IoT Qualified Security

Label Objets Digital Security

Le groupe Econocom va lancer se trimestre un label dédié à la sécurité des objets connectés. Mission annoncée, permettre une identification fiable et objective du niveau de sécurité des solutions connectées.

Digital Security, filiale de la société Econocom, va lancer d’ici la fin mars 2017 son label dédié aux objets connectés. Baptisé IoT Qualified Security, le but annoncé de cette norme privée est de permettre aux acteurs du marché des objets connectés de posséder une identification reconnue sur la sécurité de leurs produits. Pour être très honnêtes avec vous, je n’en sais pas beaucoup plus. Impossible d’avoir plus de détails par le service communication d’Econocom contacté plusieurs fois, mais à première vue, problème de connexion !

En attendant, le projet a tout pour plaire. Il faut dire aussi que d’ici 3 ans, la planète sera équipé de plus de 25 milliards d’objects connectés. Un marché de plusieurs milliards de dollars. Autant dire que ne pas protéger cette masse de caméras, cafetières, montres, panneaux d’affichages urbains… risque de rendre l’ambiance numérique du XXIème particulièrement chaotique. Les attaques DDoS, bloquer un site, un serveur, … à coups de connexions pirates via des objets connectés infiltrés sont devenues légions. Face à ce genre d’attaques, une armée doit pouvoir y répondre.

Ce genre de label en fait parti, en plus de l’éducation des utilisateurs. « La multiplicité des socles technologiques, l’émergence de nouveaux protocoles de transport, les contraintes de consommation d’énergie et les délais très courts de mise sur le marché sont autant de facteurs qui nécessitent la création d’un référentiel de sécurité pour les acteurs de la filière de l’Internet des Objets. » indique Cédric Messeguer, Directeur général de Digital Security.

IoT Qualified Security doit permettre aux futurs acquéreurs (entreprises et particuliers) d’être capable d’identifier le degré de sécurité d’une solution connectée selon un indicateur fiable, neutre et indépendant. Ce label n’est pas contrôlé par n’importe qui. Derrière cette idée, le CERT-UBIK, première mondiale (et Française, NDR), spécialisé des sujets de la sécurité de l’IoT. L’un des fondateurs de ce CERT, « maestro » Renaud Lifchitz, expert français du sans fil/sans contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *