Base de données Cybersécurité Entreprise Fuite de données ID Identité numérique Particuliers Sauvegarde

Police : gestion de la base de données des plaques d’immatriculation

Pendant des années, la police américaine a utilisé des scanners de plaques d’immatriculation installées dans les voitures de patrouille. Elle achète aussi, aujourd’hui, des BDD à des entreprises privées.

appareil photo controle police usaAux USA, mais aussi en Europe, comme en France d’ailleurs avec les contrôle automatisé de données signalétiques des véhicules (radars automatiques), ou encore avec LAPI (lecture automatisée de plaques d’immatriculation), les plaques d’immatriculations des automobiles sont stockées. Chez l’Oncle Sam, la lecture automatisée, via des caméras embarquées sur les véhicules, permet de télécharger les images dans les bases de données qui sont utilisées pour identifier les suspects de crimes et délits.

Il s’avère que la base de données policière n’est pas suffisante. Bilan, des bases de données de plaques sont acquises dans le secteur privé, chez les dépanneurs automobiles par exemple qui photographient les plaques, et les documents des automobilistes.

Les associations en charge des libertés civiles, et certains législateurs, s’inquiètent de ces partenariats, estimant que des protections devaient être mises en place contre les abus. Autres problèmes, l’obsolescence des bases de données acquises et la durée de conservation des données. Certains voix réclament que la police devrait obtenir un mandat d’un juge pour accéder aux bases de données en question. (WTOP)

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets