et MS14-004, traitent une vulnérabilité au sein du noyau Windows ainsi qu’un état de Déni de Service dans le progiciel d’ERP Microsoft Dynamics AX.

En résumé, voici notre liste de priorités pour ce mois-ci : Java, Adobe Reader et Flash, Microsoft Word ainsi que la vulnérabilité Zero-Day.

À propos, d’autres vulnérabilités traitées dans la version CPU d’Oracle vous concernent si vous utilisez les logiciels Oracle suivants :

  • MySQL contient 18 vulnérabilités, dont trois exploitables à distance et auxquelles a été attribuée la note CVSS maximum de « 10 ».
  • Solaris fait l’objet de 11 correctifs, dont un lié à une attaque à distance. La note CVSS maximum est de « 7,2. »
  • Les solutions logicielles Oracle Virtualization, dont la célèbre VirtualBox, contiennent neuf vulnérabilités, dont quatre exploitables à distance et avec une note CVSS maximum de « 6,2 ».
  • Quant au SGBDR Oracle lui–même, il contient cinq vulnérabilités, dont une exploitable à distance. »

1 commentaire sur “Patch Day : Java, Adobe Reader et Flash, Microsoft Word”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *