Base de données Chiffrement cryptage Cybersécurité Entreprise Fuite de données Propriété Industrielle

Un circuit électronique capable de s’auto détruire en cas de piratage

protection des données

Des chercheurs du Palo Alto Research Center mettent au point un système de protection des données en permettant à un circuit électronique de s’auto détruire en cas de piratage.

Des chercheurs étudiants du PARC, le Palo Alto Research Center, viennent de présenter ce qui semble être un avenir intéressant pour le matériel transportant des données sensibles. En cas de piratage par exemple, un des circuits électroniques gérant la machine sera capable de s’auto détruire.

Le projet est conduit par la Defense Advanced Research Projects Agency. La DARPA est cette fameuse agence de recherche de l’armée américaine à qui l’on doit, entre autres, la naissance d’Internet ou encore du High Productivity Computing Systems, des ordinateurs capables de traiter plusieurs pétaflops de données.

Les circuits, en silicium, explose à partir d’une impulsion électrique particulière, chauffant le circuit. Le chef de ce projet baptisé VAPR (Vanishing Programmable Resources), Gregory Withing, explique qu’une simple connexion sans fil Wi-Fi pourrait permettre de faire exploser le matos.

Une possibilité a double tranchant si de mauvaises mains peuvent actionner le système de sécurité. Les chercheurs avaient déjà proposé le circuit qui fondait à la demande. A suivre ! (Futura science)

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets