Base de données Cybersécurité Entreprise Fuite de données Mise à jour Patch Sauvegarde

Chiffrement des données en natif pour MariaDB

MariaDB colmate les failles de sécurité des données grâce à la contribution de Google sur le chiffrement des bases de données Open Source.

MariaDB Corporation, leader reconnu des solutions de bases de données Open Source garantissant haute disponibilité, évolutivité et performances élevées, annonce sa nouvelle version MariaDB 10.1 RC, une version supervisée par la Fondation MariaDB qui fournit un chiffrement natif des bases de données, facile à déployer, sans sacrifice de performances, ni d’augmentation des coûts. Avec la mise à jour de MariaDB 10.1, les utilisateurs de MySQL et de MariaDB peuvent entièrement chiffrer leurs bases de données sans aucune modification des applications ni dégradation des performances globales. Les bases de données et applications commerciales peuvent également migrer vers MariaDB 10.1 pour permettre aux entreprises de chiffrer et de protéger leurs bases de données ainsi que les données qui y sont stockées ; pour une infime partie du coût total de possession actuel. MariaDB 10.1 intègre également des améliorations en termes d’évolutivité, de haute disponibilité, de performances et d’interopérabilité pour les applications critiques.

Étant donné le coût de réaction et de remédiation des failles de données qui atteint 3,8 millions de dollars au niveau mondial ainsi que le coût moyen par enregistrement compromis estimé à 154 dollars, chiffrer ses données est un impératif majeur. Les pilleurs de données ont évolué et leurs techniques sont désormais plus sophistiquées. Si l’on ajoute à cela la croissance exponentielle des données sensibles que doivent gérer les entreprises, que ce soit dans des environnements distribués, sur site ou dans le Cloud, le coût lié à l’utilisation de systèmes de sécurité périmétrique n’est plus une option viable.

Traditionnellement, les fournisseurs de SGBD ont enrichi leurs offres avec des extensions tierces pour chiffrer les bases de données, mais leur coût élevé, leurs besoins en maintenance ainsi que leur impact sur les performances en font une solution qui n’est plus viable sur le long terme pour la plupart des entreprises. En intégrant à la version MariaDB 10.1 le chiffrement natif des bases de données fourni par Google, MariaDB facilite la création d’une protection de sécurité multicouche.

« La sécurité des données est essentielle, mais le coût, les problèmes de performances et les défis de déploiement ont toujours été des obstacles à une adoption plus massive du chiffrement des données » déclare Garrett Bekker, analyste en chef de la division Sécurité d’entreprise chez 451 Research. « Le chiffrement natif et transparent des données intégré à MariaDB 10.1 résout les problèmes d’adoption rencontrés par les CISO et CIO qui cherchent à adopter les meilleures pratiques en matière de sécurité des données. »

« Nous sommes ravis de mettre MariaDB 10.1 à la disposition de la communauté Open Source avec des fonctionnalités de chiffrement de données fournies par Google, » déclare Otto Kekäläinen, CEO de la Fondation MariaDB, « Avec cette toute dernière version, MariaDB offre la base de données Open Source la plus évolutive, fiable et sécurisée actuellement disponible sur le marché ».

Sécurité – Les avantages par rapport à d’autres bases de données Open Source :

  • Chiffrement des données au repos : chiffrement au niveau des instances et des tables avec support des clés tournantes (contribution Google)
  • Validation des mots de passe
  • Contrôle d’accès à base de profils (profil par défaut) renforcé et optimisé

Haute disponibilité – Les améliorations apportées en termes de disponibilité élevée offrent une solution hors pair avec une intégration totale de Galera Cluster.

Montée en charge – le renforcement comprend :

  • Réplication parallèle optimiste : toutes les transactions sont considérées comme exécutées en parallèle pour renforcer les performances de réplication maître-esclave
  • Exécution de déclencheurs par l’esclave lors de l’utilisation de réplication
  • Améliorations spécifiques de WebScaleSQL

Performances accrues :

  • Délai d’attente des requêtes
  • Améliorations apportées à InnoDB, qu’il s’agisse du nettoyage multi-thread ou de la compression des pages pour FusionIO/nvmfs
  • Amélioration de l’optimiseur et EXPLAIN JSON, EXPLAIN ANALYZE (avec FORMAT=JSON)

Interopérabilité renforcée :

  • Support JSON/BSON pour le moteur CONNECT

MariaDB a été positionnée par Gartner dans la catégorie Leaders du Magic Quadrant pour les systèmes de gestion de bases de données opérationnels. »

Disponibilité

MariaDB 10.1 RC est disponible immédiatement en téléchargement ; sa disponibilité générale est prévue pour début octobre.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets