backdoor Cybersécurité Entreprise Fuite de données Mise à jour Patch

Du matériel IBM infiltré par un code malveillant dès l’usine

matériel IBM

Un outil pirate découvert dans du materiel IBM destiné à certains serveurs du géant de l’informatique. Une fois branchée, elle télécharge un logiciel d’espionnage.

Ambiance espionnage numérique dans les bureaux d’IBM. Le géant de l’informatique vient d’alerter ses clients que des clés USB fournies avec les systèmes IBM Storwize V3500, V3700 et V5000 Gen 1 contiennent un fichier qui a été infecté par un code malveillant. Ni les systèmes de stockage IBM Storwize, ni les données stockées sur ces systèmes ne sont infectés par ce code malveillant. En attendant, dès qu’elle est connectée cette clé USB télécharge un cheval de Troie, un logiciel d’espionnage.

Lorsque l’outil d’initialisation est lancé depuis le lecteur flash USB, ce dropper (logiciel qui va télécharger un autre programme, NDR) se reproduit dans un dossier temporaire sur le disque dur du bureau ou de l’ordinateur portable en fonctionnement normal. Avec cette étape, le fichier malveillant est copié avec l’outil d’initialisation vers le dossier temporaire suivant:

Sur les systèmes Windows:% TMP% \ initTool
Sur les systèmes Linux et Mac: / tmp / initTool

IBM propose de contrer le code malveillant en détruisant « le lecteur flash USB afin qu’il ne puisse pas être réutilisé. » ou en réinstallant les utilitaires contenu sur ce dernier. Les éditeurs d’antivirus ont baptisé le code pirate sous les noms de Pondre, Torjan Dropper, Windex.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets