Argent Arnaque Cyber-attaque Entreprise pourriel spam

Débandade numérique : du viagra dans le site de La Poste

« Fitness, netteté de l’objectif, une considération attentive de con de la question de l’échelle ainsi que la beauté et de l’art et de l’unité coupons » c’est par ces quelques mots que la page 10386, mais aussi des centaines d’autres, de l’espace « Courrier International » du site officiel de La Poste (laposte.fr) s’ouvre aux regards des internautes étonnés par ce charabia bien loin de l’univers de la société Française.

Derrière le lien « Suivre vos envois« , un pirate informatique spécialisé dans la diffusion de publicités illicites vantant, la plupart du temps, les médicaments contrefaits. Dans le cas de Laposte.fr, du viagra, la petite pilule bleue qui fait rougir maman et durcir papa… ou le contraire ! La rédaction de Data Security Breach a recensé plusieurs centaines de fausses pages. Ici, une injection d’un texte n’ayant ni queue, ni tête, sauf quelques lignes exploitant des mots clés que les moteurs de recherche, Google en tête, reprendront sans sourciller. Aucun blocage des moteurs de recherche, d’autant plus que les phrases sont diffusées par un site très sérieux. Google and Co n’y voient que du feu. Les pages ranks des sites pirates, et donc leur visibilité, sera plus forte encore grâce à des alliés ainsi manipulés.

viagra-3

Bref, si les mots « viagra acheter » ; « viagra au meilleur prix » ou encore « achat viagra le moins cher online viagra prescription » apparaissent dans vos sites, inquiétez-vous. Vous servez de rebond à des vendeurs de contrefaçons de médicaments.

viagra-2

Un piratage qui pourrait faire sourire, sauf que l’injection n’installe pas qu’une seule page. Chaque phrase dirige l’internaute vers d’autres pages « La Poste », avec autant de nouvelles phrases et des villes comme Lyon, Montpellier, … Finalité pour le pirate, plus le site comportera ses « liens » malveillants, plus il sera aperçu, ensuite, par les moteurs de recherche, donc les internautes potentiels acheteurs. Il suffit de taper « Viagra » et « Laposte » pour comprendre l’épineux problème. Les liens proposés par les moteurs de recherche dirigent, dans un premier temps vers le site de Laposte.fr, pour être ensuite redirigé dans la foulée, sur les pharmacies illicites.

D’après les informations de zataz.com, l’injection a pu être possible via une vulnérabilité dans un CMS. En attendant, Google a intercepté, au moment de l’écriture de notre article, une dizaine de page… par mots clés. DataSecurityBreach est passé par le protocole d’alerte de son grand frêre pour alerter le CERT La Poste [HaideD 2668]. (Merci à @Stoff33)

Mise à jour : La Poste aura été totalement transparente au sujet de cette attaque informatique. Le CERT La Poste revient sur les actions menées et comment le pirate a pu agir : « Le site piraté est l’ancien site du courrier international (www.laposte.fr/courrierinternational ) que nous allions désactiver la semaine prochaine, explique le CERT La Poste à DataSecurityBreach.fr. Nous avons migré et réorganisé ses contenus sur le portail laposte.fr. Les contenus du courrier international sont aujourd’hui consultables sur http://www.laposte.fr/Entreprise/Courrier-international/. Nous réintégrons sur laposte.fr les contenus qui étaient disponibles sur d’autres sites. Cet exemple s’inscrit dans cette démarche. Les pirates ont apparemment réussi à rentrer par une faille du CMS Typo3 de l’ancien site web. Actuellement, l’ancien site est désactivé (pages incriminées inaccessibles) et tous ses fichiers sont archivés pour analyse dès demain matin.Nous activons notre réseau de correspondants chez Google pour demander un retrait des résultats de recherche (et du cache Google associé) le plus rapidement possible. » Un exemple qui démontre que les anciens CMS, qui ne sont plus exploités, ne doivent pas rester sur un serveur ; et que les mises à jour sont indispensables dans le cas contraire.

 

 

 

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets