backdoor Cybersécurité Justice Tor

Le FBI aurait un faille 0Day visant firefox

La police fédérale américaine, le FBI, aurait en sa possession une faille agissant à partir du navigateur Firefox. Une faille 0Day visant firefox permettrait de piéger les utilisateurs de TOR ?

En février 2016, FBI avait reçu une demande particulièrement gênante de la part d’un avocat. Dans l’affaire du réseau de pédophiles Paypen, le FBI avait réussi à retrouver des utilisateurs via une network investigative technique (NIT). L’espace pédophile officiant via le système d’anonymisation TOR avait été stoppé par le Federal Bureau of Investigation grâce à l’exploitation d’une NIT. 137 internautes avaient été arrêtés. Des arrestations rendues possibles via l’utilisation de ce NIT. Bref, l’avocat voulait connaitre les petits secrets de ce fameux code du FBI.

Faille 0Day visant firefox ?

Aujourd’hui, des experts estiment que le FBI a peut-être bien plus qu’un simple outil permettant de tracer les internautes utilisateurs de TOR. Une vulnérabilité dans le navigateur Firefox, un logiciel utilisé par des centaines de millions de personnes partout dans le monde, est montré du doigt. Un chercheur de l’Université de Berkeley pense que le FBI cache ce petit secret informatique qui lui permettrait de remonter aux informations des « anonymes ».

Pour rappel, le FBI avait utilisé une faille dans Flash d’Adobe lors d’une enquête, en 2012, contre un autre espace numérique proposant de la pédopornographie. « Les Efforts acharnés du FBI à protéger son exploit suggère qu’il fonctionne toujours » indique Christopher Soghoian de l’American Civil Liberties Union (ACLU). En 2013, le journal britannique The Guardian expliquait comment la NSA utilisait un exploit dans Firefox, baptisé EgotisticalGiraffe afin de tracer les utilisateurs de TOR. (Vice)

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets