Matrix et les ransomwares ciblés : petites attaques mais grand danger

Dans sa dernière étude « SophosLabs 2019 – Rapport sur les menaces », l’éditeur annonce une recrudescence des attaques ciblées par des ransomwares. Le procédé utilisé est déjà bien connu, notamment l’attaque Matrix. Une cyberattaque ciblée de type agile qui ne cesse d’évoluer depuis sa découverte en 2016.

Des attaques moins sophistiquées que celles de SamSam, ne s’en prenant qu’à une seule machine à la fois, un ransomware tel que Matrix représente un véritable danger. Il a en effet développé de nouvelles variantes capables de scanner le réseau à la recherche de nouvelles victimes potentielles, une fois introduit dans le réseau.

Sophos, spécialiste de la sécurité, présente son nouveau rapport « Matrix: A Low-Key Targeted Ransomware », dans lequel il dévoile ses recommandations afin de garantir un niveau de protection optimal :

  • Limiter l’accès aux applications de contrôle à distance telles que Remote Desktop (RDP) et VNC.-
  • Réaliser des analyses complètes et régulières et des tests d’intrusion sur le réseau. Correction au plus vite afin de ne pas laisser la porte ouverte aux cybercriminels.
  • Mettre en place une authentification multi-facteurs pour les systèmes internes sensibles, que ce soit pour les employés travaillant en LAN ou en VPN.
    Créer des sauvegardes hors ligne et hors site, et développer un plan de reprise après attaque qui couvre la restauration des données et des systèmes pour toute l’organisation de façon simultanée.

Pour de plus amples informations sur le sujet, vous pouvez d’ores et déjà parcourir le rapport « Matrix: A Low-Key Targeted Ransomware ».

A noter que le contrôle du RDP est à prendre très au sérieux. Des boutiques du black market commercialisent des accès RDP piratés. Comme le révèle le site ZATAZ, du business juteux à l’image du portail Xdedic dont les trois administrateurs ont été arrêtés en Ukraine. Gain estimé par le FBI, 68 millions de dollars !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *