Argent Arnaque Cybersécurité ID Identité numérique Mise à jour Particuliers Patch Social engineering

Un malware prend la place de Chrome pour surveiller les machines piégées

Des chercheurs ont découvert un malware qui prend le relais du navigateur Chrome. Similaire au navigateur de Google, des bonus malveillants en plus.

Décidément, les malwares pour Android, iOS et autres ordinateurs sont légions. Gdata a annoncé, le 20 octobre 2015, pas moins de 3 millions de nouveaux codes malveillants découverts lors des 6 premiers mois de l’année 2015 ; Apple vient d’effacer 256 applications de l’App Store. Des applications qui volaient des données personnelles aux utilisateurs.

Dans cette panoplie malveillante, un petit nouveau qui est basé sur le code de Chromium, un outil open-source qui permet de garder la même interface que Chrome dans les outils créés. Le malware fonctionne ainsi : d’abord il fait de manière à devenir le navigateur par défaut. Il prend en charge un certain nombre de fichiers tels que HTML, JPG, PDF et GIF.

Malwarebytes explique que le malware détourne aussi les associations d’URL : HTTP, HTTPS et MAILTO et la quasi-totalité des authentifications du PC avec l’Internet. Le navigateur affiche ensuite des tonnes de publicités vers des sites pirates proposant faux antivirus et autres promotions commerciales douteuses. Le navigateur est diffusé par la société Clara Labs, une « entreprise » basée à San Francisco, du moins sa boite aux lettres.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets