Cyber-attaque Cybersécurité Entreprise Fuite de données Leak Piratage

Code malveillant dans les caisses enregistreuses

Alors que la chaîne américaine de magasins The Home Depot vient d’annoncer le vol de 53 millions d’adresses emails de clients* (en plus des 56 millions de données de cartes bancaires déjà déclarés en septembre), le G DATA SecurityLabs a découvert une nouvelle variante de FrameworkPOS, le code ayant ciblé cette entreprise. Nouveauté de ce code : il exfiltre les données volées par requêtes DNS (Domain Name System).

Cette analyse montre comment les cyber criminels travaillent à l’heure actuelle. La variante découverte envoie les données extraites via des requêtes DNS, ce qui est une technique très aboutie. Pour détecter ce type d’attaque, G Data conseille aux entreprises équipées de systèmes d’encaissement de mettre en place un système de DNS passif. Une analyse des requêtes facilite la détection de ce type d’attaque.

Qu’est-ce qu’un système PoS ?
Un système PoS (Point of Sales en anglais – Point de Vente en français) se compose en règle générale d’une caisse enregistreuse et d’un appareil pour lire les cartes de crédit. L’appareil POS enregistre les ventes des clients mais pas uniquement. Il sert également à l’inventaire, aux entrées et sorties de stocks.

Qu’est-ce qu’un DNS?
DNS signifie “Domain Name System”. Il s’agit du carnet d’adresse Internet. L’adresse d’un site internet est traduite en une adresse technique utilisant le système DNS. Il s’agit d’une combinaison de numéros appelée adresse IP (par exemple : 208.80.154.224). Un DNS passif est un système qui enregistre les requêtes DNS dans une base de données. Ainsi, on peut observer quelle valeur (adresse IP) un domaine a (ou inversement, quel nom/domaine est lié à telle adresse IP). (G Data)

* Le communiqué de presse de The Home Depot.

* ZATAZ Web TV du 09 novembre revient sur cette attaque informatique pas comme les autres.

You may also like

PUBLICITES

Autres sujets