Chiffrement cryptage Cybersécurité Mise à jour

Les ampoules connectées peuvent être piratées

Le piratage d’objets connectés, voilà une petite finesse du high tech qui commence à être particulièrement récurrente.

Après la possibilité d’intercepter les connexions des frigos connectés, des télévision, de certains thermomètres, voici que les ampoules wifi, peuvent passer par la case « piratage ». C’est le journal Hacker News qui revient sur cette possibilité découverte par des chercheurs britanniques de la société Context. Les failles de sécurité ont trouvées dans les ampoules LIFX Smart light bulbs. De grosses ampoules qui peuvent être contrôlées par un smartphone ou une tablette sous iOS et Android.

Le problème se situe dans le manque de chiffrement des informations transmises en l’ampoule et le wifi. Normalement, l’ampoule exploite son propre réseau (protocole 6LoWPAN). Sauf que les hackers de chez Context ont trouvé le moyen de déchiffrer les données et de les réutiliser. Bilan, Alex Chapman de chez Context nous confirme qu’un pirate pourrait se servir de cette passerelle lumineuse, sur une distance approximative (et sans mur) de 30 mètres. Depuis, la société a corrigé les ampoules mises sur le marché. Autant dire que si vous achetez ce genre de produit, assurez-vous qu’elles ont été fabriquées après le 4 juillet 2014.

Avant, la sécurité du produit, et de votre connexion, ne sera pas garantie à moins que vous pensiez à mettre à jour le firmware de votre ampoule. LIFX est une jeune start-up qui a mené une campagne de collecte de fonds en 2012, via Kickstarter. L’entreprise demandait 100.000 dollars, elle va en recueillir 13 fois plus (1,3 millions de dollars).

1 Comment
  1. @f4grx 6 ans ago

    ce n’était qu’une question de temps. Pourtant, 6lowpan, zigbee et autres normes basées sur l’ IEEE 802.15.4 ont toutes à disposition un système de chiffrement matériel AES128.

Comments are closed.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets

Privacy Preference Center