Logiciels Virus

Protections dédiées aux appareils Android Wear

IoT Qualified Security

Le nouveau Bitdefender Mobile Security & Antivirus sécurise les montres connectées et propose une protection supplémentaire contre le vol et la perte d’appareils mobiles.

L’éditeur d’antivirus Bitdefender présente WearON, une nouvelle fonctionnalité antivol intégrée à la solution Bitdefender Mobile Security & Antivirus, compatible avec les montres connectées équipées d’Android Wear. Avec WearON, Bitdefender étend sa protection de pointe aux technologies ‘Wearable’ intelligentes.

La fonction WearON fournit à l’utilisateur de Bitdefender Mobile Security & Antivirus, une localisation de ses appareils mobiles grâce à sa montre connectée Android Wear. En effet, en cas de perte ou de vol d’appareils Android, l’utilisateur peut utiliser sa montre connectée Android Wear pour les retrouver en faisant sonner une alarme sur ses smartphones et/ou tablettes, même si ces derniers sont en mode silencieux. WearON avertit aussi instantanément le propriétaire en cas d’oubli de son appareil, grâce à une vibration spécifique lorsque le smartphone et/ou la tablette se trouvent à l’extérieur d’un périmètre de sécurité.

Ces fonctionnalités fournissent ainsi aux propriétaires de montres connectées Android Wear une protection supplémentaire contre le vol et la perte de leurs appareils Android. Pour bénéficier de la fonctionnalité WearON, il suffit simplement de télécharger le nouveau Bitdefender Mobile Security & Antivirus sur Google Play ou, pour les utilisateurs de la solution, de mettre à jour leur application.

« Bitdefender considère la sécurité de l’utilisateur sous tous les angles possibles afin d’assurer une protection totale, en permanence », déclare Catalin Cosoi, Responsable des stratégies de sécurité chez Bitdefender. « Intégrer la technologie ‘Wearable’ à l’offre de Bitdefender Mobile Security & Antivirus apporte une nouvelle facette à la sécurité : un niveau de protection extrêmement mobile, toujours disponible afin de sécuriser au maximum les appareils mobiles en cas de  vol et de perte. »

Le nouveau Bitdefender Mobile Security & Antivirus protège également la vie privée des utilisateurs avec App Lock, une fonctionnalité introduite récemment qui permet aux utilisateurs de bloquer l’accès aux données sensibles en protégeant certaines applications avec un code personnel. App Lock affiche la liste des applications installées et permet aux utilisateurs de prendre des mesures de protection supplémentaires en restreignant l’accès aux applications qui peuvent être utilisées pour dépenser de l’argent, porter atteinte à leur vie privée ou effectuer d’autres actions indésirables.

Ces nouvelles fonctionnalités supplémentaires viennent compléter divers outils dont l’analyse à l’installation, la protection de la navigation Web et l’Antivol qui permet aux utilisateurs de reprendre le contrôle d’un téléphone perdu ou volé via des commandes SMS et divers outils (localisation et verrouillage de l’appareil, suppression des données à distance, etc.). Privacy Advisor, quant à lui, garde un œil sur les applications installées afin d’assurer une protection contre l’intrusion dans la vie privée.

Pendant ce temps, Symantec conseille de se méfier des objets dédiés à la santé connectée. La mesure de soi est une activité en pleine expansion. On ne compte plus les objets connectés et applications qui comptent le nombre de pas, le temps de sommeil ou les calories ingérées. Une étude de ABI Research estime que d’ici 2018, le nombre de terminaux connectés et destinés à cette activité atteindra 485 millions, dont la plupart auront une activité de suivi de l’individu et de ses actions ; et ce chiffre n’inclut pas le nombre de smartphones qui intègrent de telles applis et dont le volume dépasse les milliards d’unités.

Qu’advient-il cependant des données personnelles ? Symantec a publié un article de blog et un livre blanc sur le sujet, qui examinent les risques potentiels de sécurité et de non-respect de la vie privée de ces objets et applis de suivi, ce que les entreprises et les consommateurs doivent prendre en considération ainsi que les principales tendances de développement de la mesure de soi.

Les principaux éléments de cette recherche sont les suivants :
·         Tous les terminaux examinés sont traçables à 100% ;
·         Une appli sur cinq transmets des données générées par leurs utilisateurs (noms, adresses email et mots de passe) sans aucun chiffrement ;
·         Les applis de suivi transmettent des données relatives à 5 domaines différents en moyenne, et certaines en répertorient jusqu’à 14, dont la collecte et l’analyse permettent une utilisation à des fins marketing ;
·         Les données collectées sur les terminaux de suivi pourraient avoir des implications massives en matière de sécurité et de violation de la vie privée, notamment le vol d’identité, le profilage, le harcèlement, l’extorsion et l’utilisation ou l’abus par des entreprises tiers ;
·         Les terminaux qui stockent des données dans le cloud mettent la vie privée des utilisateurs en danger. Par ailleurs, 52% des applis de tracking ne présentaient pas leur politique de respect de la vie privée à leurs utilisateurs.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets