contrefaçon des billets de banque cybermenaces

Un ancien agent fédéral américain, fondateur du site Polygraph.com, se retrouve devant la justice pour avoir commercialisé des méthodes pour contrer les détecteurs de mensonge.

Douglas Williams, un ancien agent fédéral américain de 69 ans a plaidé coupable après avoir été accusé d’aider de potentiels demandeurs d’emplois à tricher lors de leur « interrogatoire » dans la fonction publique de l’Oncle Sam.

Il faut savoir que pour viser un poste de fonctionnaire, d’autant plus quand ce poste touche à la sécurité du pays, une obligation est faite de passer au polygraph, le détecteur de mensonges. Le DRH local cherche à savoir si le candidat a consommé de la drogue, a eu des problèmes avec la justice, … Le polygraphe permet aussi aux prisonniers de demander une libération conditionnelle.

Williams a avoué être le fondateur du site Polygraph.com. Un espace qui lui permettait de commercialiser des formations qui avaient pour mission de piéger le polygraphe et les questions attenantes.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets