Cybersécurité Propriété Industrielle santé

In-Q-Tel : Un fabricant de cosmétique attire la CIA pour prélever l’ADN

installations industrielles espace médical données personnelles

Étonnante révélation concernant le fabriquant de cosmétique Skincenial Sciences. La CIA, via sa société de capital-risque In-Q-Tel, s’est rapprochée du vendeur de créme qui adoucit la peau… pour collecter l’ADN.

La société américaine Skincential sciences est une petite PME proposant des crèmes pour la peau suffisamment efficace pour attirer les regards des professionnels de la mode, des blogueuses et de stars de la TV US. La créateur de crème qui adoucit la peau a aussi attiré un autre partenaire étonnant, la CIA. La Centrale Intelligence Agency, via sa société de capital-risque In-Q-Tel, s’est penchée sur Skincential sciences pour financer des recherches sur la collecte de l’ADN. Cette relation contre nature a été révélée par des documents diffusés par The Intercept. L’entreprise de cosmétique a créé un produit étonnant qui intéresse la CIA. Finesse de l’invention, être capable de retirer une mince couche externe de la peau, révélant des biomarqueurs uniques qui peuvent être utilisés pour une variété de tests, y compris la collecte d’ADN.

In-Q-Tel est un investisseur fondé en 1999 par l’ex-directeur de la CIA, George Tenet. Sa mission, identifier une technologie de pointe qui permettra à la CIA, et aux autres agences américaines, de peaufiner et moderniser leurs missions. In-Q-Tel assure le financement des recherches afin de faire croître les entreprises de haute technologie qui développent les solutions qui attirent la CIA. Pour l’agence, la peau humaine est une source peu exploitée.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets