cybermenaces
L’avenir de la cybersécurité dans le secteur ferroviaire sera examiné au prochain Rail Cyber Security Summit (Sommet sur la cybersécurité dans l’industrie ferroviaire) qui se tiendra à Londres en mars 2017.

Désormais à sa deuxième édition, la manifestation qui aura lieu les 14 et 15 mars 2017 à l’hôtel Copthorne Tara Kensington de Londres réunira des professionnels du transport ferroviaire, des leaders mondiaux et du gouvernement spécialisés en cybersécurité et des universitaires du domaine.

La connectivité avancée et la numérisation des systèmes ferroviaires peuvent améliorer grandement l’exploitation du secteur ferroviaire, en assurant une efficacité et une optimisation élevées, en réduisant le bilan carbone tout en offrant de la valeur ajoutée aux propriétaires d’actifs, aux actionnaires et aux passagers. Cependant, ces avancées rendent l’infrastructure ferroviaire vulnérable aux cyberattaques, qu’elles soient provoquées par des menaces internes ou par des logiciels malveillants. Traditionnellement protégé contre ces menaces, le secteur ferroviaire est à l’heure actuelle bien plus vulnérable en raison de l’adoption des capteurs machine à machine, de l’Internet des objets ainsi que de la convergence de l’informatique et des technologies opérationnelles. Par conséquent, la mise en place de mesures de défense est indispensable à sa prospérité.

Avec la participation de conférenciers professionnels, notamment Stephen Cummins (Directeur de la cybersécurité ferroviaire auprès du ministère britannique des Transports), Tom Lee (Directeur adjoint Standards & Professional Responsable du CCS, Rail Standards and Safety Board) et Chris Blask (Directeur, ICS ISAC et Cyber Space Research, Institute Webster University), le sommet abordera des aspects cruciaux de la cybersécurité dans le secteur ferroviaire, dont les suivants :

Les menaces actuelles et futures et la riposte de l’industrie
L’importance de la « Security by Design » (sécurité assurée dès la conception)
Les défis à relier l’informatique et les technologies opérationnelles lors du déploiement d’une architecture axée sur l’entreprise.
Comment favoriser une prise de conscience

James Nesbitt, Fondateur du Cyber Senate, a commenté l’événement en ces termes : « Outre les nombreuses possibilités d’accroître l’efficacité du secteur ferroviaire, la technologie numérique l’a malheureusement rendu vulnérable aux cyberattaques susceptibles d’entraîner de graves conséquences. »

Pour en savoir plus : http://www.railcybersecurity.com

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets