Quand un serveur Apache permet de surveiller un site TOR

Cacher un site Internet via TOR est simple. Au lieu d’un 92829.com, vous vous retrouvez avec un 92829.onion. Impossible, normalement, de trouver la moindre information sur l’hébergement, le propriétaire. Sauf si ce dernier les donne ou utilise un serveur Apache mal configuré.

Shaun, chercheur en sécurité informatique, vient d’expliquer sur son blog, comment il devient simple de remonter à un serveur caché sous TOR à partir d’un problème de configuration d’Apache. L’inventeur de la « faille » indique qu’il faut désactiver « mod_status » avec l’instruction: $ a2dismod status. Dans la plupart des distributions Apache proposées, « mod_status » est activé d’origine. Bilan, les informations sur le serveur s’affichent. Un outil accessible uniquement depuis localhost. Ca c’est pour la sécurité. Sauf que si le daemon Tor tourne en localhost, les sites, forums, blogs tournant en .onion affichent leurs statistiques, les liens exploités, … Il suffit de taper, dans le navigateur TOR http://your.onion/server-status pour savoir si votre site, blog, forum est en danger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *